Les banques et le sport

Crédit photo : DR

Le sport est une pratique qui n’attire pas que les foules, mais également bon nombre d’investisseurs. C’est en l’occurrence le cas des banques. Il apparaît qu’au sein de la large gamme de sports disponibles, les banquiers n’hésiteront pas à associer leur image à bon nombre d’entre eux. Cela sera de mise tant qu’ils déploient de véritables stratégies de communication.

Les sports ciblés et la marge de popularité

Suivant les avis banque en ligne, l’investissement d’un banquier dans un sport particulier dépend de sa situation. Ainsi, les objectifs de la Caisse d’Épargne sont le handball et le basket-ball, ainsi que les sports d’équipe adaptés pour soutenir les discussions sur l’utilité sociale. La Banque Populaire a une bonne réputation dans le monde de l’entrepreneuriat se concentre sur la voile et est considérée comme très proche de l’entrepreneuriat.

Par conséquent, la marge de distinction en matière de popularité n’est pas la même. Lorsque la Banque populaire de Chine a une influence majeure sur les relations de presse, Keith de Pagani peut bénéficier d’un jeu télévisé. Bien que la seconde action implique un renforcement de la coopération avec les journalistes, la première action nécessite d’autres actions sur les canaux numériques. Par rapport aux passionnés de voile, le public cible de la Banque populaire de Chine est plus étendu avec une figure officielle davantage élevée.

La variété de financement des banques dans les sports

Des reportages lors du voyage de la Banque Populaire au Vendée Globe ont révélé un bénéfice net de 55 millions d’euros d’espaces publicitaires en cinq mois. Si le Crédit Agricole abandonne le monde des régates en mer, alors le Crédit Mutuel Arkéa, dont le siège est dans le Finistère, en fait partie. Le fondateur du Tour de France, à savoir la banque en question, se targue de son soutien à des capitaines embarqués dans l’aventure du Vendée Globe. Il estime d’ailleurs que c’est un défi difficile.

Le Crédit Mutuel Arkea a également participé à des matchs de football, notamment avec des clubs régionaux (Brest, Lorient, Guingamp). Il a également financé l’équipe cycliste Arkea Samsic, très appréciée des Britanniques. La banque se permet même de se positionner dans le monde durugby (en lien avec Bordeaux Beggles), terrain de jeu privilégié pour la Société Générale. La Banque de la Défense était l’un des partenaires officiels de la précédente Coupe du monde au Japon.

Les partenariats entre les banques et les sports

Le sport demeure un canal privilégié pour investir sur les grands marchés étrangers. Ce fut le cas pour le partenariat officiel de la Société Générale signé en 2016 avec la Fédération de rugby. Les grands événements sportifs ciblent également leur extraordinaire couverture médiatique. C’est le cas du mythique Tour de France, où des équipes sponsorisées participent à la compétition. Lorsque le Lion et sa mascotte fourniront des effets d’animation pour la promotion de la caravane et la fin du podium d’étape, la banque LCL tamponnera le maillot jaune.

Par ailleurs, il faut dire que la valeur reste d’actualité dans ce domaine. Dans ce contexte, BNP Paribas ne manque pas de s’engager. Il constitue depuis 1973 pour Roland Garros un associé de longue date. En termes de visibilité, pour chaque match toutes les minutes, la présence du logo à l’écran est quantifiée à environ 30 secondes d’intervalle. Cependant, l’impact des activités parrainées demeure difficile à évaluer.