Foot – Sylvain Ripoll est-il le seul responsable de la débâcle?

Les critiques fusent envers Sylvain Ripoll, le sélectionneur olympique, après la lourde défaite hier contre le Mexique (4-1). Est-il le seul responsable ?
Sylvain Ripoll est-il seul responsable de la débâcle contre le Mexique ?
Sylvain Ripoll est-il seul responsable de la débâcle contre le Mexique ?

Les critiques fusent envers Sylvain Ripoll, le sélectionneur olympique, après la lourde défaite hier contre le Mexique (4-1). Est-il le seul responsable ?

Sylvain Ripoll et un Euro Espoirs discutable

Contrairement à d’autres années, la France avait réussi à se qualifier pour l’Euro. De surcroit, elle disposait d’une fantastique équipe. La chance d’avoir une équipe fanion solide et stable (malgré, pour eux aussi un échec à l’Euro), permettait à Sylvain Ripoll de jouir d’une équipe relativement solide. On pense à des titulaires indiscutables en club, comme Eduardo Cavaminga, qui a disputé la Ligue des Champions à Rennes, Amine Gouiri, auteur d’une saison pleine à Nice, mais aussi Boubacar Kamara, Jules Koundé (qui disputera l’Euro avec les A) et Benoît Badiashile. Une équipe qui aurait fait rêver quelques sélections “A” engagé lors du dernier Euro en juin et juillet. On ne s’y trompe pas. Le sélectionneur français à l’embarras du choix !

Mais voilà, malgré l’abondance de talent, cette équipe de France déçoit par son jeu. Et par ses résultats. Une défaite inaugurale contre le Danemark (1-0) met déjà les Bleus au pied du mur. Qui rattrapera bien le coup contre la Russie et l’Islande, avec deux victoires 2-0. Mais en ne jouant à chaque fois qu’une mi-temps sur les deux. Programmé deux mois plus tard, le quart de finale oppose la France et les Pays-Bas. Malgré l’ouverture du score de l’indiscutable titulaire à Leipzig, Dayot Upamecano, les Bleus s’inclinent. Noël Le Graët affirme son soutien à Sylvain Ripoll, malgré les critiques qui pleuvent sur les réseaux sociaux.

La défaite contre le Mexique ne fait qu’empirer la défiance envers l’ancien coach de Lorient.

Mais l’attitude des joueurs n’est pas irréprochable

Lire aussi : La déconvenue de l’Equipe de France, battue sèchement par le Mexique

Tout mettre sur le dos de Sylvain Ripoll serait trop facile. Certains joueurs n’ont pas non plus été irréprochables. A l’image de Florian Thauvin. L’ex-Marseillais a été transparent et son attitude nonchalante a fait bondir les réseaux sociaux. Il est censé être un cadre pour cette jeune équipe, offrant toujours le même dribble toujours la même combinaison. Miguel Herrera, futur coach de Thauvin au Tigres est venu à son secours, comme le confie Foot Mercato : “S’il avait fait un mauvais match, j’aurais été d’accord (avec les critiques), mais ils (les Mexicains) en ont mis quatre à France. Ce n’est pas comme si Florian avait raté trois occasions de but ou s’il n’avait pas joué du tout. L’équipe de France n’était pas ce à quoi nous nous attendions. Ici, on se laisse emporter par le match d’un joueur, mais le foot ne se joue pas individuellement“.

Il reste désormais deux matchs pour renverser la vapeur. Car, malgré ce premier échec cuisant, rien n’est perdu pour cette équipe de France version Sylvain Ripoll.

Etienne GOURSAUD

Total
9
Shares
Related Posts