RUGBY – La Rochelle Glasgow notes de l’entame réussie des maritimes

Vainqueurs 20-13 des écossais de Glasgow, les Rochelais ont réalisé une bonne opération. La Rochelle Glasgow les notes des maritimes.
Programme 2e journée de Champions Cup
Programme 2e journée de Champions Cup

La Rochelle Glasgow. Ce seront quatre points qui suffiront sans doute à faire le bonheur des Rochelais ce soir, vainqueurs sans réellement briller de Glasgow. Surpris par l’intensité écossaise en début de match, les Jaune et Noir ont remis peu à peu la main sur la rencontre, passant devant au score grâce à deux essais. Sans survoler les débats, les hommes de Ronan O’Gara ont dominé grâce au paquet d’avants. Il s’agit désormais pour ces derniers d’aller gagner à Bath pour suivre la voie de la qualif. Voici les notes de ce La Rochelle Glasgow.

retrouvez les notes de l’UBB lors de sa rencontre d’hier contre Leicester ICI

La Rochelle Glasgow – Un Reda Wardi XXL

Reda Wardi (7,5/10) : Deux beaux plaquages pour débuter sa rencontre, quand Glasgow a porté le ballon. Une nouvelle belle charge défensive (19e) qui permet dans la foulée de récupérer une pénalité devant l’en-but maritime. Solide en mêlée fermée, il porte le ballon sur le gros maul (31e) qui enfonce le pack adverse et s’enfonce dans l’en-but. Encore de l’énergie au retour des vestiaires, avec des courses tranchantes, beaucoup de mètres gagnés. Seulement sorti à dix minutes du terme de la rencontre.  

Pierre Bourgarit (6,5/10) : Un mauvais premier lancer (13e) où il lobe son sauteur Victor Vito, plus de propreté ensuite. De l’énergie comme à son habitude à l’impact, ballon en main où sur les plaquages aux chevilles. Un bon contest récompensé sur la ligne médiane, bien ancré comme il sait le faire (46e). Il a continué les efforts, étant au soutien de la contre-attaque menée par Alldritt, mais commettant un léger en-avant au sol, à quelques mètres de l’en-but.   

Uini Atonio (6/10) : Sanctionné d’un bras cassé sur la deuxième mêlée de la rencontre (10e), puis pénalisé dans la foulée pour un mauvais contest (13e). Il est du réveil du pack jaune et noir sur l’énorme poussée qui permet de récupérer le ballon malgré l’introduction écossaise (23e). Propre en défense, il a un peu porté le ballon à proximité de la ligne adverse lors des séquences de pick and go des rochelais.

Romain Sazy (6/10) : Pénalisé pour son soutien illicite, sur le côté du maul formé par Jonathan Danty après son plaquage debout (6e). Impeccable sur ses prises de balle en touche, il a comme souvent apporté aux siens par sa présence au soutien sur les regroupements au sol. Des plaquages importants également, et une belle caisse au long de la rencontre, malgré les différents assauts de Glasgow.    

La Rochelle Glasgow – XXX

Will Skelton (7/10) : Pas énormément en vue en début de rencontre, il s’est plus montré à mesure que les siens ont plus touché le ballon. De bons relais en arrivant lancé qui ont permis d’avancer. Sa puissance a bien sûr porté sur les quelques ballons portés et mêlées ravageurs des siens. Une grosse défense, avec de la puissance et de la résistance à l’impact – l’inverse eut été étonnant. Un ballon gratté au sol sur un temps faible (65e) dans les 22 rochelais. Gros effort pour être au soutien d’Alldritt sur sa percée (67e). Un grattage sous forme de délivrance peu avant la fin, malgré les coups de boutoir des Warriors (78e).  

Paul Boudehent (6,5/10) : Il a fait parler sa tonicité d’entrée de jeu, avec un ballon récupéré en l’air (1e), puis un bon contest sur une séquence écossaise (2e). On a retrouvé son envie et surtout ses velléités offensives avec sa grosse percée au centre du terrain (34e), à l’origine d’un temps fort rochelais. Encore une course le long de la touche avant la pause (40e). Une grosse défense également à son actif, comme sur la longue séquence écossaise devant la ligne d’essai.  

Victor Vito (6,5/10) : Une première partie de rencontre marquée par de nombreux plaquages de sa part, souvent appuyés et réussis. Le néo-zélandais a ensuite plus touché le ballon, comme sur la relance de Favre où il est au soutien de son ailier et tente de servir Danty d’une passe à une main après contact. Il porte Wardi vers l’essai (31e), s’écroulant dans l’en-but avec lui. Belle défense sur l’homme, et un bon rendement sur les prises de lancers de Bourgarit.

