Voici nos Quick Questions, un méli-mélo de questions décalées pour mieux connaître vos athlètes préférés.

Avec 3 victoires faciles en 3 matchs l’Équipe de France est bien partie dans cet Euro. Stéphen Boyer s’était confié juste avant le début du tournoi pour un Quick Questions made in La Réunion. (Crédits photos : FIVB & FFVB)

 

Premier souvenir de volley :
Quand on a gagné les mini-volleyades il y a un moment maintenant.

Le métier que tu voulais faire quand tu étais petit ?

Aucune idée, je ne pensais pas à ça à cet âge.

Ton premier trophée en volley ?
Quand on a gagné les mini-volleyades comme je disais et le gros titre en club c’était le championnat de France avec Chaumont en 2017.

Enfant, tu étais turbulent ou calme ?
Turbulent.

Ton plus gros raté en volley ?
Ça arrive souvent avec un service sous le filet mais j’en ai eu un particulièrement beau. C’était l’un des premiers matchs avec Vérone où je fais un gros fly, j’ai vraiment tapé la balle bien en dehors.

Ta plus grosse bêtise enfant ?
Des fumigènes et des feux d’artifice au collège…

Ton plus beau souvenir en EDF ?
La victoire en Ligue Mondiale.

Ta chanson du moment ?
Goodbye de Jason Derulo.

Ton sportif préféré ?
Je ne sais vraiment pas, mais je regarde pas mal Lebron James maintenant.

Chanson détestée du moment ?
Je n’en ai pas vraiment en tête honnêtement mais j’en ai quelques-unes c’est sûr.

Meilleur volleyeur au monde ?
Je dirais deux noms : Earvin Ngapeth et Wilfredo Leon.

Ton plat préféré ?

Les plats de chez moi, notamment le rougail – saucisse.

Les points forts de l’Équipe de France ?
Le bloc défensif.

Ta boisson préférée ?
Orangina. Mais nous avons d’autres très bonnes boissons à La Réunion…

Les points faibles de l’Équipe de France ?

La concentration.

Ton lieu de vacances favori ?
Je ne suis pas trop dans ce délire, je dirai La Réunion. Mais qu’importe où je suis dès qu’il y a un peu de soleil et la mer je suis heureux.

L’adversaire le plus coriace pour la France à cet Euro ?
Je n’ai pas peur des autres équipes. Je dirais qu’on fera face à nous même, si on est concentré et qu’on se donne à fond sur tous les matchs on peut battre tout le monde.

Ton hobby favori en dehors du volley ?
La pêche.

Les chances de la France pour gagner l’euro ?

1%… Non mais après c’est 50/50, on peut gagner comme on peut perdre, on n’est pas favori. Le gros point positif c’est que c’est en France, devant notre public, mais il faudra se donner à fond.

Ta célébration si vous gagnez ?
Ce sera à Paris, devant notre public et avec nos proches… je ne commente pas plus !