Cyclisme – Pavel Sivakov : “J’ai grandi en France pas en Russie”

Au lendemain de son changement de nationalité sportive, Pavel Sivakov s’est livré dans les colonnes de l’Equipe.
Pavel Sivakov

Au lendemain de son changement de nationalité sportive, Pavel Sivakov s’est livré dans les colonnes de l’Equipe.

Crédit : DR

Son changement de nationalité sportive a été acté hier. Français depuis ses 18 ans, mais courant depuis 2014 sous le maillot russe, Pavel Sivakov est officiellement français du point de vue de l’UCI et pourra courir les JO sous ses nouvelles couleurs en 2024. Une décision qui tombe pile pendant le conflit entre Russie et Ukraine mais qui découle d’un processus long qui date de 2020 : “Ce n’est qu’un hasard que le choix soit rendu aujourd’hui”, confie le grimpeur d’Ineos Grenadier. Qui rappelle que son coeur a toujours été en France, là où il a grandi et où il vit depuis ses 1 ans. Presque originaire de Haute-Garonne il confie le moment de son déclic.

“Le Tour 2020 a été le déclic. C’était la première fois que je le courais. Il passait sur mes routes d’entraînement dans les Pyrénées, les routes de mon enfance. C’est là que je me suis dit que j’étais peut-être plus français que russe”

Pavel Sivakov

Le coureur sait maintenant qu’il va encore être plus scrutée. D’autant qu’il est déjà très surveillé depuis ses débuts. Considéré comme un prodige capable de gagner un grand tour à l’avenir, celui qui a 24 ans n’a pas encore totalement confirmé, malgré une 9e place sur le Giro 2019. Mais son changement de nationalité va encore renforcer les attentes. Les Français attendent depuis 1995 un vainqueur de Grand Tour et depuis 1985 un vainqueur du Tour de France.

Pavel Sivakov s’est également prononcé contre la guerre en Ukraine : “Les sportifs ont une responsabilité et même le pouvoir de délivrer des messages mais cette guerre nous dépasse tous”.

Total
13
Shares
Related Posts