Steve Savidan – Football

#SCO Angers #LB Châteauroux #AC Ajaccio #AS Beauveais #AS Angoulême #Valenciennes FC #SM Caen #Équipe de France

Crédit Photo Une : DR

Un an après sa disparition tragique, Henri Michel est toujours dans les têtes et dans les cœurs des amoureux du ballon rond. Tour à tour légende du FC Nantes, de l’Équipe de France et grand artisan du développement du football en Afrique, il méritait l’hommage qui va avoir lieu ce samedi à Nantes lors d’un tournoi de futsal. Steve Savidan s’est confié sur Henri Michel.

Steve Savidan, qui a intégré depuis décembre le département marketing sportif d’Oconnection, l’agence qui organise cet évenement avec le CIF, s’est confié sur Henri Michel.

Henri Michel est un grand monsieur du football français bien sûr, mais même au-delà avec toutes les sélections et clubs qu’il a pu entraîner notamment en Afrique.

Je suis Angevin, pas spécialement supporter du FC Nantes donc, mais voisin amical. C’est donc logiquement que dès petit j’ai eu l’occasion d’en apprendre plus sur Henri, voir des extraits de matchs notamment, car le FCNA était un club phare à ce moment-là avec une vraie identité qu’il représentait très bien. Il a aussi été un élément important de l’équipe de France pendant presque 15 ans avec 58 sélections. Des chiffres qui montrent l’importance d’une personne.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Très cher Henri, L’émotion est grande et les souvenirs sont nombreux et impérissables. 13 années ont passées mais à chaque fois que je tombe sur ces images, ou encore à l’approche de cette @fifaworldcup dans quelques mois, je ne peux m’empêcher de penser à toi. Lorsque Robert Nouzaret quitte la sélection en 2003, la Côte d’Ivoire se retrouve sans entraîneur à quelques semaines des éliminatoires de la coupe du monde 2006. Lors d’une réunion entre dirigeants et joueurs pour choisir le nouvel entraîneur, ton nom est cité et tout de suite j’insiste en disant que si on veut aller en coupe du monde il faut un entraîneur qui a deja qualifié des équipes africaines pour cet événement. Quelque chose me disait que c’était toi qu’il nous fallait!!!!! Toi qui nous a pris sous ta coupe comme un père des 2004, toi qui nous a permit de remplir un stade Félix Houphouet Boigny à Abidjan et surtout aux Ivoiriens de vibrer à l’unisson derrière leur équipe nationale. Nous avons vécu tellement de choses pendant cette période, du décès soudain de Mama Ouattara à la qualification pour le mondial, puis l’Allemagne en 2006 en passant par ce Ballon d’or Africain, le premier pour un Ivoirien…que d’émotions!!!!! Mon premier match comme capitaine de l’équipe nationale était avec toi comme coach et ce jour est gravé à jamais dans ma mémoire, celle de tous les Ivoiriens et du monde du football car ces images de notre première qualification à une coupe du monde sont rares et inoubliables. Ce fameux jour que j’ai désormais nommé « l’appel de Khartoum » te revient…très peu de personnes y croyaient mais ton message d’avant match a une fois de plus démontré ton espoir et ta détermination comme à chacune de tes causeries légendaires. Je pourrais en écrire des choses mais je finirais par te remercier d’avoir aidé l’Afrique à grandir car tes passages au Maroc, Cameroun et Côte d’Ivoire ont marqué l’histoire du continent. Merci l’Africain Mes condoléances à toute sa famille et au monde du football, le Prince nous a quitté 💔😢 Reposes en Paix Coach Henri @fff @fcnantes @fifaworldcup @fecafootofficiel @fifci_instag @officielfrmf

Une publication partagée par didierdrogba (@didierdrogba) le

Je suis maintenant entraîneur moi-même et Henri fait partie des personnalités inspirantes pour ce poste, par ses méthodes de travail et son approche du métier. Il avait inculqué une façon de jouer à ses équipes qui a montré sa réussite, en plus d’avoir cet aspect humain qui l’a toujours caractérisé. Je n’ai pas eu la chance d’évoluer sous ses ordres bien sûr, mais c’était quelqu’un qui était apprécié par tout le monde, quelqu’un de vrai. C’est donc pour ça qu’autant de personnes ont tenu à se déplacer pour lui rendre ce vibrant hommage samedi à Nantes. Des anciens internationaux, de l’Équipe de France comme Zinédine Zidane, Sydney Govou, Grégory Coupet, Robert Pirès, Claude Makélélé, du Maroc comme Nourredine Aybet, Abdes Ouaddou, Youssouf hadji de la Côte d’Ivoire comme Didier Drogba, Kalou et des anciens Nantais comme Loko, Carrière, Landreau. Cela montre l’homme qui il était et c’est une vraie preuve d’estime de la part de tous ces joueurs que de venir jouer pour lui.

Les fonds récoltés lors de ce match serviront à financer la statue en mémoire d’Henri Michel. J’invite donc toutes les personnes de Nantes et sa région, ainsi que d’ailleurs à venir samedi 29 à partir de 17h à la H Arena de Nantes !

STEVE