Foot – La 3e défaite de rang de l’OL face au PSG(0-1) – Notes Lyon PSG

Notes Lyon PSG – Les Lyonnais ont été dominés par les Parisiens (0-1). Après une entame catastrophique, ils n’ont pu renverser le match.
Notes Lyon PSG

Notes Lyon PSG – Les Lyonnais ont été dominés par les Parisiens (0-1). Après une entame catastrophique, ils n’ont pu renverser le match.

Crédit : DR

Notes Lyon PSG – Anthony Lopes aura maintenu l’espoir

Anthony Lopes (8/10) : Mine de rien, le gardien Lyonnais aura fait le travail avec trois beaux arrêts en première mi-temps. Dont un très beaux sur la frappe lointaine de Neymar. Vif sur sa sortie sur Messi (14) et sur la frappe de Mbappe (15). Vigilant sur la frappe de Neymar (43). Et il revient fort pour stopper la frappe de Neymar (72) avant de faire un énorme arrêt devant Messi ! Et encore devant le coup franc de l’Argentin.

Malo Gusto (5/10) : Face à Mbappé et Neymar qui ont beaucoup travaillé dans son couloir, le jeune latéral a un peu souffert, laissant des espaces et perdant beaucoup (trop) de un contre un. Il n’a pas pu avoir d’apport offensif. Ses interventions défensives ont été bien plus inspirées en seconde période.

Nicolas Tagliafico (5/10) : Il a fait un gros match défensivement, malgré la tempête essuyée par les Lyonnais. Il est d’ailleurs décisif sur une nouvelle vague parisienne, consécutive à une occasion de Léo Messi (10). Beaucoup moins en vue en 2e mi-temps, où il aurait peut-être gagné à prendre son couloir !

Thiago Mendes (5/10) : C’est encore dur pour lui aujourd’hui dans l’axe. Il a été débordé par le une-deux Messi Neymar (5) et est encore “impliqué”, sur la seconde occasion de l’Argentin. Une deuxième mi-temps beaucoup plus solide avec de très grosses interventions défensives, qui ont sauvé son équipe. Dont celle sur Neymar (79)

Marceus Tete dans le dur

Castello Lukeba (6/10) : Un match très solide du jeune Lyonnais, qui a brillé par de belles interventions et une sacrée sérénité, malgré le début de match moyen de son équipe. Bien revenu pour sauver les siens sur un rush de Messi (47).

Corentin Tolisso (5/10) : Vingt première minutes très compliquées de l’ex du Bayern. Il a émergé ensuite. Proche de la passe décisive, avec ce centre absolument parfait pour Lacazette (21). Il a même commencé à monter (36). Remplacé par Jordan Lepenant (46 et /10). Qui a fait une bonne entrée, avec du volume et des bonnes prises de balles qui ont mis son équipe dans le sens de la marche.

Maxence Caqueret (5,5/10) : Il a souffert, il a beaucoup souffert même, pour contenir un Léo Messi inspiré dans les vingt premières minutes, avant de reprendre son souffle. Il a commencé à récupérer des ballons, parfois très haut. Remplacé par Jeff Reine-Adelaide (75).

Marceus Tete (4/10) : A l’origine d’un beau contre lyonnais (27). Mais ce n’est que trop peu pour l’ailier, trop discret dans le premier acte, où il a souffert. Il n’a pas eu l’apport attendu. Remplacé par Rayane Cherki (75).

Notes Lyon PSG – Et le match catastrophique de “KTE”

Karl Toko-Ekambi (3/10) : Globalement compliqué dans ses choix techniques, même s’il s’est crée des occasions. Il trouve Donnarumma (22), frappe au dessus (27) et à coté (29). Il fait toujours ce même crochet vers l’intérieur. Trop lisible. Beaucoup trop de déchet technique pour ce niveau-là. Et en plus il ne concrétise pas.

Moussa Dembele (5/10) : Il n’a pas touché beaucoup de ballon, mais a permis de mobiliser la défense parisienne et de libérer des espaces pour un Lacazette qui en a manqué beaucoup quand il était seul en pointe. Tout proche de marquer sur ce ballon

Alexandre Lacazette (6,5/10) : Il attaque, il défend, il va laver les maillots des coéquipiers et prépare les pizza après la rencontre. Alexandre Lacazette, c’est l’histoire de l’OL. C’est le Lyonnais le plus investi de cette première mi-temps. S’il avait marqué sa tête (21), ou son génial enchaînement où il mystifie Ramos.

Total
18
Shares
Related Posts
Read More

HABIB BEYE : QUICK QUESTIONS

Alors que le Canal Football Club vient de fêter ses 10 ans, nous sommes partis à la rencontre du consultant qui ne se met pas de filtre, Habib Beye. Il nous parle de son aventure au CFC et des nombreuses péripéties joyeuses et plus gênantes qu'il a vécues depuis qu'il est passé de l'autre côté des plateaux TV foot.