FOOT – MOUCTAR DIAKHABY : TOUS UNI CONTRE LE RACISME !

Le défenseur français de Valence, Mouctar Diakhaby, aurait été la cible de propos racistes, provenant du joueur de Cadix, Juan Cala. Des insultes lancées à la 30ème minute de la rencontre entre les 2 équipes, dans le cadre de la 29ème journée du championnat espagnol. Tous les joueurs de Valence, en soutien, ont quitté la pelouse et sont rentrés au vestiaire. Seulement, le match a repris, 20 minutes plus tard… Mais sans le Français, qui ne souhaitait pas revenir sur le terrain.

Le défenseur de Cadix, Juan Cala, déclarait ce matin, au Golazo del Gol : “Je suis très calme, je ne vais pas me cacher. Je prendrais la parole demain, en conférence de presse. […] Il semble qu’il n’y ait pas de présomption d’innocence, dans ce pays…”. L’espagnol continue d’affirmer qu’il n’a jamais prononcé la moindre insulte raciste à l’encontre du défenseur français.

Un second geste fort dans la lutte contre le racisme

Les joueurs de Valence ont quitté le terrain, ce qui a causé l’interruption de la rencontre. Cela nous rappelle fort ce qu’il s’est passé en Ligue des Champions entre le Paris Saint-Germain et l’Istanbul Basaksehir. À la seule différence qu’hier, les joueurs sont retournés sur la pelouse… Chose qui ne s’était pas produite lors de la rencontre de Champions League.

L’entraineur de Valence, Javi Gracia, expliquait que son équipe était obligée de retourner sur le terrain, sous peine de se voir perdre les 3 points : « Nous avons été informés que si nous ne revenions pas, nous serions sanctionnés. Nous avons demandé à Mouctar comment il allait et il nous a dit qu’il ne se sentait pas de jouer, mais il a compris que nous devions revenir sur le terrain ».

Quitter la pelouse : une solution qui peut sembler bonne pour lutter contre le racisme… Mais qui n’est apparemment pas du goût de la fédération espagnole !

Polémique Diakhaby : Tebas ouvre l’enquête

Le club de Valence a demandé publiquement, hier, à ce qu’une enquête soit ouverte par la Liga pour établir la vérité dans cette affaire et prendre les sanctions adéquates. « Mouctar Diakhaby est aujourd’hui une autre victime du racisme dans le football […] Aucune décision n’a été prise, à notre grande déception. », a communiqué le club.

Le message a été entendu puisque Javier Tebas, le président de la Liga, a annoncé ce lundi, l’ouverture d’une enquête. « Avec les vidéos que nous avons, nous devrons déterminer ce qui s’est passé », a-t-il déclaré sur Movistar+.

En fin de journée, Valence a publié une vidéo Instagram, de 3 minutes. On voit le président du club, Anil Murthy, accompagné de Mouctar Diakhaby. « Je suis avec Diakhaby, qui est très affecté et qui ne peut pas parler… Même si Juan Cala nie ce qu’on lui reproche, nous savons tous reconnaître un visage coupable et nous croyons totalement Mouctar. La culpabilité du joueur est évidente ! »

Une multitude de messages de soutien envers Diakhaby

Cette polémique a fait le tour du monde en quelques heures. Les acteurs du ballon rond ont évidemment tenu à soutenir publiquement Mouctar Diakhaby.

Tout d’abord, les joueurs de Valence : Carlos Soler, Jaume Domenech et Daniel Wass ont tous réagi sur Instagram… Gabriel Paulista a indiqué qu’il était très fier de l’attitude de ses coéquipiers et de leur décision de quitter le terrain.

Le capitaine du soir, José Gaya, disait après la rencontre : « Il est anéanti parce qu’il a reçu une insulte très laide, que je ne vais pas dire. Nous sommes avec lui jusqu’à la mort ! […] On nous a dit que si nous refusions de reprendre le jeu, nous pourrions perdre les trois points, voire plus. Diakhaby nous a demandé de retourner sur le terrain et de nous battre pour le club… Sans son autorisation, nous n’aurions pas repris la rencontre ! »

Son compatriote et coéquipier en club, Eliaquim Mangala, a écrit : « Je connais bien Mouctar… Il n’aurait pas quitté la pelouse sans raison… Le racisme ne doit pas être dans le football, ni nulle part ailleurs… Nous connaitrons bientôt les raisons »

L’ancien lyonnais, Lucas Tousart, a également tenu à soutenir son ex-coéquipier, avec le message suivant : « Tous avec toi Mouctar ». Le buteur du Réal Madrid, Mariano Diaz, passé par l’OL, a envoyé un post sur les réseaux sociaux : « Mon frère, nous serons toujours derrière toi pour nous battre contre le racisme. »

Le média espagnol Marca a même dédié sa Une au joueur français : « No estás solo » (« Tu n’es pas seul »). Un bel hommage et un geste fort dans la lutte contre le racisme !

Les mots de Zinédine Zidane

En conférence de presse, à la veille du quart de finale aller entre le Réal Madrid et Liverpool, l’entraineur français a donné son avis sur les possibles propos racistes tenus par Juan Cala : « Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais ce que je sais, c’est qu’il faut respecter les autres. Contre le racisme, il faut une tolérance zéro ! La différence, c’est aussi ce qui nous rend meilleurs. »

On espère que l’on connaîtra bientôt la nature exacte des propos tenus par Juan Cala. Mais quoi qu’il en soit « ¡No al racismo! »

Les images de beIn Sports autour de la polémique à retrouver ici :

Retrouvez le témoignage d’Annabelle Rolnin ici :

Nicolas Parant