Voici nos Quick Questions Olympiques, un méli-mélo de questions décalées pour mieux connaître vos athlètes préférés qui défendent les couleurs tricolores à Pyeongchang.

Alors que se profilent les épreuves techniques, Nastasia Noens nous parle de ses coéquipières de l’Équipe de France et des Jeux Olympiques. Avant de ramener une médaille sur le slalom ou sur l’épreuve par équipe ? (Crédit photo : Christophe Pallot/Agence Zoom)

Qui est une bête en salle de musculation dans l’Équipe de France de ski alpin ?

Adeline Baud, c’est une boule de muscle.

La plus rigolote ?

Taina Barioz a le rire le plus communicatif !

Quel adjectif te définit le mieux ?

Compétitrice.

Qui aurait sa place dans “Les bronzés font du ski” ?

Anne-Sophie Barthet, elle jouerait le rôle de Josiane Balasko (rires).

Le moment le plus chiant pendant les compétitions ?

Les réunions d’avant-course, c’est toujours un rituel et ce n’est pas vraiment sympa pour nous.

Ton surnom ?

Les filles m’appellent Nastasiou mais c’est seulement pour les intimes.

Ton meilleur souvenir avec l’Équipe de France ?

Quand j’ai réalisé mon premier podium à Flachau et que toute l’équipe avait eu de très bons résultats. La photo sur le podium avec tout le monde, c’était fort.

Ta meilleure amie en Équipe de France ?

Je vais dire Adeline, je suis très souvent avec elle et on s’entend super bien.

La chose la plus folle que tu as pu voir en compétition ?

J’ai adoré les Championnats du Monde à Val d’Isère avec toute la foule en bas de la piste de slalom. C’est la première fois où je me suis dit, c’est pour ça que je fais ce sport. C’était vraiment un truc de dingue quand j’ai passé l’arrivée.

Tes objectifs pour les Jeux Olympiques ?

Je serai outsider pour le slalom, ce sera la course d’un jour donc rien à perdre. Je sais que je peux aller chercher quelque chose et je vais tout faire pour.

Parmi les athlètes de l’Équipe de France, qui gagnerait un food contest raclette et tartiflette ?

Tessa Worley (rires). Je ne dirais pas que c’est celle qui mange le plus mais comme elle ne supporte pas le gaspillage elle finira sans cesse ses assiettes.

La question à laquelle vous en avez marre de répondre ?

Qu’est ce qui se passe avec le groupe slalom de l’Équipe de France féminine ? On est un peu la bête noire en ce moment.