Foot – Qu’est-ce qui cloche à Manchester United ?

Manchester United est actuellement dernier de Premier League (après 2 défaites). Rien ne va plus depuis plus d’un an : qu’est-ce qui cloche ?
Qu’est-ce qui cloche à Manchester United ?
Qu’est-ce qui cloche à Manchester United ?

Après avoir retrouvé le podium de Premier League 2 saisons de suite (2019/20 et 20/21) sous Ole Gunnar Solskjær, Manchester United a connu des changements qui ont bouleversé l’équilibre des Red Devils. Résultat des courses : le club est en perdition depuis un an, et les choses ne semblent pas aller mieux quand on voit le scénario de leurs 2 premiers matchs (2 défaites dont une 4-0, hier soir). Alors, qu’est-ce qui cloche à Man United ?

1 – L’arrivée de Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo est un joueur à part. Son arrivée dans un club ne peut être anodine, elle bouleverse un équilibre d’équipe à tous les étages : sur le terrain ou en dehors.

Celui qu’elle a certainement le plus impacté, c’est Bruno Fernandes. Le milieu portugais qui avait été exceptionnel dès son arrivée, en janvier 2020, a perdu un peu de sa magie depuis l’arrivée de la star nationale. Il a perdu de sa clairvoyance, de sa spontanéité, de son impact dans le jeu… Et il a également perdu un peu en statistique (et peut-être en confiance) : celui qui était le point d’ancrage de son équipe, et qui tirait tous les coups de pied arrêtés avant l’arrivée de CR7 a dû changer ses habitudes pour lui faire une place.

Ronaldo aimante les ballons et les buts ne peuvent être marqués par un autre joueur que lui. Et cet équilibre perdu, à la fois dans le jeu, mais également statistique, est flagrant. Lors de la saison 20/21, le Top 3 des buteurs comptaient 28 réalisations (Fernandes), puis 21 (Rashford) et 17 (Cavani). Et sous Ronaldo (20/21), le Top 3 a mis 24 buts (Ronaldo), 10 (Fernandes) et 6 (Greenwood). Les autres joueurs offensifs ne sont pourtant pas devenus mauvais du jour au lendemain (comme Sancho qui était brillant à Dortmund), mais ici, ils n’y arrivent pas !

Déjà à l’époque de la Juventus, Gianluigi Buffon avait avoué que le Portugais avait été certainement un frein à l’équilibre collectif : « J’ai travaillé avec Ronaldo pendant 2 ans et nous avons bien travaillé. Mais je pense qu’avec lui, la Juventus a perdu cet ADN d’être une équipe »

Alors individuellement, Ronaldo est encore très performant, c’est incontestable, mais n’est-il pas le sauveur d’une situation dont il est lui-même le problème ?

2 – Le capitaine Maguire

On dit souvent dans le football qu’une équipe ressemble à son capitaine. C’est le cas avec Manchester United. Harry Maguire porte le brassard depuis bien trop longtemps.

Arrivé en tant que défenseur le plus cher de l’histoire (90 M€), devant le grand Virgil van Dijk, l’Anglais n’a jamais assumé ce statut. Multipliant les erreurs, Maguire est devenu un symbole de fébrilité. Un capitaine doit, au contraire, être celui qui porte les siens et sur qui ses coéquipiers peuvent s’appuyer… Il n’est pas censé être celui qui va leur mettre la tête sous l’eau. Il ne doit pas être le premier sur le siège éjectable. Car sa place dans le 11 peut-être fortement remise en question.

Le renouveau de Manchester United devrait passer par un joueur qui incarne ce club (comme De Gea ou un joueur formé au club comme McTominay ou Rashford). Car « l’ADN Red Devils » a quitté cette équipe, et les anciennes légendes comme Rio Ferdinand n’en peuvent plus de voir leur club de cœur se faire marcher dessus semaine après semaine.

Pour quitter cette spirale négative, il faut du changement : changer l’ossature, changer les mentalités… Et changer Maguire !

3 – L’erreur Ralf Rangnick

Au lieu de mettre en poste un entraîneur pour l’avenir (pour l’après Solskjær), Manchester est allé chercher un intérimaire pour finir la saison. Cependant, près de 6 mois de compétition, ce n’est clairement pas rien… Et avec un laps de temps aussi conséquent, le nouvel entraîneur aurait pu déceler les problèmes et les résoudre l’été suivant, avec une vraie préparation pendant l’été et un mercato à son image.

Mais Manchester avait en tête de s’offrir les services d’Erik ten Hag, qui était encore à l’Ajax et qui ne pouvait pas quitter son équipe en cours de saison pour rejoindre l’Angleterre. Pour l’heure, ce choix ne s’avère pas payant, puisque le Néerlandais a perdu ses 2 premiers matchs officiels (de manière honteuse) face à des adversaires censés être moins forts (défaite 1-2 face à Brighton et 4-0 face à Brentford).

Dans tous les cas, même si les dirigeants anglais avaient eu l’intention de prolonger Rangnick à la fin de ses 6 mois de contrat, les résultats catastrophiques du coach allemand (et ses 37% de victoire) les auraient dissuadés de le faire. Ces 6 mois passés sous sa houlette ont fait perdre beaucoup de confiance aux Mancuniens et ont alimenté la « crise » des Red Devils… Une crise dont le club n’a pas encore réussi à sortir.

Manchester United a un problème avec ses entraîneurs : le club en a connu 8 depuis l’été 2013 et le départ de la légende Sir Alex Ferguson, resté près de 27 ans sur le banc des Red Devils. Si ten Hag ne veut pas qu’il y en ait un 9e bientôt, il devra vite trouver des solutions.

Total
6
Shares
Related Posts