Tennis – L’immortelle Serena Williams sort la n°2 mondiale à l’US Open !

À bientôt 41 ans, Serena Williams élimine la n°2 mondiale Anett Kontaveit au 2e tour de l’US Open (7-6, 2-6, 6-2). La retraite attendra donc !
Serena Williams sort la n°2 mondiale à l’US Open !
Serena Williams sort la n°2 mondiale à l’US Open !

Incroyable ! Serena Williams ne tirera pas sa révérence cette nuit. À bientôt 41 ans, la légende américaine a éliminé la n°2 mondiale Anett Kontaveit en 3 sets (7-6, 2-6, 6-2). Elle affrontera Ajla Tomljanović au 3e tour de l’US Open.

Serena Williams impériale pour son dernier US Open !

Rétrogradée à la 605e place mondiale (313e provisoirement), Serena Williams n’a pas caché être proche de la retraite. Le public savait que cet US Open serait très certainement le dernier Majeur de la carrière de l’Américaine de 40 ans, voire son dernier tournoi. C’est pour cette raison que les fans de tennis s’étaient réunis en nombre. Pour admirer peut-être les ultimes instants sur un court de l’une des plus grandes légendes de ce sport. Mais la retraite attendra bel et bien ! Face à la n°2 mondiale, Anett Kontaveit, Serena Williams a prouvé que les champions restent des champions, et ce quel que soit l’âge.

Avec cette victoire magistrale au 2e tour de l’US Open, aux termes d’un combat intense en 3 sets, l’Américaine a remporté son 178e succès face à une membre du Top 10 : un nombre dingue, qui témoigne de l’immensité de sa carrière.

S’il n’avait pas grand espoir de voir la tenniswoman aux 23 titres du Grand Chelem égaler le record historique de Margaret Court (24) avant le début du tournoi… Pourquoi pas rêver plus grand après ce succès fou ? Serena Williams réaliserait là l’un des plus grands exploits de l’histoire du tennis. Mais encore faudra-t-il passer l’Australienne Ajla Tomljanović au 3e tour.

Total
9
Shares
Related Posts
patrice Hagelauer
Read More

PATRICE HAGELAUER — AU TENNIS, LES VICTOIRES SE JOUENT SOUVENT DANS LA TÊTE

Patrice Hagelauer, l'ancien DTN de la Fédération française de tennis et coach de Yannick Noah lors de sa victoire en 1983 sur l'ocre parisien, nous explique que les grands champions ont toujours un mental d'acier. Il revient sur sa vision du métier d'entraîneur, la relation particulière qui a pu le lier à ses joueurs et parle du futur du tennis français.