Euro France – Croatie : Des Bleues incroyables filent en finale (30-19)

Euro France – Croatie : Cette fois les Bleues y sont ! En finale pour défendre son titre européen. Qu’il semble loin le spectre du mondial raté l’an dernier. Les Bleues ont retrouvé toutes leurs valeurs pour dominer assez facilement la Croatie (30-19). Cruelle vérité pour la Croatie, invité surprise des demi-finales. La marche était trop haute pour la surprise de la compétition. Car, sans se montrer trop arrogant dans la joie légitime, ce soir, la France n’a jamais tremblé dans cette demi-finale.

Crédit : Stéphane Pillaud FFHB.

Il faut dire que ce match a été pris par le bon bout par les Bleues. Une première mi-temps de rêve ! Les Bleues ont étouffé leur adversaire, cette surprenante équipe de Croatie, durant un premier acte parfaitement maitrisée. Qui aurait pu parier sur un tel scénario, tant la Croatie affichait un visage surprenant et séduisant, depuis le début de la compétition. Ce qui ce confirme dans ce début de match où les défenses prennent le pas sur les attaques. Grace Zaadi réussissant un très gros début de match, en prenant ses responsabilités. Gros impact mis dans ce secteurs par les deux équipes (3-3, 9e). La France gâche quelques ballons de récupération. Mais les Bleues créent le premier break par Siraba Dembélé (5-3, 11e). Les Croates peinent à trouver des solutions. Et vont totalement exploser.

Euro France – Croatie : Un 9-0 qui resonne comme un véritable K.O.

Trois minutes plus tard, les Croates n’ont toujours pas marqué et la France affiche un beau +4, obligeant déjà le sélectionneur croate à prendre son temps-mort ! Qui ne change pas grand chose (11-3, 18e). La France vient d’infliger un 9-0 à la Croatie, incroyable. Pendant près de onze minutes, les Croates n’auront pas trouvé le chemin des filets. Une disette tellement rare à ce niveau. Les Bleues se sont envolées, les Croates sont K.O devant

Les Françaises largement devant, les Croates étouffées, le match a basculé dans une sorte de “hourra handball”, durant cinq minutes. Les Françaises sont moins attentives, perdent quelques ballons. Heureusement pour elles, leur adversaire sont d’une maladresse terrible, sur des tirs pourtant faciles. La France retrouve son sérieux et continue son cavalier seul (13-4, 26e). Les jeunes continuent à prendre leurs responsabilités, à l’image de Kalidiatou Niakaté (4 buts). Malgré des petites pertes de balles et tirs manqués, les Bleues poursuivent leur récital, dans ce premier acte et basculent avec dix buts d’avance à la pause (15-5) . Incroyable ! Les Bleues n’ont encaissé que dix buts dans le premier acte. En demi-finale de l’Euro.

Réveil croate en début de deuxième mi-temps.

La pause a été bénéfique aux Croates (16-9, 35e). En cinq minutes, les Bleues ont lâché du lest ont pris quasiment autant de buts qu’en toute première minute. Si le rêve ne pouvait pas durer de façon infinie, la Croatie a su rappeler qu’elle n’était pas ici par hasard. Fort à propos, Olivier Krumbholz prend un temps mort, qui va faire beaucoup de bien à son équipe. Certes, moins impériales, dans un scénario de match plus débridé, les Bleues maintiennent cet écart de sept buts (19-12, 40e). Les Croates auront fait illusion à chaque fois pendant cinq minutes à chaque mi-temps. Avant d’exploser.

Euro France – Croatie : Avant que les Bleues réaccélèrent

Petit à petit, on retrouve les ingrédients qui ont permis aux Tricolores de se détacher dans le premier acte (23-13, 45e). Une énorme agressivité défensive, incarné par une Béatrice Edwige tout simplement incroyable ce soir. Capitaine de route, c’est une des grandes artisanes de ce si bon parcours bleue ! De bons ballons récupérés et des solutions qui se libèrent de nouveau. Discrète en terme de buts, mais en ayant tout de même pesé sur les défenses, Pauletta Foppa montre définitivement qu’elle est LA révélation de cet euro. Aimant à ballon et véritable bulldozer pour enfoncer l’adversaire. A 19 ans, elle incarne déjà le présent des Bleues. On prend les paris qu’elle en sera rapidement un pilier à l’avenir.

La fin de match est plus tranquille (26-15, 51e, puis 27-17, 56e). Océane Sercien a pu se libérer, après quelques matchs compliqués (deux buts). La France s’impose logiquement et largement ce soir (30-19). Le second match consécutif à 30 buts ou plus. Preuve que cette équipe de France a su monter en puissance offensivement dans ce tournoi. Avec un banc qui a une nouvelle fois apporté. Quatre joueuses françaises à 4 buts (Niakaté, Nze-Minko, Lacrabère et Zaadi), symbole de cette équipe de France où le danger vient de partout. Des Bleues qui vont pouvoir se reposer en attendant le second choc de la soirée. Entre le Danemark et la Norvège. Vers 22h l’affiche de la finale de connue. Les Bleues seront déjà en train de récupérer. Les têtes tournées vers leur prochain objectif !

Etienne GOURSAUD