Jonathan Lobert - Marin

Finn : #Club de la Société des Régates Rochelaises SRR #Equipe de France Voile #Médaille de Bronze aux Jeux Olympiques 2012 de Londres #Vice-champion du monde 2015

Les athlètes sont souvent imperméables à toute communication avant que la compétition ne soit terminée. La rubrique « Dans la peau » permet à un sportif de partager avec vous ces moments secrets et déterminants qui forgent la réussite de leurs projets.

Après nous avoir expliqué la préparation matériel en voile Finn, le médaillé olympique Jonathan Lobert se livre sur ses multiples casquettes : sportif de haut-niveau, éducateur, officier de la Marine Nationale mais aussi ambassadeur auprès de ses partenaires. Avec toujours un le même but à l’horizon, partager sa passion.

Lorsqu’on est sportif de haut-niveau, le public imagine souvent que l’on est concentré uniquement sur l’aspect sportif, c’est-à-dire les entrainements et les compétitions. Cependant la réalité est souvent assez différente.

Pour ma part, j’ai la chance de faire partie de l’Armée de Champions qui est la version actuelle du Bataillon de Joinville. Comme d’autres sportifs français comme par exemple Martin Fourcade, Florent Manaudou… Je suis rémunéré et détaché pour pouvoir m’entraîner et me préparer au mieux aux compétitions tout au long de l’année. Bien entendu l’objectif final est de remporter une médaille aux Jeux Olympiques. Concrètement, je suis Second Maître dans la Marine Nationale et je perçois la paie qui correspond à mon grade, en contrepartie je m’engage à représenter le mieux possible la France et ses valeurs. Je participe aussi à des rassemblements au sein de l’armée ou dans le cadre d’opérations de communication.

Aujourd’hui, j’ai 32 ans, je fais donc partie des sportifs expérimentés. Dans ma discipline, la voile olympique, les athlètes les plus performants sont souvent dans la tranche d’âge 25-35 ans. C’est un sport qui demande une préparation physique de premier plan, mais surtout une expérience qui s’accroît d’année en année. J’ai beaucoup travaillé pour arriver à ce niveau actuel d’expertise qui me permet de faire partie des meilleurs. Aujourd’hui j’aime partager mon expérience avec les autres et je le fais de plusieurs façons.

MON LEITMOTIV : PARTAGER MA PASSION AVEC MES CADETS…

La première, et celle qui me paraît la plus importante, c’est auprès des jeunes talents de la voile de demain. J’essaye toujours de me mettre à leur place et je me souviens qu’à leur âge j’aurais adoré pouvoir échanger avec des champions. Souvent les jeunes sont très motivés et ont des étoiles plein les yeux quand je leur raconte comment j’ai gagné ma médaille olympique à Londres en 2012, et surtout comment je suis arrivé là. Le message le plus important que j’essaye de leur transmettre est que j’étais comme eux, qu’il n’y a pas de raison de ne pas y croire, et de ne pas essayer d’aller aux Jeux pour réaliser son rêve. J’adore ces moments, car cela me rappelle pourquoi j’ai fait ce sport et pourquoi il me plaît tant. Cela me permet d’obtenir davantage de motivation pour mes entraînements et mes compétitions.

Lors de mes interventions en entreprise, j’explique souvent à l’aide de supports vidéo, quelle est ma démarche pour me préparer au mieux pour les compétitions. De plus, je présente le fonctionnement de travail mis en place avec mon équipe et mes partenaires d’entraînements, sachant que ces derniers sont aussi mes concurrents aux Jeux Olympiques. Il y a de nombreuses similitudes avec le monde de l’entreprise.

Je vais aussi dans les écoles pour témoigner de ma vie de sportif, expliquer mon activité, répondre aux questions des enfants sur la voile et les Jeux olympiques. Cela me permet aussi de parler de ce que je vois sur l’eau et dans l’eau, c’est-à-dire aborder les préoccupations écologiques. Je suis d’ailleurs ambassadeur de l’association Echo-mer à La Rochelle qui développe également ces thèmes dans les écoles.

La seconde façon de partager mon expérience est bien sûr auprès de partenaires.

…MAIS AUSSI LES PARTENAIRES

Tout d’abord, mes partenaires techniques, auprès desquels je fais des retours sur les produits que j’utilise au quotidien dans le cadre d’entraînements ou de compétitions.

Ensuite, auprès de mes partenaires financiers, soit par le biais de conférences auprès de leurs collaborateurs ou encore par la participation à des événements avec leurs clients. Lors de mes interventions en entreprise, j’explique souvent à l’aide de supports vidéo, quelle est ma démarche pour me préparer au mieux pour les compétitions. De plus, je présente le fonctionnement de travail mis en place avec mon équipe et mes partenaires d’entraînements, sachant que ces derniers sont aussi mes concurrents aux Jeux Olympiques.

Il y a de nombreuses similitudes avec le monde de l’entreprise. Suite à ces prises de parole, j’ai souvent été sollicité pour intervenir de manière plus ciblée sur des thèmes qui sont très importants notamment pour les managers. Je développe des échanges sur des sujets tels que la culture de la gagne, la gestion du stress, de conflits, de l’échec, la résilience ou encore la prise de décision en situation de stress, et le maintien de la motivation jour après jour.

Je prends en général la parole face à un groupe de collaborateurs avec un exemple de vécu sur l’eau ou en compétition. J’explique comment je fais face au problème posé, comment je réagis face à la situation, comment je hiérarchise les informations, comment je prends mes décisions et pourquoi. Ensuite je laisse les collaborateurs faire le parallèle avec leur vécu, que je ne connais pas forcément, puis je réponds à leurs interrogations et je leur expose ma manière de fonctionner. Ces échanges sont en général très intéressants et me permettent aussi de progresser de mon côté. En effet, cela me pousse à me remettre en question et me permet de découvrir de nouvelles façons de réfléchir ou d’aborder un problème.

Pour terminer, je coache aussi certains régatiers qui souhaitent progresser et recevoir les conseils d’un expert. Cela me permet de m’exercer à la « vulgarisation » de mon sport afin de ne pas rester enfermé dans un rôle de sportif de haut-niveau mais de m’adapter à mon interlocuteur afin de mieux comprendre ses besoins et répondre au mieux à sa demande.

Je pense qu’aujourd’hui ce n’est pas possible pour un sportif, notamment d’un sport peu ou pas médiatisé, d’être simplement focalisé sur sa discipline sportive. Le gain obtenu lors de ces différentes expériences représente un apport essentiel afin de me faire évoluer dans le cadre de ma pratique sportive, mais également dans ma vie d’homme au quotidien.

JONATHAN