NBA 2019/20 : Doncic et son buzzer beater, Lebron en mode MVP pour des playoffs et des finales en hommage à Kobe ! (#2)

Crédit Photo : DR

Vous n’avez rien suivi de cette saison NBA ? Vous avez peut-être passé ces derniers mois dans une grotte ? Pas de panique, voici un petit récap des playoffs et des finales NBA après le premier épisode ici.

PREMIER TOUR : PAS DE SURPRISE

#EastSide

Après avoir laissé filer le premier match, les Bucks du double MVP Giánnis Antetokoúnmpo ont battu le Magic d’Evan Fournier en seulement cinq matchs (4-1).

Pendant ce temps, les Pacers se sont accrochés, mais se sont fait sweeper par la belle équipe du Heat. Suite à cette défaite, la franchise de l’Indiana s’est séparée de son coach Nate McMillan à la surprise générale. C’est un autre Nate qui sera aux commandes, Nate Bjorkgren, l’ancien entraîneur adjoint des Raptors.

Face aux Toronto Raptors, les Brooklyn Nets ont fait ce qu’ils ont pu, mais là encore même sentence que pour les Pacers. Une lourde défaite, mais pas d’inquiétude, Kevin Durant et Kyrie Irving reviennent bientôt !

Décidément la mayonnaise ne prend pas du côté de Philadelphie… Les Sixers menés par un Joel Embiid bien seul n’ont rien pu faire face aux Boston Celtics. Après ce sweep, le coach Brett Brown a été remplacé par Doc Rivers (ex-coach des Clippers).

#WestSide

Le Thunder n’était pas loin de réaliser un gros coup face aux Rockets. Menée par un Chris Paul brillant, la franchise de l’Oklahoma s’incline face à Houston (4-3).

Après une bataille acharnée, Portland avait réussi à se qualifier pour les playoffs, mais l’aventure s’est rapidement terminée. Sans leur franchise player Damian Lillard sur une bonne partie de la série (blessé à la main), les Blazers ont été logiquement battus par les Lakers (4-1).

Utah peut avoir des regrets… Après avoir mené 3-1 dans la série qui les opposaient aux Nuggets de Nikola Jokić et Jamal Murray, les Jazz craquent. Défaite 4-3. Rudy Gobert pourra se consoler avec sa nomination dans le meilleur cinq défensif. Dans cette série, Murray et Mitchell ont affolé les compteurs : 475 points sur une série, record NBA.

Privés de Kristaps Porziņģis, la marche semblait haute pour les Mavericks dans leur série face aux Clippers. Auteur d’un énorme triple-double (43 points, 17 rebonds, 13 passes décisives), Luka Dončić ne s’est pas ménagé. On se souviendra de son buzzer-beater en prolongation du match 4 qui a permis aux Mavs d’égaliser à 2-2 dans la série. Finalement, ce sont bien les Clippers de Kawhi Leonard et Paul George qui passent ce tour (4-2).

DEMI-FINALES DE CONFÉRENCE : QUELLE CLAQUE !

#EastSide

Soyons honnêtes, tout le monde pensait que les Bucks iraient tout droit en finale de la conférence Est… Eh bien non ! Blessé à la cheville, le « Greek Freak » n’a pu qu’aider ponctuellement ses coéquipiers dans la défaite face au Heat (4-1). Équipe avec le meilleur bilan de la saison régulière, Milwaukee n’a pas assumé son statut de favori.

Une série à suspens entre Toronto et Boston. Portés son trio Tatum-Walker-Brown, les Celtics sont venus à bout des champions en titre au terme d’un match 7 accroché. Le fait que Pascal Siakam n’ait pas joué à son niveau a pesé dans la balance, mais les Raptors menés par un excellent Kyle Lowry peuvent sortir la tête haute.