Grégory Alldritt (7/10) : Avec le peu de possession rochelaise en début de match, il n’a eu que peu d’opportunités. Il est pénalisé pour hors-jeu dans l’axe, en face de ses poteaux (27e), mais sans conséquence. Un peu plus de ballons touchés par la suite, comme sur la longue action en fin de première mi-temps, ou cette belle relance avant la pause (40e). Un gros travail sur le deuxième essai, mobilisant plusieurs défenseurs et offrant la balle à Buliruarua. Plaquage cassé à la relance (67e) et grosse percée consécutive qui aboutit à 5m de l’essai. Il a fait vivre le ballon jusqu’au bout, avec une certaine facilité.  

Une charnière assez sobre

Tawera Kerr-Barlow (6/10) : Dans un début de rencontre où Glasgow a monopolisé le ballon, le néo-zélandais a beaucoup défendu, ne manquant pas ses un contre un, comme face au deuxième-ligne Cummings en bout de ligne alors que Glasgow était proche de l’essai. Présent au soutien régulièrement, il a souvent fait les bons choix. Il s’est sacrifié face à Sam Johnson qui arrivait lancé (49e) dans les 22m rochelais. Face à McKay, il ne parvient pas à remporter son duel aérien dans l’en-but (51e) et c’est un essai pour Glasgow.

Ihaia West (6/10) : Le néo-zélandais a commencé sa rencontre par un duel aérien manqué à l’entrée de ses 22m (2e). Perturbé, il envoie ensuite un renvoi trop long dans l’en-but adverse (9e). Très sobre comme il sait l’être quand l’enjeu est plus élevé, il s’est contenté de distribuer le jeu au large. Une petite tentative de par-dessus néanmoins (45e), qu’il est proche de récupérer. Un bilan très correct face aux perches (4/5), avec un seul coup de pied raté, à plus de 50m de la cible.

Arthur Retière (X/10) : L’ailier de poche avait bien démarré sa rencontre, insaisissable grâce à ses crochets électriques et solide au plaquage en un contre un. Il est malheureusement sorti gravement blessé, la jambe droite en porte à faux. Remplacé par Eneriko Buliruarua (6,5/10), qui a débuté sa partie par un plaquage manqué le long de la touche mais l’a poursuivi de bonnes prises de balle, au soutien après contact pour Danty par exemple. Récompensé de ses efforts sur son aile avec l’essai, au soutien d’Alldritt (57e) en bout de ligne. A l’image d’un Botia, il a régulièrement cherché à percer dans l’axe, pour créer des brèches avec sa puissance.  

Jonathan Danty (6/10) : D’entrée, on a vu l’utilisation qui serait faite de lui : des percussions pour faire reculer la défense de Glasgow, des séquences à une passe. Il a par exemple touché le ballon à trois reprises sur une unique action (4e). Son plaquage debout n’est pas récompensé (6e) car Sazy rentre sur le côté. Deux en-avants à son actif sur des beaux mouvements rochelais en première mi-temps. Grosse cartouche qui permet de récupérer le ballon (44e) et transversale au pied dans la foulée, un peu longue pour Vito.  

La Rochelle Glasgow – XXX

Jérémy Sinzelle (6/10) : Sans trop de solutions face au rideau des Warriors, l’ancien parisien a du se débarrasser du ballon en jouant au pied en profondeur, rendant aussi la possession aux écossais. Peu de ballons touchés, un peu plus en deuxième mi-temps, avec deux relais précieux sur l’action de l’essai.   

Jules Favre (6,5/10) : Il a touché son premier ballon sur une première relance d’envergure des jaune et noir, avec plusieurs dizaines de mètres parcourus et une croisée bien sentie pour Vito (22e). Belle réception aérienne malgré la pression d’en face (30e). Une touche sauvée et des mètres grattés dans les 22m adverses (36e) mais finalement pénalisé pour avoir conservé le ballon. Bonne défense face à Steyn qui perçait le rideau rochelais. Un plaquage précieux après le jeu au pied de Dulin (61e) qui permet d’obtenir une pénalité.   

Brice Dulin (6/10) : Chahuté dans les airs dans un premier duel en première mi-temps, il n’a pas eu beaucoup de ballons. Une accélération dans l’axe avec un par-dessus qui fait la différence (30e) et casse la ligne défensive, amenant l’essai peu après. Plus libéré, il s’est osé à un crochet devant son en-but (38e) pour éliminer son vis-à-vis. Joli coup de pied en profondeur (60e) qui lui permet de mettre la pression et de gratter plus loin, obtenant une pénalité.

Mathéo RONDEAU

La Rochelle Glasgow

Total
33
Shares
Related Posts