Football – Les chances françaises après les deux premiers matchs

Cela fait depuis 25 ans, et les Jeux d’Atlanta 1996, que l’équipe de France masculine de football n’avait plus participé au tournoi des J.O.
Notes France Afrique du Sud
Notes France Afrique du Sud

Foot chances françaises : Entre le 23 juillet et le 8 août, pas moins de 378 athlètes vont représenter la France aux Jeux Olympiques de Tokyo avec comme objectif la médaille d’or. Emmenée par leurs deux portes drapeaux Clarisse Abegnenou et Samir Aït Saïd, la délégation française tentera de faire mieux que l’édition précédente au Brésil, où ils ont récolté 42 médailles, se classant ainsi 7ème au classement des nations.

Dans cette série d’articles, Sans Filtre vous fait découvrir sport par sport les différentes chances de médailles pour nos athlètes tricolores.

Cela fait depuis 25 ans, et les Jeux d’Atlanta 1996, que l’équipe de France masculine de football n’avait plus participé au tournoi des J.O. Au pays du soleil levant, le groupe de Sylvain Ripoll connaît un début de compétition compliqué. Après leur lourde défaite face au Mexique (4 à 1), les tricolores se sont rassuré de justesse contre l’Afrique du Sud dans un match fou (4-3). Pour se qualifier en quart de finale, il faudra encore monter en intensité, et se surpasser.

La mission s’annonçait compliquée pour Sylvain Ripoll, entre blessures, refus des clubs de laisser partir leurs poulains, et limite d’âge, la liste des 18 joueurs a été compliqué a réaliser. Seuls A.P Gignac et F. Thauvin ont connu une sélection chez les A et disputé un tournoi majeur (Euro ou Coupe du Monde). Le défenseur de l’AC Milan, Pierre Kalulu est quant à lui le seul rescapé de la phase finale de l’Euro espoirs. Transformer 18 joueurs qui n’ont pour la plupart jamais joué ensemble, en vrai collectif avec des automatismes, n’a jamais été aussi difficile. 

Un début de compétition compliquée 

Lors du premier match face au Mexique, l’équipe de France olympique n’a jamais pu rivaliser. Favorite de ce groupe A, avec des joueurs habitués à être appelé en sélection nationale, et jouer ensemble, l’équipe mexicaine a dominé tout le match. La défense tricolore a souvent été battue par les ballons dans son dos et n’a pu contenir les nombreux débordements. Elle s’incline logiquement 4-1, et se place dernière de son groupe. 

Face à l’Afrique du Sud, les bleus devaient absolument gagner s’ils ne voulaient pas se faire sortir du tournoi. Sylvain Ripoll réalise trois changements dans le onze de départ, un en défense, et deux en attaque pour essayer d’apporter plus de vitesse. Menés par trois fois, les Français parviennent à égaliser grâce à André Pierre Gignac qui réalise un triplé. Trop friables défensivement, les Bleus se font peur jusqu’à la fin du temps réglementaire. La délivrance intervient dans le temps additionnel par Téji Savanier, avec une frappe du coup du pied qui termine au fond des filets. 

Le Japon pour la qualification

Si les Français veulent continuer l’aventure, il faudra battre le Japon, premier du groupe, par au moins deux buts d’écart. En cas d’égalité, les tricolores pourraient tout de même parvenir à se qualifier, si dans l’autre match, le Mexique ne gagne pas. À domicile, les Japonais réalisent un début de tournoi idéal, seule équipe avec deux victoires au compteur. Le phénomène du Real Madrid Takefusa Kubo, sera la menace principale pour la défense des bleus. Capable d’accélérer dans le couloir droit, ou de distiller des ballons en profondeur, le milieu de terrain Japonais, buteur à deux reprises, devrait appuyer là où la défense tricolore a du mal à s’imposer. 

L’équipe de France olympique aura donc dur à faire face au pays hôte. Elle pourra tout de même compter sur son capitaine André Pierre Gignac, et son gardien Paul Bernardoni, très solides sur les deux premiers matchs. 

Si ça passe …

Dans l’optique où l’équipe de France se qualifie deuxième de son groupe, ils devront affronter le premier du groupe B, des équipes qui sur le papier, sont inférieures (Corée du Sud, Honduras, Roumanie, Nouvelle-Zélande), mais compte tenus des prestations des bleus, il ne faudra pas prendre ces adversaires à la légère. Toutes les équipes de ce tournoi possèdent au moins une victoire, les places pour les quarts de finale restent donc ouvertes, et les outsiders pourront jouer les troubles fêtes. Rien ne reste impossible pour l’équipe de France olympique, capable d’un sursaut d’orgueil. 

Marine GUEHO

Total
1
Shares
Related Posts