Hand (LBE) – Metz domine Chambray (21-31 et se rassure après la C1

Chambray Metz hand – Les Messines ont été sérieuses pour dominer Chambray (22-31) et garde la tête en Ligue Butagaz Energie.
Chambray Metz

Chambray Metz hand – Les Messines ont été sérieuses pour dominer Chambray (22-31) et garde la tête en Ligue Butagaz Energie.

Crédit : Icon Sport / LBE

Chambray Metz Hand – Ce qui a fonctionné pour Metz

Une défense solide

Cela avait été le gros pêché à Esjberg, avec notamment 18 buts encaissés en première mi-temps, en Ligue des Champions. Là, l’adversaire est sans doute moins prestigieux, mais Chambray est une équipe qui a joué l’Europe (élimination en C2 ce week-end), mais les joueuses de Manu Mayonnade ont remis les points sur les i dès le début de la partie. Avec 3 buts encaissés en 15 minutes, dont deux sur jet de 7 m ! Dont une disette de près de 7 minutes sans marquer. Presque infranchissable sur attaque placée, la défense messine avait sans doute besoin de revenir aux fondamentaux pour se rassurer. Et Camille Depuiset, une nouvelle fois titularisé en championnat, a pu effectuer de nombreux arrêts (6 durant la période et 19 au total, dont 5 sur 7 mètres). Résultat, Metz a pu prendre du champs dans cette partie (3-9, 16e).

Metz capable d’accélérer

Les montée de balles rapides, sur Chloé Valentini ou Bruna de Paula ont également plutôt bien fonctionné. Aussi la récompense de cette bonne défense. Metz a pu également réaccélérer après ce petit cou de mou après le premier quart d’heure. Pour mettre un 4-0 à Chambray et reprendre le large (7-14, 25e). Le petit coup d’accélérateur juste avant la mi-temps, pour basculer à +6 à la mi-temps (11-17). Pour cela, Metz a pu compter sur une Bruna de Paula qui enchaîne les performances immenses. Dont ce soir, avec ses 7 buts et un statut de détonateur et d’accélérateur du jeu messin.

Ce qui peut être amélioré !

Il y a eu quelques échecs (deux) en première mi-temps, sur les jets de 7 mètres. Sarah Bouktit a obtenu 4 jets de sept mètres dans le 1er quart-d’heure et c’est elle qui s’est improvisée tireuse après les échecs de Kristina Jorgensen et Tamara Horacek. Metz a également été approximatif sur certaines situations en attaque placée, avec quelques ballons perdus. Une défense moins solide également et Chambray est revenu (7-10, 20e), mais aussi en deuxième mi-temps, mais l’écart avait été fait auparavant.

Des Messines un peu sur courant alternatif qui ont laissé revenir de nouveau Chambray avant la fin de la 1ere mi-temps, en encaissant un 3-0 (11-15, 19). Et qui ont sans doute été moins tueuses en seconde mi-temps. Même s’il faut relativiser, car Metz Handball a encore infligé plus de 30 buts à une équipe en LBE, cette fois-ci Chambray. Et les traces de fatigue, après le match de C1 dimanche, ont du peser dans les jambes messine.

Et si on devait donner un gros point noir dans cette belle soirée défensive, c’est le nombre de jets de sept mètres concédés. 9 au total. Camille Depuiset a été impériale avec 5 arrêts. Mais face à un plus gros adversaire et si la gardienne est moins en réussite, cela peut faire mal..

Brest Bretagne Handball tient la cadence.

Les Brestoises ont battu une de leur bête noires Besançon, au palais des sports de Besançon. Un succès 24-27, qui permet aux joueuses de Pablo Morel de suivre la cadence des Messines en tête du championnat. Durdina Jaukovic a été la meilleure buteuse de Brest avec 6 buts, tandis que Julie Foggea s’est distinguée dans les cages de Brest, avec 11 arrêts. Mais Cléopatre Darleux, économisée, en a fait 7 en 15 minutes.

Pour Besançon, cela reste une bonne prestation, après la gifle reçue contre Dijon, lors de la précédente journée. Mais, malgré les 7 buts de Clarisse Mairot, le début de saison est compliqué. Les Bisontines pourraient bien être en dehors du top 8 quand tous les matchs seront joués.

Total
1
Shares
Related Posts