Tennis – Petite semaine pour le tennis mondial : la perf et le raté de la semaine

En plein mois de février, dans le froid, certains joueurs comme Félix Auger-Aliassime, vainqueur de son premier tournoi ATP ce week-end, réussissent mieux que d’autres. Comme chaque semaine, retour sur la perf et la déception de la semaine dans le monde du tennis, tout ça préparé par Sans Filtre.

La performance de la semaine

Félix Auger-Aliassime enfin vainqueur

8 finales, 8 défaites. Le Canadien Félix Auger-Aliassime, grand espoir du tennis mondial depuis 2015. Cette année-là, il devenait le plus jeune joueur à avoir été classé dans les 800 premiers joueurs mondiaux et le premier joueur né dans les années 2000 à avoir un classement mondial. Mais il tardait à confirmer avec une grande victoire en tournoi.

Le numéro 9 mondial, âgé de 21 ans, a remporté ce week-end la finale du tournoi de Rotterdam dans un match à sens unique face au Grec Stefanos Tsitsipas, qui l’avait battu lors de leurs cinq derniers affrontements. Premier sacre dans un tournoi ATP, ici ATP 500, pour le joueur entraîné par Toni Nadal, l’oncle de Rafael Nadal. 

La déception

Les Français en difficulté

Aux Pays-Bas, le public a vu plusieurs Français disputer le tournoi de Rotterdam. Mais les Français ont quelque peu déçu. Dans un tournoi avec une forte concurrence, Hugo Gaston, Ugo Humbert ou encore Jo-Wilfried Tsonga n’auront pas dépassé les espérances. Aucun de ces trois joueurs n’a dépassé les 16eme de finale du tournoi remporté par Auger-Aliassime. 

Du côté de Dallas, Adrian Mannarino devait se sentir bien seul. Unique représentant du tennis tricolore aux Etats-Unis, le gaucher s’incline devant le vainqueur final Reilly Opelka. Face au serveur fou (17 aces) américain qui ne finit plus de progresser, Mannarino quitte Dallas après une défaite en deux sets (6-3, 6-4). Il n’a pas prévu de quitter les Etats-Unis rapidement, étant prévu au tournoi de Delray Beach, en Floride, dès le 17 février. Là-bas, il pourrait bien retrouver son bourreau du Texas, en quarts de finale encore une fois. 

A Saint-Pétersbourg, Kristina Mladenovic n’y arrive toujours pas. Elle n’y a d’ailleurs pas franchi les qualifications, battue par la 304e joueuse mondiale Erika Andreeva. De son côté, l’héroïne de Melbourne Alizé Cornet a perdu dès son premier match en Russie, face à Elisa Mertens, mieux classée qu’elle. 

Total
1
Shares
Related Posts