Rugby : L’humeur de Sans Filtre : Andrew Brace vous embrasse bien

Tous les lundi, l’Humeur de Sans Filtre revient sur un ou plusieurs faits d’actualité. Aujourd’hui, Andrew Brace qui a encore condamné le XV de France

C’est toujours pareil, mais cette fois-ci c’est encore mieux. Les supporters et suiveurs du XV de France le savent. Que son équipe soit bonne, comme c’est souvent le cas dernièrement, ou moins bonne, comme on a pu le voir lors des longues années d’errance entre 2011 et 2019, l’arbitrage est souvent défavorable !

La liste est longue. Désolé de vous faire souffrir, de raviver des souvenirs que vous aimeriez garder enfouis. Vous allez sans doute hurler de colère à l’évocation du nom de Craig Joubert, lors de la finale de la coupe du monde 2011. On peut aussi évoquer Jacko Peyper, Waynes Barnes, Nigel Owens. Dénominateur commun ? Tous des Anglo-Saxons. Sacro sainte “institution” qui cherche à conserver le rugby à lui et de repousser les assauts d’effrontés voulant remettre en cause ceux qui ont inventé le rugby ? Une longue liste à laquelle Andrew Brace vient se s’ajouter et par la grande porte s’il vous plait.

Son nom avait suscité la polémique avant même le début de la rencontre. Quel douche froide pour les supporters du XV de France de voir le nom d’Andrew Brace en tant qu’arbitre de ce Crunch. Moins de 5 mois après la très polémique finale de l’Autumn Nation’s Cup, où la jeune garde française avait cruellement échouée (22-19 ap). Où sa prestation arbitrale avait été unanimes réprouvée dans la presse.

Et bien Andrew Brace a remis cela samedi. Avec au bout, la même cruelle désillusion pour les Bleus. Qui s’inclinent ! On se consolera en se disant que la victoire dans ce tournoi ne s’est pas encore envolée. On se consolera en se disant que World Rugby prendra enfin les bonnes disposition pour écarter cet arbitre des prochains matchs de l’équipe de France.

L’espoir fait vivre.

Etienne GOURSAUD

Retrouvez l’humeur de la semaine dernière ICI

Il y avait t-il essai ? Eléments de réponse ICI