Foot – Le PSG accroché par Monaco (1-1) – Notes PSG Monaco

Notes PSG Monaco – Les Parisiens n’ont pas trouvé la clé dans ce match face à Monaco (1-1). Et perdent leurs premiers points de la saison.
Notes PSG monaco

Notes PSG Monaco – Les Parisiens n’ont pas trouvé la clé dans ce match face à Monaco (1-1). Et perdent leurs premiers points de la saison.

Crédit : DR

Notes PSG Monaco – Kimpembe dans le dur

Gianluigi Donnarumma (5,5/10) : Le gardien parisien a fait une prestation globalement correcte. Il ne peut rien sur le but de Voland. Vigilant sur le coup franc d’Henrique (33). En revanche sa sortie lointaine est un peu hasardeuse sur Ben Yedder (47)

Sergio Ramos (5,5/10) : Mine de rien, décrié pour ses nombreuses absences l’an passé, l’Espagnol enchaîne les titularisations. Et a livré une première période correct. Avec un apport offensif. Il est proche de l’ouverture du score (44) avant d’être signalé hors-jeu. Il est un peu en retard sur Ben Yedder (47)

Marquinhos (4,5/10) : On n’a toujours pas retrouvé le capitaine impérial du PSG. Toujours dans le dur depuis ce fameux match contre le Real. Il manque de sérénité dans ses interventions. Il faudra vite se remettre en selle. Remplacé par Nordi Mukielé (87).

Presnel Kimpembe (4/10) : Il a pris le bouillon en début de match. Une fébrilité visible via des petites erreurs, à l’image d’un corner évitable (7). Il est fautif sur le but Monégasque, en laissant filer dans son dos Voland qui ajuste Donnarumma (19). Une première période dure mais une deuxième période plus tranquille, la pression de Monaco s’étant relâchée.

Marco Verratti a surnagé

Achraf Hakimi (5/10) : Souvent un des éléments dynamiteurs du jeu parisien, il a été globalement en manque d’inspirations. Avec très peu de montées. Mais quand il monte, il est dangereux, à l’image de sa lourde frappe sur le poteau (80)

Numo Mendes (4,5/10) : On l’a rarement vu avec un registre aussi défensif que durant cette première période. La faute à son milieu de terrain défaillant et la grosse pression monégasque. Il a d’ailleurs parfois souffert dans son couloir. Il a fallu attendre 40 minutes pour le voir bien prendre son couloir, avec une combinaison avec Neymar

Marco Verratti (6/10) : Il a surnagé dans le bouillon qu’a pris le PSG au milieu de terrain. Son aisance technique pour ressortir les ballons a parfois donné un peu d’oxygène à son équipe. Une deuxième mi-temps plus discrète, mais un retour utile, même s’il met la fin, sur un contre monégasque (86).

Renato Sanches (3,5/10) : Une titularisation pour lui donner de la lumière, qui s’est transformé en presque cauchemar en première mi-temps. L’ex-Lillois a été dominé dans l’impact par Camara, qui a survolé les débats en milieu de terrain. Symbole de son impuissance, il provoque une faute dangereuse sur ce même Camara (32). Enfin dangereux sur une frappe à l’entrée de la surface (59). Remplacé par Danilo (63).

Notes PSG Monaco – Neymar s’est réveillé dans le second acte

Lionel Messi (6/10) : Le meneur de jeu Argentin n’a pas eu grand chose à se mettre sous la dent dans cette première mi-temps. Mais il est tout proche d’égaliser, avec sa lourde frappe qui trouve le poteau (45). Il y a ces passes inspirées qui auraient pu mériter mieux, mais qui ont eu le mérite d’accélérer le jeu parisien. Des accélérations qu’on ne voyait pas l’an passé. Tout comme ce rush dans la surface (59). Evidemment, ce n’est pas du haut-vol, comme lors du match contre Lille. Mais cela reste intéressant. Remplacé par Pablo Sarabia (86).

Neymar (6/10) : Une nervosité inhabituelle en début de rencontre, à l’image de son carton jaune. Et globalement un niveau de jeu bien inférieur à ses trois premières rencontres. Un premier petit éclair (29), mais globalement peu d’inspiration dans ses choix. Il est tout proche d’exploiter une erreur de Nubel (61). C’est lui qui provoque le penalty pour les siens (67). Qu’il transforme avec brio, soignant encore ses monstrueuses stats depuis le début de saison. Le Brésilien a fait une bonne deuxième mi-temps, avec plus d’activité !

Kylian Mbappé (5/10) : Il a fait le pressing sur la défense adverse, provoquant quelques erreurs de relance. Une première frappe (37). De la volonté mais de la maladresse, à l’image de son loupé sur le premier poteau de Messi (45), avec une frappe qui trouve le poteau. enchaînement (48). Mais aussi sur ce duel perdu face à Nubel (84). Il a également pêché dans la dernière passe.

Total
0
Shares
Related Posts
Read More

AMANDINE HENRY : IL FAUDRA GARDER LA COUPE À LA MAISON ! – Partie 2

Amandine Henry baigne dans le football depuis ses premiers pas. Passée en centre de formation à Clairefontaire puis à l’OL, la joueuse tricolore s’apprête à porter le brassard de capitaine pour la prochaine Coupe du Monde féminine. C’est sous le soleil Lyonnais du Groupama OL Training Center, qu’Amandine Henry a accepté, tout sourire, d’évoquer Sans Filtre, sa saison, l’Équipe de France, son passage à l’étranger, sa nomination pour le ballon d’or féminin et la sortie de son premier roman « Croire en ses rêves ».