Tony Yoka met Petar Milas KO au 7ème round et remporte son 11ème combat !

Le boxeur de 29 ans vient de remporter, ce vendredi soir, son 11ème combat chez les poids-lourds. À Roland Garros, Yoka a battu le Croate Petar Milas par KO, au 7ème round.
Yoka Milas
Yoka Milas

Tony Yoka vient de remporter, ce vendredi soir, son 11ème combat chez les poids-lourds. À Roland Garros, le boxeur français a battu le Croate Petar Milas par KO. Les 2 combattants étaient invaincus en professionnel jusque-là (15 victoires pour le Croate, 10 pour le Français).

Yoka a dominé Milas devant un public déchaîné !

Le combat a commencé très doucement : un premier round d’observation. Le Croate a surpris par une garde basse.

Les crochets touchent des 2 côtés. Milas est très mobile, alors que Yoka est plus posé et dominateur : il prend le centre du ring et fait reculer le Milas. Le Croate a déjà reçu 13 coups après le 3ème round, mais il encaisse très bien. Le Croate est déroutant et change constamment de garde.

Yoka monte en puissance, il est de plus en plus actif. Le Français a fait mal à son adversaire, à travers des coups puissants au niveau du foie. Le combattant tricolore est très précis : il varie entre coups au corps et à la tête.

L’écart se creuse de plus en plus. Milas commence à fatiguer et aura bien du mal à tenir encore 5 rounds de plus.

Yoka gère sa 2ème partie de combat : il sait qu’il est devant au point. Il continue de fatiguer son adversaire, qui peine à asséner des coups puissants.

Yoka fait tomber Milas à la fin du 7ème round : un crochet gauche puissant sur la tempe. Mais le Croate s’est relevé après 8 secondes au sol. Il restait 20 secondes au Français pour terminer le combat… Et c’est ce qu’il a fait ! Tony Yoka envoie Milas au tapis sur le gong.

Belmondo, le retour du public et son prochain combat : les déclarations de Yoka !

Le Français remporte son 11ème combat professionnel, dans une salle déchaînée. Yoka a tenu a dédié sa victoire à Jean-Paul Belmondo.

« J’avais à cœur de remporter une belle victoire pour rendre hommage à M. Belmondo, qui m’a toujours suivi, toujours supporté depuis une dizaine d’années, qui a toujours été présent à chacun de mes combats pros. »

Le boxeur de 29 ans n’a pas caché sa joie de boxer à nouveau devant des spectateurs. Ce combat en France était important pour lui et il a remercié chaleureusement le public… Un public composé de grandes personnalités de tous les horizons : Emmanuel Macron, Clovis Cornillac, Cyril Hanouna, Nikola Karabatic ou encore Richard Gasquet.

« C’était un bonheur de boxer ici. J’étais même stressé : ça fait un an qu’on a pas boxé avec du public, on faisait des combats à huis clos. Et en même temps, il y a Paris 2024 qui se tiendra ici (à Roland Garros). Merci à tout le monde d’être venu. […] J’avais à cœur de gagner avant la limite : d’avoir une belle victoire. Il y avait du beau monde. J’étais vraiment content de retrouver du public ! »

Yoka a débriefé son combat. Il explique qu’il a respecté totalement son game-plan : « C’était un adversaire à prendre au sérieux. Il n’était pas là pour faire de la figuration. Milas a joué avec ses armes, j’ai joué avec les miennes… Il fallait surtout que je sois patient. Je savais que j’allais rentrer dans le combat petit à petit et qu’il allait s’essouffler. »

Le Parisien ne le cache pas : il veut affronter les meilleurs. Pour son prochain combat, il aimerait combattre pour obtenir une ceinture européenne !

« Je veux affronter un top 10. Ça me ferait monter un peu dans le classement. J’espère combattre pour une ceinture EBU, pour mon prochain combat, au mois de décembre. J’espère être champion d’Europe. »

La conquête continue !

Nicolas PARANT

Total
265
Shares
Related Posts