Cyclisme – La carrière de Mark Cavendish en chiffres

Mark Cavendish vient d’égaler le record d’Eddy Merckx, avec ses 34 victoires sur le Tour. Retour en (impressionnants) chiffres sur la carrière du “Cav”.
Mark Cavendish

Mark Cavendish vient d’égaler le record d’Eddy Merckx, avec ses 34 victoires sur le Tour. Retour en (impressionnants) chiffres sur la carrière du “Cav”.

Crédit : DR

34 : Le nombre de ses victoires sur le Tour de France

Avec sa victoire à Carcassonne, Mark Cavendish rejoint le légendaire Eddy Merckx, comme le coureur ayant remporté le plus d’étapes sur le Tour de France. Il remporte sa première étape en 2008, à Châteauroux, sous les couleurs de la HTC-Columbia. Il remportera 4 étapes sur l’édition 2008, 6 en 2009 (son record sur un seul Tour de France), 5 en 2010, 5 en 2011 (avec le maillot vert en prime), 3 en 2012, 2 en 2013, 1 en 2015 et 4 en 2016. Il n’avait plus remporté d’étapes sur le Tour depuis 5 ans, avant son succès sur la 4e étape de la Grande Boucle 2021.

56 : Le nombre de ses victoires sur un Grand Tour

Au-delà de ses 34 succès sur la Grande Boucle, Mark Cavendish a raflé 17 étapes sur le Giro (2 en 2008), 4 étapes en 2009, 3 en 2011, 3 en 2012 et 5 en 2013, année de sa dernière participation sur le Giro. Peut-être un nouveau défi en soi. Enfin, il a levé les bras à 4 reprises sur la Vuelta, en 2010, sur sa première participation. Il n’a plus participé au Tour d’Espagne depuis 10 ans. Peut-on le voir bouleverser sa programmation cette année ? Cette statistique prend en compte les victoires lors des contre-la-montre par équipes. C’est évidemment le coureur en activité ayant levé le plus souvent les bras sur un grand tour !

3 – Le nombre de victoires aux classements par points sur un Grand Tour

Aussi incroyable que cela puisse paraître, malgré ses 55 victoires, Mark Cavendish n’a remporté que trois fois le classement par points sur un Grand Tour. Sur le Tour de France, il a fallu que le Britannique attende 2011, pour remporter le précieux maillot vert (le dernier avant le règne de Peter Sagan). Soit sur sa 4e participation et son 3 Tour de France bouclé. Barré en 2009 par un Thor Hushovd opportuniste et en 2010 par un Petacchi renaissant. Il semble bien parti pour ajouter un 2e maillot vert à sa collection, dix ans après le premier. Il remporte également le classement par points sur le Giro en 2013 (année de ses 5 victoires) et le classement par points sur la Vuelta en 2010, son premier sur un Grand Tour.

154 – Le nombre de total de ses victoires

Il avait ouvert son compteur lors de la 3e étape de la course cycliste de Solidarnosc, depuis, le Cav a étouffé la concurrence, levant les bras à 154 reprises. Dont de prestigieux succès comme la classique Milan San-Remo en 2009 ou encore son titre de champion du monde en 2011. Mais aussi des classements généraux de courses à étapes, comme le Tour du Qatar (2013, 2016) ou le Dubaï Tour (2015). Ce n’est pas le coureur en activité qui compte le plus de victoires. Il est devancé de deux unités par André Greipel (156 victoires). Au vu de la forme actuelle du Cav, le Gorille de Rostock peut voir son record trembler. Mais les deux peuvent aller se rhabiller devant les 525 victoires du Cannibale Eddy Merckx. Une autre époque cependant, car le Belge gagnait sur absolument tous les terrains. 15 années séparent la première victoire de la dernière pour Mark Cavendish.

25 – Le nombre de ses succès en 2009

Une véritable razzia. Mark Cavendish a connu une année faste en 2009, avec 25 victoires, dont le très prestigieux Milan San Remo. Mais aussi 6 étapes du Tour de France et 4 sur le Giro. Son meilleur total sur la Grande Boucle, et sur une année civile en Grand Tour. A titre de comparaison, il a levé les bras “seulement”‘ 9 fois cette année.

Quid de la suite ?

  • Gagner sur les trois Grand Tour la même année. Seul Petacchi l’a réussi en 2003. Il était bien parti en 2011, s’imposant sur le Giro et sur le Tour. Mais il a dû abandonner la Vuelta prématurément (4e étape), sans avoir pu lever les bras.
  • Les 200 victoires. Il lui manque encore 46 succès. A 36 ans, il ne devra pas perdre de temps. Ce serait un sacré exploit !
  • Dépasser Eddy Merckx sur le Tour. Il aura sans doute deux occasions. La première à Libourne et la seconde, bien sûr, sur les Champs-Elysées. Ce serait un sacré symbole.

Etienne GOURSAUD

Total
16
Shares
Related Posts