Rugby : Irlande – France notes de la belle victoire des Bleus (13-15)

Irlande – France notes. Les Bleus ont souffert mais assurent une deuxième victoire de rang dans le Tournoi, face aux Irlandais (13-15). Et restent en tête.

C’était il y a presque dix ans jour pour jour, les Français s’imposaient à Dublin pour la dernière fois contre le XV du Trèfle. Mais toute série noire doit avoir une fin, et les Bleus ont eu à cœur d’aller chercher un succès d’envergure en terre irlandaise cette année. Après une deuxième place l’an passé, le XV de France est parfaitement lancé dans cette édition 2021. En tête après leurs deux premières victoires, dont celle obtenue avec férocité contre l’Irlande à l’aviva Stadium, sur le score de 15 à 13. Les Bleus ont su faire le dos rond en première période et surtout ont marqué les esprits et des points sur des incursions chirurgicales. Avec au bout, comme à Cardiff l’an dernier, une dernière séquence défensive incroyable et la victoire. Voici les notes des Bleus :

Irlande – France notes : Le Roux important

Cyril Baille (5,5/10) : Pénalisé pour une entrée sur le côté d’un maul (10e) puis pour une mêlée effondrée (13e), symboles d’un début de match compliqué pour le XV de France en général. Il a ensuite plus porté le ballon, et toujours vers l’avant, même quand l’heure de jeu fut passée, avec notamment cette percée où il avança avec plusieurs joueurs sur le porte-bagage.

Julien Marchand (6/10) : En grande difficulté sur ses lancers durant la première mi-temps, notamment devant sa ligne d’essai. Il fut également peu aidé par ses sauteurs. Il a bien défendu. Superbe percée au ras servi par Dupont d’entrée de second acte. Une très bonne défense globalement.

Mohammed Haouas (6/10) : Déblayage sans les appuis et pénalisé dans son camp à la 17e, le montpellierain est monté en puissance, plutôt solide en mêlée fermée et précieux avec quelques ballons portés, dont un en second mi-temps qui a bien fait avancer le XV de France.

Irlande – France notes : Wilemse fidèle à lui même

Bernard Le Roux (6/10) : Bonne défense directement, dure sur l’Homme, avec des plaquages importants. Le Racingman est pénalisé pour ne pas s’être sorti de la zone de ruck après un nouvel énorme plaquage (21e) qui offre l’ouverture du score irlandaise. Il est ensuite expulsé temporairement après un croc-en-jambe (volontaire ou non) sur Keith Earls (24e). De retour, on l’a beaucoup vu plaquer, somme toute logique. En apnée totale, il intervient sur de très nombreux plaquages dans la toute dernière action de la rencontre.

Paul Willemse (7/10) : Superbe intervention en sautant dans les chevilles de l’attaquant irlandais dans son camp (35e), puis très intéressant par sa présence au relais dans l’axe sur une deuxième action d’essai bleue. Même s’il perd finalement le ballon à 5m au bout, on le sent sur une bonne lancée. Son envie fait plaisir à voir, il arrive même trop vite sur la passe de Dupont d’entrée de deuxième mi-temps. Mais c’est encore en défense qu’il s’est brillamment illustré.

Aldritt encore une fois énorme

Anthony Jelonch (6,5/10) : Excellent plaqueur, comme contre l’Angleterre en novembre dernier. Le Castrais est toujours aussi imposant en défense, son rôle fut d’autant plus important qu’il a du livrer un gros abattage face à la possession du ballon du XV du Trèfle. Son rendement est resté aussi important en seconde mi-temps.

Charles Ollivon (7/10) : Belle attitude d’entrée de jeu du capitaine, avec une bonne agressivité en défense. Le Toulonnais marque l’essai français à la demi-heure après une splendide révolte des siens, servi par Fickou en bout de ligne. Son contre en touche (57e) n’est pas récompensé et le ballon piège Dupont et amène l’essai irlandais.

