Rugby – Clermont puni par Leicester au Michelin (10-29) – Les notes

Lourdement battu au Michelin par les Tigers, l’ASM voit la route des quarts de finale s’obscurcir sérieusement. Clermont Leicester notes.
L’ASM a souffert sur sa pelouse face à Leicester

Le Stade Marcel-Michelin s’est vidé en une poignée de secondes, signe que le volcan n’était pas à la fête au coup de sifflet final. Sévèrement battu par les Leicester Tigers (10-29), l’ASM devra réaliser un exploit lors du match retour pour espérer rallier les quarts européens. Face au leader de la Premiership anglaise, on a vu cet après-midi ce qui séparait les Auvergnats du très haut du panier. Après une première mi-temps équilibrée (10-10), les jaunards ont cédé sur leurs propres erreurs, ont donné les munitions à un Leicester qui n’en demandait pas tant. Sur trois actions bien menées, les Tigers tuaient le suspens et créaient un écart que l’on voit difficilement l’ASM combler. Il vient en plus de perdre une Kotaro Matsushima, une force vive de plus à l’infirmerie. Clermont Leicester notes.

retrouvez les statistiques de la rencontre ICI

Clermont Leicester notes – Malgré le dynamisme de Fourcade

Giorgi Beria (4/10) : Une première action où il a du plaquer, et s’est appliqué pour le faire. Pénalisé sur sa première entrée en mêlée (4e). Encore une belle attitude sur les longues séquences de conservation de Leicester, avec des plaquages sérieux. Quelques prises de balle en attaque pour conserver le ballon et monopoliser les défenseurs. 

Etienne Fourcade (5,5/10) : On le connaît plein d’énergie, il en a rapidement fait preuve dans ce début de match où l’ASM a tenté d’agresser les porteurs de balle de Leicester. Sur une séquence où les Tigers ont été mis en difficulté, il a mis la pression et dégagé loin de ses 22m la pression.

Rabah Slimani (5/10) : Précieux en mêlée fermé à la demi-heure de jeu, où il a dominé le pourtant renommé Ellis Genge (27e) qui rapporta trois points à l’ASM. Pénalisé pour avoir porté la jambe d’un membre du maul anglais près de sa ligne (32e).

Paul Jedrasiak (4/10) : C’est probablement le joueur que l’on a le plus vu plaquer dans le début de rencontre face aux assauts britanniques. Il s’est retrouvé sur les fesses rapidement à chaque fois qu’il a porté le ballon, servi lancé mais attendu par les avants adverses. Pénalisé pour un ballon conservé au sol dans un temps fort de l’ASM (52e). Approximatif sur sa redoublée avec Camille Lopez qui fait reculer le rideau (60e).

Cancoriet et Lee ont essayé   

Sébastien Vahaamahina (4/10) : Un bel apport en attaque, avec des ballons portés et des mètres grappillés en début de rencontre. Il est proche de marquer un premier essai dans le premier quart d’heure, mais le ballon est enterré sur la ligne. Pénalisé pour avoir fait le tour du ruck sur une belle séquence des siens (22e). De nouveau fautif sur un plaquage haut sur Ford (30e). Présent sur les soutiens.   

Judicaël Cancoriet (5,5/10) : Courageux pour mettre les mains dans un ruck rudement défendu par les Tigers (3e). Grosse montée défensive sur Freddie Steward qui a séché l’arrière international (6e). Placé sur l’aile quelques fois, il a eu un peu de champ pour gagner du terrain. De l’énergie une fois l’heure de jeu passée, pour continuer de faire gagner du terrain, dominant ses un-contre-un.   

Alexandre Fischer (4,5/10) : Dans son style habituel, on l’a vu réclamer des ballons d’attaque, mais surtout donner du sien dans l’abattage défensif. Il a tenté à plusieurs reprises de gratter durant la première mi-temps. Peu de chance sur ses rares ballons d’attaque, où il a été bien attendu.

Fritz Lee (6/10) : Il a été utilisé en perforateur dès sa première prise de balle, servi par Matsushima. Un en-avant sur un service un poil bas de Camille Lopez (4e). Imposant dans le jeu au sol sur la bonne montée défensive des siens, récupérant une pénalité sur grattage (35e). Il a suivi la percée de Raka et se retrouve au soutien intérieur, progresse jusqu’aux 22m, mais est pénalisé pour avoir conservé le ballon, sans soutien (42e). Son match se termine avec le gros choc avec Guy Porter, exclu (60e).

