Hand – Metz handball domine largement Nice (38-23) et reste invaincu

Metz Nice hand

Metz Handball a largement dominé Nice (38-23). Les joueuses d’Emmanuel Mayonnade sont toujours invaincues cette saison.

Photo : Lucas Deslangles

La défense de fer messine !

Comme souvent cette saison, y compris en Ligue des Champions, les Messines forgent leur succès sur une défense très solide. Si Nice a pu profiter d’un début de match hésitant des locales, qui retrouvaient les Arènes, pour l’occasion (2-4, 5e), les Niçoises ont été littéralement étouffées. A 6 petits buts marqués dans les 26 minutes qui ont suivi, avec une période de disette qui a duré plus de 10 minutes. Avant qu’Adriana Holejova vienne stopper cette spirale (16-10, 28e)/ Bien trop, quand on joue le leader, pour le moment intouchable, du championnat.

Forcément, cela a profité aux coéquipières d’une Chloé Valentini encore très inspiré en première mi-temps (4 buts au moins 7 au total). Qui ont passé un 4-0 aux Niçoises, pour reprendre les commandes (6-4, 8e). Nice a réussi a coller aux Messines jusqu’au quart d’heure de jeu. Mais le manque de solutions offensives et globalement le manque de solutions. Résultat, les Messines ont creusé l’écart et ont pu basculer avec une belle avance dès la pause (18-10).

En deuxième mi-temps, porté par une Camille Depuiset qui est montée en puissance dans les cages, la défense Messine a poursuivi sur de beaux standards, avec seulement 13 buts encaissés. De quoi pleinement se rassurer, hormis l’entame un peu poussive, avant d’affronter les prochaines échéances. Et un petit relâchement en fin de rencontre, fort logique au vu de la domination

Metz Nice Hand – Sarah Bouktit continue ses prestations de haut vol

C’est une des absentes de marque de la liste d’Olivier Krumbholz, pour les deux prochains matchs de l’équipe de France contre la Pologne. Sarah Bouktit a encore réalisé une prestation très solide ce soir ! Avec au moins 6 buts inscrits (statistiques officielles défaillantes à l’heure où on écrit ces lignes), tous en première période. Sa puissance a fait des dégâts dans la défense niçoise. Et quand elle n’a pas marqué, elle a provoqué quelques jets de 7 mètres. Défensivement, son apport a été précieux, quand elle a été sur le terrain. Elle n’a que 20 ans et on sait que l’équipe de France possède déjà deux pivots de très grande qualité, avec Beatrice Edwige et Pauletta Foppa. Mais pour préparer l’avenir et Paris 2024, le débat Sarah Bouktit en équipe de France, risque de revenir avec de plus en plus d’insistance !

Total
1
Shares
Related Posts