Foot – L’OL a t’il enfin trouvé la bonne carburation contre les mal classés

Vainqueurs d’Ajaccio (2-1), puis de Troyes (4-1), L’OL a réussi son début de saison, en prenant des points face aux mal classés.
OL mal classés

Vainqueurs d’Ajaccio (2-1), puis de Troyes (4-1), L’OL a réussi son début de saison, en prenant des points face aux mal classés.

Crédit : DR

L’OL et la perte de points contre les mal classés, un mal récurrent…

Deux matchs à domicile et deux victoires, la première laborieuse contre Ajaccio (2-1), la deuxième plus large contre Troyes (4-1). Le début de saison de l’OL est déjà largement plus réussi que lors du début de saison 2021-2022. Les hommes de Peter Bosz n’avaient récolté qu’un point en deux matchs. Avec cette lourde défaite sur la pelouse d’Angers (3-0). Prélude d’une saison où les Lyonnais ont perdu 20 points contre des équipes qui ont terminé entre la 11e et la 20e place. Dont Bordeaux, Metz et Saint-Etienne, trois clubs qui ont été relégués à l’issue de la saison. Un mal qui dure depuis des années pour les Lyonnais et qui leur a couté une participation en coupe d’Europe cette saison.

On se souvient de scénarios invraisemblables la saison passée. Comme ce nul (3-3) contre Clermont au Groupama Stadium, alors que les Lyonnais menaient encore 3-1 à 5 minutes du terme. Cette défaite sur la pelouse du futur dernier Metz, alors que les Lyonnais venaient tout juste de remporter un succès de prestige contre l’OM au Vélodrome (3-0). Metz, contre qui l’OL n’aura pris qu’un point en deux matchs la saison passée. Cet OL souvent incapable de préserver des scores, où concédant des défaites parfois invraisemblables. Comme contre Reims, au Groupama Stadium. Menés 1-0, les Lyonnais font le siège du but rémois et produisent du jeu. Ils égalisent par Castello Lukeba… avant d’encaisser un but quasiment dans la foulée et s’incliner 2-1.

Provisoirement mis de côté en ce début de saison

Et on ne va pas se mentir, on n’a bien cru qu’un scénario lunaire allait se reproduire contre Ajaccio, en ouverture de championnat. Menant très rapidement 2-0, avec du jeu du contenu et un Alexandre Lacazette passeur et buteur pour son retour, l’OL se tire une balle dans le pied. Son gardien Anthony Lopes concède un penalty et écope d’un carton rouge. Laissant les siens à 10 pendant près d’une heure. Finalement, les Lyonnais ont réussi à garder le score (2-1), face à une équipe assez faible d’Ajaccio. Mais un match que les Lyonnais n’auraient peut-être pas gagnés la saison passée. Des points précieux conservés et qui ne sont pas gâchés face à une équipe qui va assurément jouer le maintien.

Tout comme Troyes, balayé 4-1 par un OL pourtant très peu inspiré en première mi-temps. Malgré l’ouverture du score rapide d’Alex Lacazette. Mais des Lyonnais qui ne basculent pas en retard à la pause (1-1), malgré un niveau de jeu vraiment très moyen ! Six points pris sur six possibles contre des mal classés pour l’OL. Pas encore de quoi provoquer la liesse sur la place Bellecour de Lyon, mais aucun retard à l’allumage (alors que les Lyonnais comptent un match en retard suite à l’affaire de la pelouse de Lorient).

L’OL va en savoir rapidement davantage sur sa capacité à briller contre des mal classés. Ils se déplacent dimanche à Reims, avant de recevoir mercredi Auxerre et d’enchaîner sur nouvelle réception d’Angers le 3 septembre. Autant dire que si les Lyonnais venaient à faire le plein sur ces trois matchs, on pourrait dire qu’ils ont trouvé la bonne carburation contre des équipes qui luteront contre le maintien. Ce qui serait une chose nouvelle. Et un excellent point dans la course à la qualification à la Ligue des Champions.

Total
0
Shares
Related Posts
Duckens Nazon
Read More

DUCKENS NAZON : HAITI, CHEVILLÉ AU CORPS

A 23 ans, Duckens Nazon a déjà quelques belles expériences footballistique en France comme à l'étranger (Inde, Angleterre). C'est aussi grâce au football qu'il a pu découvrir encore plus le pays de ses parents en portant la tunique de la sélection d'Haïti. L'attaquant de Coventry nous raconte son parcours, la richesse de sa double nationalité et ses meilleurs moments avec les grenadiers.