Jordan "Next" Savelli - Manager eSport

Counter-Strike: Global Offensive
#Envyus #Ancien 3DMAX, Crystal-Serv Antec, K-Othic#DreamHack Open Atlanta 2017 #World Electronic Sports Games 2016 #Global eSports Cup - Season 1 #Gfinity CS:GO Invitational 2016 #Global eSports Cup Season 1 #Major DreamHack Open Cluj-Napoca 2015 #Gfinity Champion of Champions #ESWC Women 2014

Voici nos Quick Questions, un méli-mélo de questions décalées pour mieux connaître vos pro-gamers préférés.

Après nous avoir expliqué son rôle de manager au sein de l’univers de Counter-Strike Global Offensive, Jordan “Next” Savelli revient sans filtre sur quelques sujets croustillants de la scène CS:GO.(Crédits photos : HLTV)

Quel est ton plus beau souvenir eSport ?

La Finale de l’ESL One Cologne 2015 même si on ne l’a pas gagnée. Je n’ai jamais eu autant d’émotions pendant un match.

Quel est ton pire souvenir ?

La Finale de l’ESL One Cologne 2015 (rires). On menait sur la première map 15-8 avec un seul round à marquer pour emporter cette première manche et l’on perd finalement 19-15. On se fait détruire sur la seconde map ce qui entraîne notre défaite.

Quel est le meilleur joueur que tu as eu à manager ?

C’est dur pour moi de répondre à ça. Je dirais Cédric (RpK), car c’est une brute de skill. Il est solide dans n’importe quelle situation.

Je pourrais aussi citer Kenny qui est lui plus spectaculaire.

Quelle est ta plus belle découverte humaine ?

De manière très objective, Cédric. C’est vraiment une crème !

Quel est ton plus grand regret dans l’eSport ?

Ce n’est pas bien ce que je vais dire, mais peut-être valider de prendre Devil après le départ de kioShiMa.

Pourquoi Next comme pseudo ?

C’est pour une raison très bête. À l’époque où je jouais sur CSS au cybercafé, je n’étais pas si mauvais et donc je pouvais dire après des kills : « au suivant, au suivant »… J’ai donc pris Next comme pseudo.

As-tu une anecdote un peu folle arrivée en tournoi ?

Durant l’ESL Cologne de 2016, on se baladait dans les rues avec l’équipe et ma copine. C’était au même moment que l’Euro de football 2016 où la chanson « Will Grigg’s on fire » était à la mode. Des supporters nous ont reconnus et ont chanté « Next is on fire ». C’était la première fois que ma copine venait sur un événement eSport et elle a vraiment été surprise que je sois connu. C’était assez mignon sur le coup et ça m’avait fait plaisir.

Quelle est la qualité que tu prendrais chez Niak* ?

Je prendrais ses compétences en matière de communication au sens officiel et institutionnel sans hésiter.

*Jérôme Sudries, manager de l’équipe G2.

Quelle est la qualité qu’il prendrait chez toi ?

Peut-être mon côté plus humain.

Le meilleur joueur que j'ai eu à manager ? C'est dur de répondre à ça, mais je diraisCédric (RpK), car c’est une brute de skill. Il est solide dans n’importe quelle situation.

Quelle est la team CS : GO la mieux managée à l’heure actuelle ?

Navi. Je respecte beaucoup leur manager Ugin.

Quelle est ta map préférée ?

Cache !

Ton arme préférée ?

L’AK 47. J’aime aussi beaucoup l’AWP, mais je ne suis pas assez bon avec.

Ton stuff préféré ?

Je vais dire la Molotov quand même. C’est plaisant de déloger les gens et de les bruler.

Si tu devais changer quelque chose dans l’eSport CS : GO ?

J’aimerais qu’il y ait moins de compétitions. Que tout ce circuit soit plus encadré.

Si tu devais changer quelque chose dans le jeu ?

Certainement la hitbox de la tête notamment quand tu tires de derrière.

Combien gagne un manager ?

En règle générale, la moitié de ce que gagnent les joueurs.

Peux-tu nous décrire la scène française en une phrase ?

Chaotique pour le top et instable pour le subtop.

Quelle est selon toi la top team française en 2018 ?

devoduvek, NBK, ZywOo, RpK, apEX qui est le seul à pouvoir assumer son rôle d’ouvreur à 100 %.

Quelle est la top team monde en 2018 ?

S1mple, dupreeh, Coldzera, NBK qui peut être assez malléable et MAJ3R comme leader.

Quelle est la top team bisounours facile à manager ?

RpK, devoduvek, TACO, F0rest et Tarik.