Formule 1 : Lewis Hamilton remporte en patron son deuxième GP de la saison

Crédit photo : Artes Max

Pour la deuxième année consécutive, le paddock avait rendez-vous au circuit de Portimao au Portugal. Un tracé aimé des pilotes et des experts qui avait vu Lewis Hamilton sortir vainqueur en 2020. Valtteri Bottas, pourtant parti en pole position, n’a pu contenir le Britannique. Le septuple champion du monde décroche ainsi sa 97-ème victoire.

Hamilton-Verstappen-Bottas : Un trio inséparable

Ces trois pilotes ont réalisé un nouveau record en Formule 1 sans peut-être même le savoir. Pour la 15-ème fois, Hamilton, Verstappen et Bottas se sont partagé le podium et ont dépassé le trio Hamilton-Rosberg-Vettel (14). Ce week-end, c’est Lewis Hamilton qui a gravi la première marche. Pourtant le début de course n’était pas à l’avantage du Britannique. Dès le deuxième tour, la voiture de sécurité fait son apparition après le choc entre les deux Alfa Roméo. Max Verstappen profite alors de la relance assez rapide du leader Valtteri Bottas qui a endormi et surpris le britannique Lewis Hamilton. Le Néerlandais, beaucoup plus rapide à la relance, dépasse facilement le leader au championnat. Mais seulement quatre tours après, Hamilton reprend la seconde place à l’aide du DRS et d’une attaque mal gérée de Verstappen sur Bottas.

Au 20-ème tour, Lewis Hamilton dépasse son coéquipier et ne sera plus jamais inquiété durant la course. Derrière lui, le Finlandais part à la faute et Max Verstappen en profite pour lui dérober la deuxième place. Rien ne va changer jusqu’à la fin. Bottas et verstappen vont se permettre dans les derniers tours de faire un arrêt au stand pour aller chercher le point du meilleur temps. Verstappen réalise le meilleur chrono mais se le voit refusé par la FIA en raison d’un dépassement des limites de la piste. C’est donc le Finlandais qui s’octroie le point bonus. Le Finlandais finit troisième alors pourtant parti en pole. Nouvel après-midi difficile pour Bottas qui avait l’opportunité de faire taire les critiques.

Norris assure et Esteban Ocon impressionne

Le Britannique Lando Norris a une nouvelle fois brillé au volant de sa McLaren. Parti de la septième position, le jeune pilote a démontré une nouvelle fois tout son talent. Après une course maitrisée et de beaux dépassements sur Esteban Ocon en début de course et sur Carlos Sainz à la relance de Bottas, Norris finit à la cinquième place et conforte sa troisième place au classement pilote.

Alpine réalise un week-end quasi parfait en ramenant 10 points. A l’aise aux essais libres, Esteban Ocon obtient le sixième meilleur temps aux qualifications. En course, l’Alpine se fait doubler par Norris dès le deuxième tour et perd une place lors de cette fameuse relance. Mais au 44-ème tour, il double un Carlos Sainz en difficulté avec sa Ferrari et prend la septième place. Il finit devant son coéquipier, double champion du monde, Fernando Alonso. Le français Pierre Gasly doit se contenter de la dixième place au volant d’une Alpha Tauri trop peu performante ce Week-end.

La désillusion pour Vettel et Sainz

Tout partait si bien pour Sebastian Vettel ce week-end. Pour la première fois depuis 15 Grand prix, Vettel partait dans les dix premiers. Mais en course, le quadruple champion du monde s’est effondré et finit au 13-ème rang juste devant son coéquipier Lance Stroll parti 17-ème. Aucun point ramené par l’écurie Aston Martin. Un nouveau grand prix à oublier.

Chez Ferrari, c’est un dimanche mitigé. Alors que le monégasque Charles Leclerc s’est surpassé, l’espagnol Carlos Sainz a chuté. Au départ de la course, il se place au cinquième rang et double même Sergio Perez. A la ligne d’arrivée, Sainz finit 11-ème et ne ramène aucun point pour Ferrari. Un gros coup dur pour le remplaçant de Vettel chez Ferrari en sachant que Leclerc ramène lui 8 points à l’écurie. On peut également noter la surprenante erreur d’appréciation de l’expérimenté Kimi Raikkonen sur son camarade Antonio Giovinazzi dès le deuxième tour, la belle remontée de Daniel Ricciardo de la 16 -ème place à la neuvième place ou encore la déconvenue de George Russell qui espérait peut-être enfin se retrouver dans les points.

A l’issue de cette course, Lewis Hamilton conforte son statut de leader au classement général et Mercedes au classement des constructeurs. Ce grand prix n’a pas été le plus impressionnant de ce début de saison mais a permis de tirer certaines conclusions. Rendez-vous dimanche prochain en Espagne au circuit de Barcelone-Catalogne pour confirmer ou non ses conclusions.

Thomas Jimenez