Rugby – Le MHR sur le toit de l’Europe (18-17) : notes Leicester Montpellier

LE MHR CHAMPION D’EUROPE. Les Montpelliérains ont battu Leicester (18-17) en finale du challenge européen. Notes Leicester Montpellier.
Notes Leicester Montpellier - une finale intense
Notes Leicester Montpellier – une finale intense

Notes Leicester Montpellier – LE MHR EST CHAMPION D’EUROPE ! AU BOUT DU SUSPENSE. Un match qui débute pas trop mal pour les hommes de PSA. Après l’ouverture du score par Ford, Montpellier se rebiffe, Ouedraogo percute et en bout d’action, Vincent Rattez tout en opportunisme, inscrit le premier essai du match (3-7, 15e). Après une penalité de Paillaugues, la domination est l’occupation est clairement anglaise. Montpellier réduit à 14 après le jaune d’Alexandre Becognée (30e). Wells en force concrétise la domination anglaise (10-10, 34e). Montpellier a mieux fini la mi-temps, sans concrétiser et les deux équipes sont renvoyés dos à dos à la mi-temps.

Malheureusement, à la reprise les Anglais reprennent leur marche en avant en se focalisant sur ce qui marche. Le pack d’avant ! Guirado est exclu 10 minutes pour avoir écroulé une mêlée (45e). Dans la foulée et encore dans la même séquence, Leicester trouve la faille (essai collectif) 17-10, 47e. Malgré la puissance Anglaise, le MHR reste dans la rencontre. Et va reprendre l’avantage sur un contre assassin et un superbe mouvement à la main, conclu par Goosen (17-18, 59e). La fin de match est irrespirable, avec deux équipes épuisées par ce gros combat. A l’image de la demie contre Bath. Mais, au bout d’une maitrise colossale en fin de match. Montpellier est sacré champion d’Europe et valide son ticket pour la Champions Cup.

Notes Leicester Montpellier – Anthony Bouthier dans tous les bons coups

Anthony Bouthier (6,5/10) : “Passeur décisif”, avec un beau jeu au pied au ras, pour lancer Vincent Rattez. Cependant, il n’a pas toujours été inspiré dans ce même secteur. Mais très précieux dans les chandelles, où il a chipé des ballons aux Anglais, sa première mi-temps reste de bonne facture. Il sert parfaitement Goosen sur un beau 2 contre 1, sur le second essai de Montpellier.

Arthur Vincent (6/10) : Son gros relais est à l’origine de l’essai. Il a mis de l’impact, avant de disparaitre quelque peu, quand les Anglais ont pris le contrôle du match. Tente une montée en pointe infructueuse qui libère son aile et qui a failli amener un essai. Il se blesse sur l’action et est remplacé par Ngandebé (45e). Dont la percée est à l’origine du second essai du MHR.

Johan Goosen (6/10) : Jusqu’à son essai, il avait été très discret, avec très peu de ballons, subissant, comme l’ensemble des arrières la domination de Leicester. Mais il a su être à la réception du superbe mouvement des siens, sur le second essai. Pour offrir la victoire aux siens. Savoir scorer quand on est privé de ballons, c’est quelque chose d’important dans une équipe.

Jan Serfontain (5,5/10) : Sporadiquement il a apporté sa puissance. Mais dans un match où les Anglais ont eu le ballon, difficile de s’exprimer. En revanche, il ne s’est jamais dérobé en défense. Il sert parfaitement Bouthier sur le second essai du MHR. Remplacé par Poolard (63e).

Vincent Rattez leur a fait du mal !

Vincent Rattez (6,5/10) : En opportuniste et tout en vitesse, il inscrit le premier essai des siens. Il a été sevré de ballon mais les rares fois où il l’a eu, il a su déclencher quelque chose de positif. Frustrant mais à la fois jouissif son match !

Alex Lozowski (5,5/10) : Superbe coup de pied d’occupation (29e). Il a été efficace à chaque fois qu’il a eu le ballon, sans pour autant de vraies actions de génie. Gênée la domination des avants anglais, il n’a pas eu beaucoup de ballon à négocier. Il est dans le mouvement qui amène le second essai des siens.

Benoit Paillaugue (5/10) : Une occupation au pied très juste et très précieuse pour sortir les siens de la panade. En revanche, un peu plus moyen dans l’utilisation et la sortie de ballon à la main. D’ailleurs, il a été de plus en plus en difficulté au fil du match. Il a laissé trainer quelques points en route. Remplacé par Reinach (63e).

Alexandre Bécognée (6,5/10) : Très précieux pour gêner que ce soit en touche ou au sol, il a parfois manqué de réussite en début de match sur ses grattages. Mais il a posé bien des problèmes aux Anglais. Mais il écope un carton jaune, victime du cumul de fautes de son équipe (30e). Un carton jaune qui a un peu annihilé ses velléités.

Notes Leicester Montpellier – Yacouba Camara symbole du réveil de Montpellier !

Fulgence Ouedraogo (non noté) : Un gros rush et une avancée d’une bonne vingtaine de mètre, qui donne le premier essai et qui récompense un premier quart d’heure plein d’intensité de la part de l’ancien international. Malheureusement, il doit céder sa place à Jacques Du Plessis (5/10) (26e) à cause d’une blessure. Qui a alterné le bon, comme un grattage de balle, et le moins bon, comme cet en-avant à la reprise de la seconde mi-temps.

Yacouba Camara (6/10) : Il a été privé de ballons tout au long de la rencontre. Il s’est contenté de beaucoup plaqué. Chose qu’il a fait avec beaucoup d’application et de sérieux. Mais sur les ballons portés, comme les autres avants, il a souffert. Mais il a été bien meilleur en seconde mi-temps, en réussissant à avoir davantage de munitions et en étant bien plus fort physiquement. Le symbole du renversement du match, intervenu dans les 20 dernières minutes.

Paul Willemse (5/10) : Il a mis son équipe dans l’avancée, avec quelques grosses percussion en début de match, avant de subir lui aussi la puissance du pack d’avant anglais. Il n’a pas su évoluer à son niveau habituel.

L’immense réveil de Forletta en seconde mi-temps !

Florian Verveaghe (5/10) : Pris par la patrouille sur des ballons portés, à l’image de son pack d’avant, malgré sa générosité il a subit sur ce secteur de jeu. Il a essayé sans succès de perturber les touches adverse. Il a pas trop mal défendu derrière et a été sevré de ballons. Au courage

Mohammed Haouas (4/10) : Il avait très bien entamé la rencontre, avec de l’impact de l’avancée. Malgré quelques belles interventions, il a souffert comme ses compères devant, face à Leicester.

Guilhem Guirado (4/10) : Il est sanctionné (10e) et est le symbole de ces mauls où le MHR a été en grande difficulté tout au long de ce premier acte. Et il a symbolisé la faillite Montpelliéraine dans ce second acte en écopant d’un jaune, pour avoir écroulé la mêlée (46e). Un match assez compliqué, malgré son courage, de l’ancien capitaine du XV de France.

Enzo Forletta (6/10) : Il a été en grande difficulté sur chaque ballon porté et mêlée en première mi-temps. Lui, a su en revanche rehausser son niveau de jeu dans l’impact et l’engagement. Il abattu un travail considérable durant tout le second acte, en faisant preuve de courage ! Il a surtout tenu l’intensité pendant 80 minutes. A son post c’est une grande performance.

Notes Leicester Montpellier

Etienne Goursaud

Total
20
Shares
Related Posts