Handball – La France solide contre la Pologne (26-16) – Tops/Flops

France Pologne – Les Bleues ont déroulé contre la Pologne. Faisant preuve d’une solidité défensive à toute épreuve. Elles ont un pied en quart !
France Pologne - Les Bleues ont déroulé contre la Pologne (26-16). Faisant preuve d'une solidité défensive à toute épreuve. Elles ont un pied en quart !
France Pologne – Les Bleues ont déroulé contre la Pologne (26-16). Faisant preuve d’une solidité défensive à toute épreuve. Elles ont un pied en quart !

France Pologne – Les Bleues ont déroulé contre la Pologne (26-16). Faisant preuve d’une solidité défensive à toute épreuve. Elles ont un pied en quart !

Crédit : Icon Sport

TOPS

France Pologne – Le début de match et la fin de première mi-temps

Un début de match réussi pour les Bleues. C’est une première dans ce mondial, où les Bleues ont souvent été accrochées. Les huit premières minutes ont donné le ton. Les Bleues s’envolent (6-3). Avec des recettes simple à l’image de la bonne défense (lire ci-dessous). Mais aussi et cela n’a pas toujours été le cas depuis le début de ce mondial, de belles situations offensives, qui ont amené des décalages à l’aile avec Toublanc qui a régalé à droite en début de rencontre, mais aussi une bonne mise en orbite des arrières. Pauletta Foppa, peu trouvée depuis le début du mondial, a été également trouvée à deux reprises. Les Bleues ont même compté six buts d’avance au quart d’heure de jeu (12-6). Avant le petit trou d’air (lire flop).

Les Bleues ont remis le bleu de chauffe en fin de mi-temps. Recreusant l’écart pour basculer en tête de 5 buts à la pause. Une équipe où le danger est venu de partout, avec beaucoup de buteuse et encore une fois personne qui ne se dégage de ce premier acte.

Laura Glauser et sa défense

Encore une fois, l’équipe de France a encaissé moins de dix buts dans une mi-temps et cette fois ci à deux reprises. Ce fut le cas en deuxième mi-temps contre le Monténégro et c’est encore ce qu’on a vu en première mi-temps ce soir. Neuf buts encaissés. On ne le cesse de se répéter, mais cette équipe de France banalise l’exceptionnel dans ce secteur de jeu où c’est incontestablement la meilleure équipe au monde depuis 2017, notamment quand les matchs comptent. Alors on a ciblé les similitudes par rapport au Monténégro, il faut parler de l’impact des gardiennes Bleues. Seulement 48% de réussite aux tirs pour les Polonaises en première période. Qui sont tombées sur une grande Laura Glauser.

Lire aussi : Laura Glauser – Cela me fait du bien de retrouver les Bleues

La gardienne de Györ, alignée comme toujours en première mi-temps, a réalisé 44 % d’arrêts. Dont de très spectaculaire alors que les Polonaises se présentaient seules contre elle. Elle confirme son très bon début de mondial, pour son retour en force en équipe de France. La réussite des Polonaises est même tombé à 40 % au cœur de la seconde mi-temps. Car Cléopâtre Darleux a fait le travail comme Laura Glauser. D’ailleurs les Bleues, comme on l’a dit, encaissé moins de 10 buts dans ce second acte. Avec seulement 7 buts ! Stratosphérique

France Pologne – Certaines joueuses se sont relancées ce soir

Et là, il faut saluer le management d’Olivier Krumbholz. Beaucoup de sélectionneurs, quand ils disposent d’une telle armada, auraient laissé les joueuses défaillantes ne pas avoir du temps de jeu. Mais, comme un symbole, il a laissé débuter, en attaque et en défense, Océane Sercien-Ugolin. Et l’arrière droite du Krim lui a bien rendue, avec son premier bon match de la compétition. Pour aller le plus loin possible, la France aura besoin de tout le monde ! Et relancer des joueuses. On notera que Pauletta Foppa a retrouvé plus d’allant offensif ! Avec un joli 5/5 aux tirs. De côté de la gauche. Kalidiatou Niakaté s’est aussi offerte un peu de confiance avec deux buts sur trois tentatives.

FLOPS

France Pologne – Le petit trou d’air en première mi-temps

Si on n’a que des flops comme celui-là à proposer, c’est que la France est sur le bon chemin. Les Bleues ont fait preuve de beaucoup plus de régularité. Mais les Bleues ont eu leur petit relâchement au coeur de la premùière mi-temps. Entre la 16e et la 24e minutes les Bleues ont un peu balbutié leur handball. Avec aucun buts inscrits lors de cette période. Marqué par beaucoup d’échecs aux tirs, quelques pertes de balles évitables et des Polonaises qui ont exploité le grand espace. Mais de façon limitée, car la défense des Bleue est restée solide et Laura Glauser a fermé à plusieurs reprises la boutique. Du coup, les Polonaises n’en ont qu’à peine profité, passant de -6 à -4. Il y a pire comme trou d’air.

Etienne GOURSAUD

Total
12
Shares
Related Posts