Grégory Alldritt (8/10) : Très précieux sur ses sorties de mêlées fermées, toujours dans l’avancée, également sur des attaques en première main pour progresser territorialement. Une bonne défense avec des arrachages de ballon après avoir tenu debout le plaqué. Même intensité après la pause, avec des percées dévastatrices.

Antoine Dupont (7/10) : Dans un premier acte où le ballon fut souvent dans les mains et les pieds irlandais, il a globalement bien donné le tempo des attaques et des relances des siens. Il s’est parfois un peu perdu sur des relances trop rapides alors que ses collègues n’étaient pas en place. En deuxième mi-temps, il a joué plus simplement, avec des retours intérieurs à l’aveugle pour ses avants, qui amenèrent des gains de terrain. Piégé par le ballon retombant du contre d’Ollivon et éliminé d’entrée par Kelleher (57e). Il permet aux siens de s’imposer en grattant l’ultime ballon de la rencontre.

JALIBERT PRECIEUX

Matthieu Jalibert (7/10) : Malgré trois coups de pied manqués qui auraient pu porter préjudice aux Bleus, le bordelais est totalement resté dans sa partie. En défense, il s’améliore encore, il agresse de mieux en mieux les porteurs de balle et monte fort sur les chevilles. C’est lui qui, par une initiative et un retour intérieur sur Marchand, installe la révolte tricolore qui aboutit à l’essai d’Ollivon (30e). Il inverse le sens du jeu sur le deuxième essai pour Dulin avec une longue passe délicieuse (54e).

Gabin Villière (5,5/10) : Très peu d’opportunités ballon en main, mais très souvent important avec de belles relances. Mais c’est surtout en défense qu’il s’est à nouveau montré avec des plaquages aussi bien sur son vis-à-vis que sur les avants adverses ou dans les rucks où il n’hésite pas à mettre la tête. Parfois piégé sur des chandelles, son comportement dans les airs peut être perfectionné. Manque son face à face avec Kelleher devant sa ligne sur la percée du talonneur irlandais (57e).

Gaël Fickou (5,5/10) : Le capitaine de la défense évacue les Bleus de la pression irlandaise avec un arrachage des mains de Stander (15e). Le Francilien revient à l’aide de Dulin pour éviter l’essai de Lowe en bout de ligne alors que les Bleus souffrent à quatorze. Il se débarrasse peut-être un peu vite du ballon au pied  sur un contre tricolore alors qu’il y avait encore un potentiel surnombre à jouer.

Irlande – France notes : Quel match de Brice Dulin !

Arthur Vincent (7/10) : Dès le départ, de nombreux plaquages et une attitude forte au contest. On l’a ensuite un peu moins vu, surtout en attaque, car il fut plus qu’a l’ouvrage dans son camp en défense notamment dans le premier acte. Plaquage ravageur sur son vis-à-vis Ringrose dès le retour des vestiaires. Intenable durant la dernière séquence défensive.

Damian Penaud (6/10) : Remplaçant de Teddy Thomas pour assurer sur les ballons aériens, le clermontois n’a malheureusement jamais été sollicité sur les chandelles, mais s’est plus manifesté sur quelques montées offensives où on a vu qu’il avait su feu dans les jambes. Son comportement très actif est récompensé d’un essai en deuxième mi-temps en bout de ligne, servi par Dulin (54e).

Brice Dulin (7,5/10) : Un premier dégagement au pied  dangereusement contré dès la première minute, puis un ballon perdu dans les airs, c’est à peu près tout ce que l’on peut mettre dans la case des moins. Car ensuite, le Rochelais s’est remis dans le droit chemin avec de bons jeux au pied d’occupation, des réceptions aériennes décisives, et une intervention majeure sur Lowe qui partait à l’essai (25e). Superbe comportement sur l’essai de Penaud, où servi par Jalibert, il temporise en fixant son adversaire et sert son ailier qui aplatit.

Mathéo RONDEAU