Hand – Focus sur le Danemark, adversaire des Bleues en demi-finale

Les Bleues rencontre le Danemark demain à 17h30 en demi-finale du mondial de hand féminin. Focus sur un redoutable adversaire !

Les Bleues rencontre le Danemark demain à 17h30 en demi-finale du mondial de hand féminin. Focus sur un redoutable adversaire !

Crédit : ICON SPORT

Danemark hand – Une équipe qui a remporté tous ses matchs

Comme la France, le Danemark n’a commis aucun faux pas depuis le début du mondial ! Sept matchs pour sept victoires. Dont cette impressionnante démonstration contre l’Allemagne (32-16), lors du dernier match du tour principal. Contrairement aux Bleues, les Danoises ont du attendre le quart de finale du mondial pour se faire accrocher pour la première fois dans ce tournoi. Les coéquipières de Louise Burgaard ont souffert pour se défaire du Brésil (30-25). Une décision qui s’est faite en fin de rencontre !

Auparavant le parcours du Danemark a été un long fleuve tranquille ! Victoire 35-16 contre la Tunisie, 33-18 contre le Congo. Mais surtout une grosse victoire 35-23 contre la Corée du Sud (qui avait battue l’équipe de France lors du match d’ouverture du mondial 2019). Le Danemark a continué à dérouler lors du tour principal. Victoire 30-19 contre la Hongrie, 29-14 contre une pourtant prometteuse équipe Tchèque (qui a mené 4-0 en début de match, avant de prendre la foudre). Puis l’Allemagne pour conclure. Seule la République Tchèque n’aura pas pris le tarif du 30 buts face aux Danoises. Les Bleues ont réussi à enrayer la machine à but suédoise, il faudra faire de même demain soir !

Une paire de gardien exceptionnelle !

Deux véritables digues dressées devant les cages. Althea Reinhardt et Sandra Toft font un tournoi remarquable. Contre le Brésil mardi, Sandra Toft, la gardienne du Brest Bretagne Handball a fait fort, avec 40 % d’arrêts et surtout 17 parades ! Elle a écœuré les tireuses et en particulier Bruna De Paula, autrice seulement d’un petit 2/9 et d’un 0/5 (!!) sur les tirs de loin. Un immense match, mais pourtant son pourcentage le plus faible depuis le début du tournoi. Car la gardienne Danoise tourne à 46% d’arrêts depuis le début du tournoi. Le deuxième meilleur total en pourcentage, dans ce mondial…

Derrière sa coéquipière Althea Reinhardt. Accrochez vous devant cette statistique. La gardienne de 25 ans a réalisé 56 % d’arrêts. C’est une performance absolument lunaire de la gardienne d’Odense, qui stoppe plus d’un tir sur deux. On a coutume de dire qu’à partir de 35% d’arrêts, un gardien a réussi une grosse prestation. Alors ces 56 % sont totalement incroyable. Demandez à l’équipe d’Allemagne ce qu’elle en pense. Les Allemandes, pulvérisés 32-16 sont tombées sur un mur ce jour-là. 23 arrêts sur 37 tentatives ! 63 % de réussite dans les cages. Dont un incroyable 12/13 sur les tirs à longue distance ! Les Allemandes ont été écœurées dans n’importe quelle situation de tir ! On pense forcément à Emily Bolk, qui n’a jamais trouvé la solution (0/7).

Danemark hand – Une équipe qui ressemble à la France

Le Danemark c’est un peu “toutes proportions gardées”, l’équipe de France. Une équipe à la puissance collective, qui ne se repose par sur une individualité ! Alors évidemment, il y a de grandes joueuses dans cette équipe. On pense à la Messine Louise Burgaard. Ne cherchez pas une Danoise dans le top 10 des meilleures buteuses de ce mondial. Il faut descendre à la 33e place pour trouver Laerke Pedersen, avec 28 buts. A titre de comparaison, Grace Zaadi est la meilleure buteuse française avec 22 buts. C’est une équipe qui défend et joue en bloc ! Très difficile à manœuvrer comme l’est l’équipe de France. Une équipe qui ne prend que très peu de buts (25 buts au maximum contre le Brésil en quart de finale).

Etienne GOURSAUD

Total
15
Shares
Related Posts