Mikaela Shiffrin prête à relancer la machine

La skieuse américaine veut tout gagner après la déception olympique. Focus sur un retour attendu.
Mikaela Shiffrin

(c) Alex Lange

À quoi peut bien ressembler une saison ratée chez Mikaela Shiffrin ? Pour ses troisièmes Jeux Olympiques, la skieuse américaine a connu une grande première dont elle se serait bien passée en février dernier sur les pistes de Yanqing. 

Sans la moindre breloque ramenée de Chine, la native de Vail a tout bonnement raté le grand rendez-vous de l’hiver dernier. Pire, elle n’a pu faire mieux qu’une neuvième place en Super-G au gré des cinq courses olympiques disputées. Un cataclysme ? Probablement. Toutefois, vite oublié avec le gain quelques semaines plus tard, d’un quatrième gros globe de cristal sur le cirque blanc. Placée à ce stade à l’égal de Lindsey Vonn, l’ancienne gloire américaine, Shiffrin marquait au fer rouge une saison que beaucoup d’observateurs jugeaient en demi-teinte. 

À l’aube de sa douzième saison sur le circuit, Mikaela Shiffrin se dit plus épanouie que jamais. Prête à laver l’affront connu aux dernières olympiades, la skieuse de 27 ans vise une razzia lors des prochains Mondiaux disputés en France et également, tout au long de la Coupe du monde. 

Longue saison en approche 

La saison de ski alpin promet bel et bien d’être excitante et nul doute qu’il sera intéressant de suivre des conseils experts pour en profiter grâce aux paris sportifs. À n’en pas douter, il faudra compter sur Mikaela Shiffrin. Avec l’histoire dans un coin de tête. 

Très touchée par le décès accidentel de son père il y a maintenant plus de deux ans, Shiffrin a quelque peu changé ses habitudes durant cette présaison avec pour seul objectif, d’être prête sur le plan mental et physique à long terme. Matches de NFL, Grand Prix de Formule 1, temps passé auprès de Aleksander Aamodt Kilde, l’athlète a pris le temps de penser à elle et selon ses propres dires, « elle se sent bien plus humaine » désormais. 

Son corps devrait bien lui rendre avec un programme abyssal pour cette nouvelle saison 2022/23. Avec une trentaine d’épreuves au programme cette saison de son côté, Shiffrin compte bien faire parler sa polyvalence une fois de plus, tout en se concentrant sur les épreuves techniques. 

Alors qu’elle n’a disputé qu’au plus, 26 épreuves au sein d’une même saison, elle devrait dépasser les 30 cette saison sauf pépin physique, bien entendu. Elle n’a donc pas attendu avant de mettre en exergue ses déclarations au gré d’actions. Arrivée bien plus tôt qu’à l’accoutumée à Sölden où se déroulera la première Coupe du monde de la saison, Shiffrin compte bel et bien profiter de chaque moment offert par un calendrier une fois de plus démentiel cette saison. 

Avec les Mondiaux 2023 en ligne de mire, chaque seconde de récupération sera la bienvenue auprès de l’ensemble des skieurs et skieuses du circuit mondial. 

Assouvir sa légende aux prochains Mondiaux 

En 2021 à Cortina d’Ampezzo, Shiffrin était devenue la skieuse américaine la plus décorée de l’histoire aux Mondiaux de ski alpin. Il faut dire que si Mikaela Shiffrin souhaite à tout prix s’inspirer de l’un de ses derniers grands rendez-vous mondiaux, les épreuves disputées en 2021 en Italie ont tout d’une leçon exemplaire avec quatre médailles en autant de courses. 

Déjà médaillée à onze reprises lors de ces événements bisannuels, Shiffrin n’a presque plus d’égal sur le circuit et même, dans l’histoire. Elle n’aura besoin sur les pistes savoyardes accueillant les futures épreuves, que d’une breloque pour dépasser dans l’ère moderne, Marielle Goitschel et Anja Pärson (11 également). Tous sexes confondus, seul Kjetil André Aamodt semble en passe de pouvoir retarder l’échéance avec 12 médailles remportés aux Mondiaux. Et encore… 

Avec une nouvelle saison idoine pour assouvir sa légende et surtout, se retrouver encore plus humainement que sportive, Mikaela Shiffrin risque de bouleverser l’histoire si elle parvient à faire parler son ski à l’instar de ce qu’elle fait depuis 2012 et sa première victoire en Coupe du monde à seulement 17 ans. 

Honorifiques, certains records pourraient à ce sujet bien tomber cette saison. Y compris le plus grand de tous ? 

Des records à la pelle 

Les honneurs de la FIS vous obligeraient presque à passer des heures sur la biographie de Mikaela Shiffrin tant son palmarès est immense. Cependant, un seul chiffre pourrait retenir notre attention à l’aube de cette nouvelle saison : 12. Soit le nombre de victoires en Coupe du monde qui séparent l’athlète américaine du plus grand skieur de tous les temps, Ingemar Stenmark. 

Devenue, à la place du Suédois, l’athlète du ski alpin la plus victorieuse dans une seule discipline (47 – slalom) la saison passée, Shiffrin peut désormais viser plus loin et s’attaquer au record ultime du nombre victoires en Coupe du monde. Avec ses 74 pour le moment, elle n’est qu’à 8 succès du record féminin détenu par Lindsey Vonn et à 12 de l’ultime détenu par Stenmark. 

Plus que ces objectifs non-annoncés et presque anecdotiques, Shiffrin se concentre surtout sur la quête d’un cinquième gros globe de cristal. Impatiente de débuter l’hiver, elle semble prête à une fois de plus enthousiasmer les puristes grâce à un style d’une élégance rare. 

Total
0
Shares
Related Posts
Antonin Guigonnat
Read More

ANTONIN GUIGONNAT : L’ASPECT MENTAL EST ESSENTIEL AU BIATHLON

Après Simon Desthieux et Émilien Jacquelin, c'est au tour d'un dernier membre de l'Équipe de France de biathlon de se confier. Antonin Guigonnat, l'une des révélations de la saison avec sa victoire en relais mixte en Coupe du Monde avec Anaïs Chevalier, se confie sans filtre sur l'un des aspects primordiaux de sa discipline : le mental