Vincent Parisi

Jujitsu, sports de combat : #BeIN Sports #Ancien RTL 9 #Champion du Monde jujitsu 2012 #Champion d'Europe jujitsu 2002, 2004, 2008, 2012

Pendant cette édition 2018 de la Coupe du Monde en Russie, Sans Filtre fait intervenir des acteurs du sport pour vous donner leurs coups de cœurs à chaque journée de la compétition. Le spécialiste des sports de combat et animateur chez BeIN Sports nous parle des 1/4 de finale du Mondial dont l’intégralité des matchs est diffusé sur BeIN Sports.

L’ÉQUIPE

L’Equipe de France encore bien sûr. Ils ont été incroyables !

Je pense qu’on avait surestimé l’Uruguay par rapport au niveau de cette équipe de France. Il y avait vraiment un écart important. Ils ont dominé à tout point de vue.

Ils ont montré un mental de guerrier. Il y avait une équipe très solide, on voit qu’ils prennent du plaisir, qu’ils s’amusent, mais qu’ils savent aussi aller au combat notamment contre un des équipes les plus rugueuses de cette coupe du monde qu’est l’Uruguay.

Le seul bémol est cette petite simulation de Mbappé qui a failli déclencher une bagarre, mais je ne préfère pas m’attarder sur ça. J’espère juste que c’était anecdotique et qu’il n’en fera pas d’autres, les simulations pourrissent le football.

LES TEMPS FORTS D'URUGUAY-FRANCE

LE JOUEUR

Varane !

Un gars posé, intelligent et réfléchi. Il joue avec son physique mais également avec sa tête.  On l’a vu sur ce coup franc où il sait attendre le deuxième pas de Griezmann pour vraiment lancer sa course et couper la trajectoire.

Ce but récompense la très bonne Coupe du Monde qu’il réalise depuis le début. C’est le patron de la défense, mais c’est un leader de cette équipe et il l’a montré dans ce quart de finale.

Je ne suis pas autant le football que nos consultants BeIN par exemple donc je continue à le découvrir. C’est vraiment un des éléments moteurs de cette équipe, alors pourquoi pas un autre but en demi ou en finale ?

LE FAIT MARQUANT

4 équipes européennes, non favorites, dans le dernier carré de cette Coupe du Monde.

Qui l’avait imaginé ? Personne !

On peut même rajouter la Suède et la Russie qui ont fait des parcours remarquables.

Mais ces quatre dernières équipes, ce n’est quand même pas ce qu’on avait imaginé, il y avait le Brésil, l’Argentine, l’Allemagne, l’Espagne… Quand on regarde la Croatie, on savait qu’ils étaient bons, mais on ne les imaginait pas si loin. l’Angleterre, on ne savait pas trop quoi penser d’eux, ils reviennent de très loin. la Belgique, on savait qu’ils avaient beaucoup de talent mais très peu d’expérience en compétition internationale. Et la France, on en rêvait car c’est notre équipe nationale mais vu les matchs de préparation c’était difficile d’imaginer ce beau parcours.

Donc c’est très agréable de voir ce dernier carré surprise, une redistribution des cartes qui est bénéfique pour le football en général !

VINCENT