Tennis – Le forfait de Roger Federer pose question

Coup de tonnerre ! Roger Federer annonce qu’il se retire de Roland-Garros. Il ne disputera pas son 8e de finale contre l’Italien Matteo Berrettini
Roger Federer - Un forfait qui pose question
Roger Federer – Un forfait qui pose question

C’est la bombe de ce dimanche après-midi. Roger Federer annonce qu’il se retire de Roland-Garros. Il ne disputera pas son 8e de finale contre l’Italien Matteo Berrettini, demain. Epuisé par un long combat qui s’est achevé la nuit dernière, face à Dominik Kopfer (7-6, 6-7, 7-6, 7-5). C’est un coup de tonnerre Porte d’Auteuil. Et qui ne va pas manquer de faire grincer des dents.

Roger Federer – Peu de matchs dans les jambes mais…

Après presque un an et demi d’absence, le Suisse se présentait à Paris avec peu de matchs dans les jambes. Deux tours à Doha et une élimination précoce à Genève. Les interrogations étaient grandes et voir Roger Federer passer trois tour à Roland-Garros était déjà un petit exploit en soi. D’autant qu’il a du effectuer un gros combat cette nuit contre l’Allemand très coriace. Après coup, on pouvait être rassuré sur la condition physique du Suisse, qui a tenu la cadence. Mais, le lendemain, la réalité de ses 39 ans l’a rattrapé. Roland-Garros n’est pas un objectif pour lui, il prépare activement Wimbledon

Un grand chelem peut-il être un tournoi de préparation ?

Roger Federer va donc quitter la terre battue parisienne, avec trois matchs et dix sets dans les jambes. Et une certitude quand à sa capacité à encaisser plus de trois heures de combat. Une bonne préparation pour la saison sur herbe. C’est bien là le problème. Peut-on considérer Roland-Garros, un des 4 plus gros tournois de la saison, comme un vulgaire tournoi de préparation ? Evidemment, pour les organisateurs du tournoi parisien, avoir Roger Federer est toujours une belle plus-value médiatique. Le Suisse est parmi les joueurs les plus populaire de la planète et Roland était son premier Grand Chelem depuis l’Open d’Australie en 2020.

Mais, n’est ce pas manquer de respect à ces mêmes organisateurs, que d’abandonner un tournoi sans combattre. On peut comprendre qu’il veuille se préserver, que chaque match peut lui peser dans les jambes. Peut-être que des petites douleurs se sont réveillés et qu’on ne veut prendre aucun risque dans le clan de Roger Federer. Mais cela laissera un gout amer à tout le monde. D’autant qu’à 39 ans, on ne sait pas s’il poursuivra en 2022. Imaginez que le dernier Roland de Federer se termine par un abandon sans combattre ? Cela ferait tâche dans l’immense carrière du Suisse !

Etienne GOURSAUD

Total
1
Shares
Related Posts