Foot – Incertitude pour le titre en Ligue 1 – L’humeur de Sans Filtre

Tous les lundi, l’Humeur de Sans Filtre revient sur un ou plusieurs faits d’actualité. Aujourd’hui, la lutte acharnée pour le titre en Ligue 1.

On ne va pas se mentir, la Ligue 1 était ennuyeuse. Ennuyeuse faute de suspense au plus haut de la hiérarchie. Un trône trusté par le PSG, seulement défié une fois par une fantastique équipe de Monaco, qui a ensuite explosé en vol. C’était déjà il y a quatre ans. La question n’était pas, est-ce que les Parisiens seront champions de France, mais a combien relègueront t’ils leur dauphin ? C’est un peu ce qu’on se demandait en début de saison. Paris finaliste de la Ligue des Champions, avançait en cette saison 2020-2021 avec de solides certitudes.

Pourtant, en avril et à seulement cinq journées de la fin, la Ligue 1 offre à ses suiveurs une situation totalement inédite. On est passé du suspense néant à une incroyable quadrangulaire, digne d’une circonscription lors de législatives. Quatre clubs en trois points. Lille premier est à portée de fusil de Lyon 4e. Monaco, la surprise de la saison est un brillant 3e. Et le PSG ? Les hommes de Mauricio Pocchetino, ne sont pas aussi sereins qu’à leur accoutumée. Parfois bousculés à domicile, battus par Lyon, Marseille, Monaco et Lille au Parc, ils ne dégagent pas la même sérénité.

Quatre équipes qui ont mis un monde au reste de la Ligue 1. Quatre équipes qui tournent à plus de deux points par matchs. Et oui, cette année, 78 points pourraient ne pas suffire pour se qualifier pour la Ligue des Champions. De là à parler de Big Four, ne nous emballons pas. La route est longue pour ces clubs pour obtenir de la stabilité. On connait les carences de régularité de Monaco, prompt à vendre leurs pépites. Lyon aussi a connu des moment de moins bien. Mais profitons de l’instant, de cette lutte au titre. Une lutte qui ne peut que faire progresser ces clubs, dans une Ligue 1 qui aurait bien besoin d’autres têtes de gondoles, capables de rivaliser au niveau européen.

Puis si le PSG abandonne son trône national, on ne leur en voudra pas. Surtout si c’est pour le troquer contre une Ligue des Champions, la France du foot en sera que ravie. Sauf peut-être certains irréductibles, qui ne seront plus seuls à avoir l’étoile.

Etienne GOURSAUD

Retrouvez l’humeur de la semaine dernière : ICI