#WestSide

Les Lakers n’ont pas fait de quartier face aux Rockets (4-1). Malgré un premier match remporté par Houston, le « small ball » de Mike D’Antoni a montré ses limites. Les Lakers ont largement dominé les Rockets notamment dans la raquette. Russell Westbrook est passé à côté de son sujet et s’est plus fait remarquer pour son embrouille avec le frère de Rajon Rondo que pour ses performances sur le parquet. Saison terminée donc pour Houston qui se sépare de son coach et de son manager général. Quelles recrues pour épauler le duo Harden-Westbrook ? Quel coach ? Quel plan de jeu ? Affaire à suivre…

Incroyable, mais vrai, le collectif des Nuggets s’est imposé face aux Clippers (4-3). C’est la première fois de l’histoire qu’une équipe remonte par deux fois un 3-1 sur une même saison. Un sacré exploit car remonter ne serait-ce qu’une fois de la sorte en playoff est presque inconcevable. C’est seulement la douzième fois dans l’histoire qu’une franchise y arrive. La dernière remontada date des finales de 2016 quand les Cavaliers de Lebron avaient battu les Warriors de Curry. Leonard et compagnie se sont-ils vus trop beaux ? Ce qui est sûr c’est que le duo Murray-Jokić a pris une nouvelle dimension. Pas de « Battle Of L.A » pour cette finale de conférence. Tyronn Lue qui remplace Doc Rivers à la tête des Clippers a du pain sur la planche !

Le malheur des uns fait le bonheur des autres… Cette défaite des Clippers a dû ravir les Blazers !  Rappelez-vous, au moment de la course aux barrages. Un match entre les deux équipes avait généré beaucoup de trashtalking. Lillard, connu pour son sang-froid dans les derniers instants (Dame Time), avait étonnamment raté deux lancers francs importants. La bande de Patrick Beverley et Paul George avait alors saisi l’occasion pour le chambrer en indiquant qu’il allait bientôt partir en vacances. À défaut de prendre leur revanche sur le terrain, Damian Lillard et C.J. McCollum l’ont prise sur les réseaux sociaux avec un tweet destiné à Beverley :

 On vous le dit, ne jamais jouer avec le karma…

FINALES DE CONFÉRENCE : ON Y EST PRESQUE !

#EastSide

Le Heat est LA révélation de ces playoffs. Emmené par leur leader Jimmy Butler, Miami s’est imposé 4-2 face aux Celtics. Le Heat entrainé par Erik Spoelstra a su imposer sa dureté, partager le ballon. Les jeunes du Heat comme Bam Adebayo, Duncan Robinson (non drafté) ou Tyler Herro ont élevé leur niveau de jeu. Demandez à Jayson Tatum ce qu’il en pense de Bam ! Dans les dernières secondes du match 1, le pivot avait en effet effectué un contre assassin donnant la victoire au Heat. Boston a de son côté connu trop de passages à vide pour forcer un match 7 et perd une nouvelle fois une finale de conférence. Trois finales perdues au cours des quatre dernières années, il y a de quoi faire des cauchemars…

#WestSide

Dans ces playoffs, Denver s’est retrouvé plusieurs fois au bord de l’élimination, mais s’en est toujours sorti grâce à un collectif soudé. Opposés aux Lakers, les Nuggets n’auront cette fois-ci pas fait de retour héroïque. Contrairement aux joueurs du Jazz et des Clippers, les Angelinos ont su clore la série (4-1). Les Nuggets peuvent tout de même être fiers de leurs parcours.

FINALES NBA : LES LAKERS CHAMPIONS !

Dix ans plus tard, les Lakers sont à nouveau champions après avoir battu le Heat (106-93) lors du match 6. Cela fait désormais 17 titres pour les Lakers à égalité avec les Celtics.

« On l’a fait pour lui » Anthony Davies, « J’espère que je t’ai rendu fier » LeBron James . Après la mort de Kobe, le scénario était comme écrit. Lebron James et ses coéquipiers étaient en mission. Le Heat s’est pourtant bien battu malgré les blessures et la fatigue, mais leurs efforts n’ont pas suffi face à Lebron et son lieutenant. En rejoignant la Cité des Anges cette année, « The Unibrow » a fait le bon choix et remporte son tout premier titre.

LEBRON ENCORE ET TOUJOURS…

Si Lebron James est actuellement considéré comme le meilleur joueur du monde, c’est notamment parce qu’il a évolué à son meilleur niveau quand cela compte. En playoffs, le King est une valeur sûre. À 35 ans, le King marque un peu plus l’histoire avec un quatrième titre NBA et un quatrième titre de MVP des Finales. Il devient au passage le premier joueur de l’histoire à être MVP des Finales avec trois franchises différentes.

Voilà vous savez tout (ou presque). Clap de fin sur cette saison 2019-2020 qui sacre une très belle équipe des Lakers.

Deborah Mondjo