Lénaïg Corson - Rugbywoman

2ème ligne / ailière : #Equipe de France à XV #Equipe de France à VII #Stade Rennais Rugby

Pendant cette édition 2019 de la Coupe du Monde de rugby au Japon, Sans Filtre fait intervenir des acteurs du sport pour vous donner leurs analyses à chaque journée de la compétition. L’actuelle joueuse du XV de France nous livre donc son avis sur le premier match des bleus.

Durant les matchs de préparation de cet été, j’ai trouvé que l’équipe de France avait montré une meilleure image qu’au tournoi des VI Nations, ils ont davantage joué à la main, avec beaucoup d’enthousiasme, ils montaient plus forts en défense, voulaient jouer tous les ballons rapidement et surtout vite revenir au jeu, se déplacer et se relever plus vite du sol, chose que je n’avais pas vue depuis un long moment. Alors certes, nous ne sommes pas les favoris, mais j’ai envie de croire à cette équipe de France.

La Coupe du monde : cette compétition dont l’on attend tous patiemment qui a lieu tous les 4 ans, est ENFIN arrivée pour nos français après 3 mois de préparation. Malgré la pression que pouvait susciter ce premier match, les français ont montré en première mi-temps de la maitrise et que cette équipe de France avait du caractère. Du haut de ses 20 ans, Romain Ntamack m’a plutôt impressionné et m’a rappelé toute la classe et la maturité que peuvent avoir nos jeunes dans les équipes de France féminines et masculines. À l’image d’une Caroline Drouin en 2017 qui connaissait sa 3eme sélection avec l’équipe de France à la CDM et qui dirigeait en patronne notre jeu à l’ouverture avec beaucoup de sérénité malgré sa faible expérience au niveau international.

La jeunesse a fait du bien à l’image de Penaud et ses courses folles, mais également Ollivon très mobile et très actif dans le jeu. L’expérience et le banc ont également compté. La rentrée de Lopez en fin de partie, avec un drop culotté nous remet devant au score dans une deuxième mi-temps en sous-régime pour les français. Lors des dernières rencontres de l’EDF, bien souvent nous étions en échec sur nos fins de match, voire de nos deuxièmes mi-temps, cette fois-ci la chance nous a souri.
La fin du match était irrespirable ! La tension était palpable dans le stade de Tokyo pour les 2 équipes, match qui s’est d’ailleurs terminé par une générale ! Chacune des deux équipes connaissait l’importance de ce premier match. Nous avons une grosse poule (Argentine, USA, Tonga, Angleterre) et toutes les équipes veulent en sortir. La victoire était capitale pour la suite de la compétition.

Ça fait longtemps que l’on n’a pas retrouvé un grand XV de France. En tant que spectatrice, j’espère qu’ils nous feront vibrer sur la suite de la compétition, que l’on retrouvera notre french flair, mais surtout qu’ils mouillent le maillot et prennent beaucoup de plaisir à jouer ensemble. On ressent d’ailleurs que ces 3 mois en vase clos à fait énormément de bien au groupe, on les sent plus solidaires et prêts à jouer les uns pour les autres.
J’ai déjà hâte de voir le prochain match contre les USA qui eux commenceront leur compétition.

LENAÏG