Clermont Leicester notes – Tiberghien aura tout tenté  

Morgan Parra (4,5/10) : Une première intervention très intelligente, avec un bras cassé joué rapidement et converti par un 50:22 brillant trouvé depuis ses 22m (10e). Parfois mis en difficulté en sortie de ruck, il a envoyé un ballon directement en touche en cours de 1e mi-temps. Un ballon rendu un peu rapidement sur jeu au pied (59e) après s’être un peu précipité sur le temps fort clermontois en forçant la passe près des lignes. Propre face aux perches (2/2).

Camille Lopez (6/10) : L’ouvreur a débuté sa rencontre d’un point de vue offensif sur une transmission hasardeuse pour Fritz Lee (4e). Tout en finesse, son petit coup de pied par-dessus la défense (10e) aurait pu obtenir mieux près de la ligne des Tigers. Bien positionné, il a tenté un drop avant la pause, manqué de peu. Il a plutôt bien maitrisé son duel au pied avec George Ford, impeccable sur ses différentes passes au pied dans la diagonale, à l’image de celle pour Raka notamment (52e).

Cheikh Tiberghien (6,5/10) : En bout de ligne, il conclue le premier mouvement d’envergure des Clermontois, avec une course et un crochet pour aller dans l’en-but adverse (13e). Solide à l’impact sur son côté gauche, il continue d’avancer avec des joueurs sur le dos (21e). Encore une super attitude sur la touche rapidement jouée par Freddie Steward, qu’il a mis sous pression (35e). Une petite erreur d’appréciation sur une montée en pointe qui a ouvert les espaces dans la défense (45e). Encore une percée précieuse pour approcher les 22m de Leicester (64e) avant de sortir, perclus de crampes.     

Wesley Fofana (4/10) : Pas servi uniformément dans les schémas de jeu de l’ASM, Fofana a joué les quelques ballons qu’on lui a proposé. En revanche, en défense, il ne s’est pas fait oublier, avec des plaquages importants dans ses 22m, très appliqué à faire tomber le plus vite. Une passe hasardeuse pour Moala qui ne peut s’en saisir (44e) et commet un en-avant. Servi en point d’ancrage de l’attaque, il est proche de marquer l’essai de la révolte (56e). Pénalisé pour avoir roulé au sol sur un temps fort (63e).

Clermont Leicester notes – Raka, un match en demi-teinte     

George Moala (5/10) : Sur un de ses premiers ballons, le néo-zélandais s’est illustré par un beau cadrage de la défense, afin d’offrir un décalage imparable aux siens et, plus loin, le premier essai (13e). En-avant du bout des doigts sur transmission de Fofana (44e). Il a pu apporter sa puissance dans la zone de marque en mobilisant les défenseurs adverses autour des rucks, avançant avec des hommes sur le dos et conservant le ballon. Servi lancé, il relâche le ballon au contact (74e). Sa passe après-contact crée la brèche mais le ballon est vite perdu ensuite (79e).   

Alivereti Raka (5/10) : Pas à l’aise dans les airs, il s’est montré en difficulté sur sa première intervention après un bras cassé joué au pied par George Ford (8e) dans les 22m clermontois. Une grosse défense face à son vis-à-vis en bout de ligne, alors que les Tigers dominaient les impacts (17e). Idem sur sa montée sur Steward quand Leicester partait au large (32e). Avec quelques accélérations et des crochets, il est parvenu à gagner des mètres, comme au retour des vestiaires avec l’accélération sur Genge et le retour intérieur pour Lee (42e). Encore intéressant dans l’avancée après une transversale de Lopez (52e). En position de n°9 près de l’en-but adverse, il oublie un surnombre sur la droite (56e). Il s’est dérobé au plaquage sur Harry Potter qui partait vers le 5e essai (65e). Un match en demi-teinte.      

Kotaro Matsushima (X/10) : Très précieux dans la ligne d’attaque clermontoise, il a offert une solution permanente, notamment sur le mouvement du premier essai du jour (13e) où il mobilise trois défenseurs. Sorti sur blessure, remplacé par Marvin O’Connor (4/10). Son entrée a été précieuse, il s’est montré au soutien des décalages clermontois, et surtout salvateur sur la relance des Tigers dans le dos et son interception sur Steward (45e). Mais il est pénalisé dans la foulée pour avoir conservé le ballon. Un ballon relâché en l’air qui met en difficulté toute la ligne défensive et provoque le 4e essai anglais au bout (53e).  

Total
29
Shares
Related Posts