Cyclisme – Démonstration pour McNulty, le jaune pour un Roglic attaqué

Brandon McNulty a réalisé un raid solitaire de 40 kilomètre pour s’imposer sur la 5e étape de Paris-Nice. Primoz Roglic s’empare du jaune.
5e étape paris-nice

Brandon McNulty a réalisé un raid solitaire de 40 kilomètre pour s’imposer sur la 5e étape de Paris-Nice. Primoz Roglic s’empare du jaune.

Crédit : DR

Une grande démonstration à l’image de celles qu’il a pu fournir depuis le début de la saison. Brandon McNulty est en grande forme et vient de remporter la 5e étape de Paris-Nice. Son 3e succès de la saison et encore une fois après un raid de plus de 40 kilomètre. Dans le col de Mure, il a faussé compagnie à ses compagnons d’échappée pour partir dans un numéro incroyable. Le coureur de la UAE a résisté dans une configuration ou le peloton a laissé carte blanche à l’échappée, pour la première fois depuis le début de la course au soleil. Pour l’Américain, c’est une nouvelle grande victoire devant Frank Bonnamour. Encore une place d’honneur pour le Français !

Une étape qui laisse également des indications. Notamment sur la Jumbo-Visma. Présumée surpuissante, avec deux triplés depuis le début de l’épreuve, la formation Néerlandaise a montré ses limites. Secouée par la Arkéa-Samsic, la Jumbo s’est vite retrouvé épaillée. D’abord Wout Van Aert, le leader de l’épreuve qui a bâché dès la côte de Mure, puis Steven Kruijswick quelques hectomètres plus loin. Reste Rohan Dennis avec Primoz Roglic. Et à 15 kilomètres de l’arrivée, secoué cette fois-ci par la TotalEnergie, Primoz Roglic s’est retrouvé esseulé. Et le leader slovène a été attaqué ! D’abord très tôt par Guillaume Martin (Cofidis), sans grand danger au général.

Mais la menace s’est intensifiée avec une grosse attaque de Daniel Martinez (Ineos). Puis Simon Yates (BikeExchange), Pierre Latour (Total Energies) ou Aleksandr Vlasov (Bora-Hansgrohe) y sont allés de leur attaque. Harcelé comme rarement sur une course, Primoz Roglic a mis deux attaques, sans lâcher personne et ne concède pas de temps. Si le Slovène semble fort, son équipe a montré d’inquiétants signes de faiblesses. Tombé deux fois et esseulé dans le final de la dernière étape, on rappelle que le Slovène avait vu s’envoler la victoire finale qui lui tendait pourtant les bras, l’an passé. Et cela devrait donner des vocations à ses adversaires dans les prochains jours. Pierre Latour grimpe à la 3e place du classement général !

Total
1
Shares
Related Posts