Foot – France Danemark notes du premier match de l’Euro Espoirs

France Danemark notes : Une première mi-temps au bout de l’ennui, dans cette ouverture de l’Euro Espoirs, entre Français et Danois. Une tête danoise et un poteau sur un centre-tir de Gouiri, voilà à peu près tout ce qu’on a eu à se mettre sous la dent. Les Bleuets ont ronronné dans une parfaite imitation des grands hier soir. Malheureusement pour les téléspectateurs qui voulaient essayer de se réconcilier avec le football, le match était à la hauteur du France-Ukraine. Il a fallu attendre la 73e minute pour voir une frappe cadrée pour les Bleuets. Incroyable signe de ce match.

Comme un symbole, comme un calque, des Danois inoffensifs vont ouvrir le score à la 75e par Drayer, lancé parfaitement en profondeur. Largement au dessus sur le papiers, les hommes de Sylvain Ripoll se sont pris les pieds dans le tapis et n’auront déjà plus le droit à l’erreur après cette défaite 1 à 0.

France Danemark notes : Badiashile l’erreur fatale

Alban Lafont (5/10) : Pas loin de pointer à Pôle Emploi en première mi-temps. Il a donc décidé de devenir Maradona et dribbler le maximum de joueur adverses. Sans conséquences heureusement. Par ailleurs, quelques interventions rassurantes. Et comme il a décidé de faire comme Lloris, il a encaissé son but. Comme Lloris il ne pouvait rien faire.

Adrien Truffert (4,5/10) : Des montées intéressantes, mais qui n’ont pas vraiment fait de différences non plus. Il n’est pas exempt de tout reproche sur le but encaissé par les Bleuts, avec un manque de communication avec Badiashile.

Benoit Badiashile (4,5/10) : Une première mi-temps assez sereine pour le Monégasque, qui n’a pas réellement eu de soucis. En revanche il a été un peu plus moyen sur certaines de ses relances. Qui auraient pu avoir des conséquences plus embêtantes. Malheureusement, le but est totalement de son fait, laissant filer le Danois dans son dos venant battre Lafont

Un milieu de terrain peu créatif

Jules Kounde (6/10) : Un poil naïf sur le crochet qui l’élimine et qui amène la seule vraie occasion danoise de ce premier acte. Le seul vrai travers pour le jeune Sévillan qui a dégagé une vraie sérénité et une capacité d’anticipation intéressante.

Wesley Fofafa (4/10) : Un poil mal placé sur une tête danoise, où ce dernier est seul au second poteau. Sans conséquence. Dans un poste qui n’était pas le sien, il s’est d’abord appliqué à défendre. Il n’a pas vraiment apporté de surnombre et on peut lui reprocher cela, au vu du bloc bas proposé par les Danois.

Boubacar Kamara (5/10) : Si précieux à Marseille ces derniers mois, le milieu défensif a semblé un ton en dessous. Mais sa frappe lourde a provoqué un vrai frisson dans la défense Danoise (59e). Son seul réel fait d’armes. Il n’a pas été mis à défaut par le milieu adverse. Remplacé par Aurélien Tchouaméni (62e).

Mattéo Guendouzi (5/10) : Un des rares Bleus à mettre les siens dans l’avancé quand il a la balle. Tentant des combinaisons en une-deu Mais il a parfois manqué de précisions dans ses passes. Il a ensuite beaucoup disparu en début de second acte. Remplacé par Jonathan Ikoné (62e). Le Lillois a tenté de percuter, mais ne s’est pas montré davantage efficace !

France Danemark notes : Amine Gouiri le seul a surnager (un peu) devant

Eduardo Cavaminga (4,5/10) : Le Rennais est élégant ballon au pied, on sent son aisance technique oui. Cependant, il a été bien trop discret dans ce premier acte. Et sa deuxième mi-temps n’a pas été beaucoup plus convaincante. On attendait un peu plus de la part d’un joueur qui se doit d’être le leader technique de son équipe. Remplacé par Boubakary Soumaré (77e)

Amine Gouiri (5,5/10) : Un centre tir sur le poteau. Qui a bien lancé son match, après 40 minutes assez ternes du Niçois. A partir de là, ses prises de balles ont été plus tranchantes, plus incisives et ont posé plus de problèmes aux Danois. Mais lui aussi à souffert d’imprécisions. Mais c’est lui qui a cadré la première frappe française de ce match ! Et la deuxième aussi. Bref le joueur offensif le plus convaincant ce soir. Même si ce n’était pas assez.

Romain Faivre (4/10) : Beaucoup trop discret pour un joueur aussi technique que lui. Le jeu français ayant beaucoup penché à gauche, difficile pour lui de se montrer. Mais on était en droit d’attendre mieux ! Remplacé par Armand Laurienté (77e). Qui n’a pas fait davantage la différence.

Osdonne Edouard (4/10) : Une première mi-temps fantôme pour l’attaquant du Celtic. Pas du tout trouvé par ses coéquipiers, il n’a pas non plus été très disponible. Remplacé par Randal Kolo Muani (62e). Qui a tenté de mettre un peu d’impact dans son jeu, mais qui s’est vite pris les pieds dans le tapis.

Etienne GOURSAUD