Handball – Les bonnes surprises du début de saison en LBE

Surprises LBE : Après quatre journées de championnat, de très bonnes surprises surprises dans ce début de saison. On fait le point sur celles-ci !
Metz aura un choc a négocier en Ligue des champions handball
Metz aura un choc a négocier en Ligue des champions handball

Surprises LBE : Après quatre journées de championnat, de très bonnes surprises surprises dans ce début de saison. On fait le point sur celles-ci !

Crédit : Lucas Deslangles

Bourg-de-Péage toujours invaincu

Pour les Drômoises, l’objectif n’était pas forcément l’Europe, mais confirmer l’excellente saison 2020-2021, bouclée à la 7e place et une participation aux play-offs d’une saison assez particulière l’an passée. Mais, après 4 journées, Bourg-de-Péage totalise déjà 4 victoires. Dont certaines très prestigieuses, comme le succès inaugural à domicile contre Brest, les championnes de France en titre (37-31). Mais aussi le succès samedi sur le parquet des Nantaises, qui visent le top 3. Des succès construits grâce à une défense solide (26 buts encaissés en moyenne), qui a par exemple écœuré les Nantaises tout au long de la rencontre. C’est aussi l’équipe qui a pris le moins de buts cette saison contre les Brestoises (31)

Bourg-de-Péage s’appuie également sur des grosses individualités, comme la gardienne Camille Depuiset, de retour sur les parquets cette année et qui réalise un début de saison remarquable dans les cages. On peut penser aussi à Lena Grandveau qui, du haut de ses 18 ans, porte offensivement cette équipe ! Maintenant, il faudra confirmer sur la durée et corriger les quelques carences offensives, observées contre Toulon et en deuxième période contre Nantes. Mais, alors que beaucoup d’équipes sont (ou vont) entrer en coupe d’Europe, les Drômoises peuvent devenir rapidement un prétendant à un top 5. Et pourquoi pas mieux.

Lire aussi : Bourg-de-Péage : Un pole économique autour du club

Méline Nocandy a pris les clé du camion à, Metz Handball

Elle possède déjà une solide expérience, si bien qu’on en oublierait presque qu’elle n’a que 23 ans. La demi-centre du Metz Handball Méline Nocandy a pris une nouvelle dimension cette saison, au sein du club Messin. Le titre olympique, glané cet été avec les Bleues semble lui avoir fait le plus grand bien. Elle a pris les clés du camion au sein de son club. Avec 30 buts, elle est la 2e buteuse du championnat, mais distribue le jeu et offre bon nombre de caviars à ses arrières mais aussi à ses ailières. Si Metz est la 2e attaque de la LBE (134 buts, soit 33,5 de moyenne) la Guadeloupéenne n’en est pas étrangère.

Et cela se traduit également par de solides prestations en Ligue des Championnes, ou Metz réalise un parcours parfait (2 victoires en deux matchs). Elle qui possède 41 sélections en équipe de France devrait continuer à prendre du coffre en sélection nationale, avec les championnats du monde qui se profile à l’horizon, pour les Bleues. C’est dans à peine deux mois.

Surprises LBE – Mérignac toujours invaincu à domicile

L’adage est bien connu. Pour se maintenir, il faut prendre le maximum de points à domicile. Mérignac l’a bien compris et pour le moment Pierre de Coubertin est un fort imprenable, avec deux nuls et une victoire samedi 30-25 contre Toulon. Et encore, Mérignac peut nourrir des regrets de n’avoir pas su l’emporter la semaine dernière contre Nice 25-25, alors que les Girondines ont fait la course en tête tout au long de la rencontre. Mais c’est un match qui aurait pu être également perdu (Nice prend l’avantage à la 56e minutes). Le bilan de Mérignac est bon, même si elles ont eu la chance de recevoir sur trois matchs, lors des 4 premières journées.

Les Mérignacaises sont portées par l’ex-internationale Audrey Deroin, qui inscrit 28 buts en 4 rencontres, troisième meilleure buteuse du championnat. Le chemin est encore long pour se maintenir pour les Girondines, qui ont néanmoins pris de l’avance sur leurs concurrentes directes au maintien. Pour rappel, seule la 14e descend en D2F. Après 4 journées, elles comptent 4 points d’avance sur Fleury, qui occupe la peu enviable dernière place. Elles en possèdent également 2 sur Celles/Belle et Plan de Cuques et un sur Dijon, qui réalise également un bon début de saison et qui est venue faire un nul sur le parquet girondin, lors de la 1ere journée.

Marine Dupuis meilleure buteuse du championnat

On peut être dans une équipe qui ne joue pas les premiers rôles, comme Toulon et briller sur le plan des statistiques. C’est le cas de Marine Dupuis, l’ailière varoise, meilleure buteuse du championnat, avec 32 buts en 4 matchs. Elle contribue largement au bon début de saison de son équipe, qui pointe à la 6e place, avec deux victoires et deux défaites. Elle a inscrit quasiment 1/3 des buts de son équipe qui tourne à 25 buts de moyenne cette saison, comme lors du dernier match (défaite 30-25 à Mérignac). A 29 ans, elle atteint des sommets avec le club qu’elle a rejoint la saison passée, après avoir été formée et jouée toute sa carrière au sein de Besançon. Encore une réussite pour la formation du Doubs, qui a sorti énormément de joueuses de son centre de formation. Son club actuel Toulon ne va pas s’en plaindre.

Etienne GOURSAUD

Total
1
Shares
Related Posts