Rugby – Anne-Cécile Ciofani meilleure joueuse du monde à 7 !

Médaillée d’argent à Tokyo en rugby à 7, Anne-Cécile Ciofani a été nommée meilleure joueuse de rugby à 7 au monde. Une belle consécration.
Médaillée d'argent à Tokyo en rugby à 7, Anne-Cécile Ciofani a été nommée meilleure joueuse de rugby à 7 au monde. Une belle consécration pour la joueuse de 27 ans.
Médaillée d’argent à Tokyo en rugby à 7, Anne-Cécile Ciofani a été nommée meilleure joueuse de rugby à 7 au monde. Une belle consécration pour la joueuse de 27 ans.

Médaillée d’argent à Tokyo en rugby à 7, Anne-Cécile Ciofani a été nommée meilleure joueuse de rugby à 7 au monde. Une belle consécration pour la joueuse de 27 ans.

Crédit DR :

Et encore une Française qui accède au titre de meilleure joueuse du monde. Après Jessy Trémoulière ou encore Pauline Bourdon, c’est au tour d’Anne-Cécile Ciofani de recevoir la plus belle distinction mondiale. Elle avait contribué très largement à l’inédite médaille d’argent des Françaises lors des Jeux Olympiques. Inscrivant sept essais durant la compétition, elle a frôlé la plus belle médaille. La grande sœur des lanceuses de marteaux Audrey et Juliette Ciofani, fille du lanceur Walter Ciofani, c’est une destinée dorée pour cette famille de champions. Qui vient d’ajouter une magnifique distinction au palmarès familial.

Qui n’a découvert le rugby qu’à l’âge de 18 ans, après avoir, comme ses sœurs, fait ses gammes en athlétisme, sur les épreuves combinées. Professionnelle depuis seulement 2018, elle poursuit son ascension fulgurante. Vice-championne du monde avec les Bleues en 2018. Une superbe année pour celle qui a également reçu la distinction de Chevalier de l’ordre national du mérite. “J’ai l’impression d’être dans un rêve”, vient-elle de confier à l’instant à nos confrères de Rugbyrama. “C’est le petit plus qui fait que la médaille d’argent à d’autant plus de saveur”, confie elle encore à Rugbyrama. Après une médaille d’argent mondiale et olympique, la plus haute distinction individuelle, il ne lui reste plus qu’à conquérir un grand titre collectif avec les Bleues.

Pourquoi pas lors de Paris 2024. Anne-Cécile Ciofani n’aura que 30 ans lors de l’olympiade parisienne et sera dans la force de l’âge. Avec la motivation d’évoluer à domicile et une équipe de France qui regarde toutes les nations droit dans les yeux, on est en droit de rêver. Ce serait l’aboutissement final d’une magnifique carrière.

Total
1
Shares
Related Posts