France – Croatie : Les notes des Bleues après la belle victoire (30-19)

France – Croatie : Un match idéal pour les Bleus. Elles triomphent de la Croatie 30-19 (Compte rendu du match ici). Pour s’ouvrir les portes de la finale. Voici les notes des Bleues.

Crédit : Stéphane Pillaud FFHB

Cléopâtre Darleux (7,5/10) : Elle est rentrée à un moment délicat pour une gardienne. C’est à dire quand la défense française a relâché quelque peu la pression. Pour autant, elle a sur éteindre les débuts d’incendie, quand les Croates commençaient à revenir dans le match. Ensuite, son match a été une véritable démonstration, dans la foulée de la première mi-temps de sa coéquipière. Elle termine à 36 % !

Amandine Laynaud (7/10) : Les Croates ont tellement arrosé dans ce premier acte, qu’elle n’a eu que huit ballons à négocier. Famélique pour un gardien en trente minutes. Mais elle a effectué trois arrêts et n’est pas étrangère aux nombreux échecs adverses. Les tireuses, on l’a vu, ont forcé et déjoué. Cela ne compte pas dans les stats de la gardienne de Györ, mais dans l’esprit, cela marque forcément !

Siraba Dembelé-Pavlovic (6,5/10) : Précieuse en défense, efficace sur le seul tir qu’elle a eu à négocier et elle a su provoquer quelques fautes ici ou là. Une deuxième mi-temps quasi copie conforme de la première. En totale réussite ce soir, que ce soit offensivement ou défensivement. La capitaine a été là et a fait son (grand) match;

Chloé Valentini (6,5/10) : Un gros immanquable, mais un bon match de l’ailière, qui gagne petit à petit en temps de jeu dans cet euro, sans la même réussite du début de la compétition. Mais ses copies restent tout à fait correctes. Elle permet aussi de soulager la trentenaire Siraba Dembélé. Pion essentiel en Bleue.

Pauline Coatanea (6/10) : Une première mi-temps bien plus compliquée offensivement, pour celle qui avait connu la réussite contre la Suède. Mais une attitude défensive proche de la perfection. Aucun but croate de son coté. Elle a gardé un très bon impact défensif en seconde mi-temps. Cela suffit à rendre une bonne copie. Elles se complètent bien avec Laura Flippes

France – Croatie : Kalidiatou Niakaté a saisi sa chance !

Laura Flippes (7/10) : De retour après avoir été préservée, elle a signée une entrée probante avec trois buts en autant de tentatives. A cela s’ajoute un nombre considérables de ballons volés aux Croates. Si on pouvait s’inquiéter de sa forme, après sa blessure. On est rassuré. Elle a moins joué en seconde mi-temps. Mais l’essentiel est ailleurs. La Bleue est à 100 %.

Kalidiatou Niakaté (8/10) : Une première mi-temps monstrueuse aux tirs (4/5). Qui s’explique par son immense engagement ce-soir. Souvent servi bien lancé, elle a transpercé à de multiples reprises la ligne arrière de la Croatie. Une deuxième mi-temps ou son impact défensif a pris le pas sur son apport offensif. Elle a eu énormément de temps de jeu et a su l’exploiter au maximum. Ce soir c’est elle qui incarne la réussite du “banc” Bleue.

Estelle Nze-Minko (7,5/10) : Un match dans la foulée de celui contre la Suède. Dans le registre de poison, on a sans doute là la meilleure joueuse du monde. Elle a encore volé des ballons et exploité à merveille des contre-attaques. Quand elle attrape la balle, vous ne la revoyez pas. Encore un grand match.

Méline Nocandy (6/10) : Deux buts et une excellente fin de rencontre, après des débuts compliqués. Méline Nocandy est monté en puissance au fur et à mesure de la rencontre. Match sérieux

Aïssatou Kouyaté (5,5/10) : Match plus compliqué pour la Bisontine, qui a connu pas mal d’échecs. Mais elle a insisté continué et fait preuve d’un bel état d’esprit, qui a été récompensé par un but, son 10e de la compétition. Pas si mal ! Elle a bien défendu !

France – Croatie : Zaadi discrètement efficace

Orlane Kanor (non nôtée/10) : Rapidement touchée sur un choc, quand elle était en défense, elle n’est pas rentrée par la suite. On va surveiller son état et espérer que ce ne soit pas trop grave.

Grace Zaadi (7,5/10) : Voilà pourquoi c’est une joueuse cadre ! Elle a fait le travail pour mettre son équipe dans de bonnes dispositions. Trois buts dans le premier quart d’heure. Au moment où la Croatie était véritablement dans le match. Au fur et à mesure de l’avancée de la rencontre, on l’a moins vu. Mais encore une fois, quand on regarde la feuille de stats, on y voit quatre buts affichés. Forte dans le travail de l’ombre. Un nouveau grand match.

Alexandra Lacrabère (7,5/10) : Elle a résolu ses problèmes défensifs, surtout en première mi-temps ! Une carte offensive intéressante, que ce soit en nombre de buts (4) ou même dans l’influence dans le jeu. Quelques passes de très très grande classe, comme une dans le second acte, pour Pauletta Foppa ! Elle a distillé et distribué le jeu français ce soir.

Océane Sercien (non nôtée/10) : Rentrée en fin de match, elle s’est mise en confiance

Béatrice Edwige monumentale en défense.

Béatrice Edwige (8,5/10) : Quand on est capitaine de défense d’une équipe qui n’a pris que cinq buts en une mi-temps, c’est forcément qu’on a réussi le premier acte. Une véritable pieuvre pour récupérer des ballons chaud, éteindre les attaquantes adverses. Un premier acte totalement idéal. Un travail extraordinaire qui ne se voit pas forcément quand on lit la fiche primaire de statistiques. Mais un travail qui a compté dans l’entreprise de démolition de la Croatie. La femme du match incontestablement !

Pauletta Foppa (8/10) : Une première mi-temps où elle a été incroyable en défense, aux côtés de Béatrice Edwige. Elle a aussi abattu un travail de l’ombre offensivement, qui a sans doute libéré des espaces à l’aile. Une deuxième mi-temps, où elle a eu davantage de ballons directs à négocier. Une nouvelle grande performance. Elle incarne le présent et l’avenir en équipe de France.

Le collectif (9/10) : On a dit que la femme du match c’était Béatrice Edwige. Mais en réalité la femme du match, c’est l’équipe de France dans sa globalité. Mis à part cinq minutes de flottement, cela a été une démonstration de handball. Une démonstration pour étouffer des Croates qui ne savaient plus où elles habitaient en première mi-temps. Démonstration sur les remontées de balle. Nouvelle maestria d’Olivier Krumbholz dans la gestion de son effectif. Toutes les filles ont joué ce soir. Ce n’est pas banal en demi-finale. Preuve de sa parfaite gestion

France-Croatie handball : Rendez-vous en finale !

Etienne GOURSAUD