Relais mixte JO – Médaille d’argent pour les Bleus derrière la Norvège

L’équipe de France de biathlon a débuté ses Jeux Olympiques avec une médaille d’argent, décrochée au sprint derrière la Norvège. Relais mixte JO
Relais mixte JO

L’équipe de France de biathlon a débuté ses Jeux Olympiques avec une médaille d’argent sur le relais mixte, décrochée au sprint derrière la Norvège de Johannes Boe.

Dans un cirque gigantesque mais pas forcément tout blanc, la première course de la compétition en biathlon a délivré un scénario complètement dingue, en grande partie à cause – ou grâce au vent ! L’équipe de France en a bénéficié et pâti tout du long, en passant par toutes les émotions.

Anaïs Chevalier-Bouchet avait craqué sur le premier tir debout, avec deux tours de pénalité, laissant la porte ouverte à la Norvège et l’Italie, notamment, qui prenaient les devants. Mais Julia Simon rétablissait parfaitement la situation, grâce à un tir debout parfait quand ses adversaires craquaient face aux rafales. Elle permettait à l’équipe de France de mener le relais mixte des JO a la mi-course, tandis que Tiril Eckhoff peinait derrière la carabine.

Relais mixte JO – Un final de légende

Très solide sur son premier passage sur le pas de tir, Emilien Jacquelin renforçait son avantage sur le reste des équipes. Mais le vent n’avait pas dit son dernier mot, et il frappait de plus belle sur le passage debout de l’isérois. Deux tours de pénalité après avoir pourtant réussi ses premières balles, et tout était à refaire. Solide comme à son habitude, Alexander Loginov en profitait pour concrétiser la régularité russe et prendre les devants. La Suède passait 2e (+17″) grâce à Ponsiluoma, avec Jacquelin dans ses skis, et la Norvège en embuscade.

On n’était pas encore au bout de nos surprises. Après un couché solide pour tout le monde, le russe Eduard Latypov continuait de mener bon train, tandis que Fillon Maillet et Johannes Boe s’offraient un duel d’envergure, à moins de vingt secondes de la tête. Avec une seule pioche debout, Latypov n’ouvrait pas la porte escomptée, mais c’était tout comme. A l’aise comme depuis le début de saison sur les derniers debouts en confrontation directe, QFM réussissait un superbe plein pour se lancer à la poursuite du russe.

Il sortait dans ses skis du pas de tir et pouvait espérer lui jouer le titre dans le dernier tour. C’était vite oublier Johannes Boe qui, malgré une erreur, sortait à moins de dix secondes, et rentrait bien vite dans les planches du duo. Les deux expérimentés (QFM et Boe) laissaient mener Latypov, qui se retrouvait piégé à l’entame de la dernière ligne droite. Une ultime portion qu’entamait Johannes Boe avec beaucoup plus de vitesse, faisant la différence rapidement. Calé derrière Latypov, Fillon Maillet en profita pour le déborder, mais ne put rien faire pour détrôner la Norvège de la plus haute marche du podium.

retrouvez les résultats de la course ICI

C’est donc une médaille d’argent pour l’équipe de France qui ouvre son compteur dès la première journée de compétition. Quentin Fillon Maillet semblait très fort, mais Johannes Boe l’était encore plus, lui qui a failli ne pas participer à ce relais mixte, cas contact à son arrivée à Pékin. La Norvège remporte un deuxième titre de rang en ski nordique après la victoire de Therese Johaug sur le skiathlon en ski de fond ce matin. La première course de ces JO aura tenu toutes ses promesses, nous offrant un final époustouflant.

Total
1
Shares
Related Posts
Antonin Guigonnat
Read More

ANTONIN GUIGONNAT : L’ASPECT MENTAL EST ESSENTIEL AU BIATHLON

Après Simon Desthieux et Émilien Jacquelin, c'est au tour d'un dernier membre de l'Équipe de France de biathlon de se confier. Antonin Guigonnat, l'une des révélations de la saison avec sa victoire en relais mixte en Coupe du Monde avec Anaïs Chevalier, se confie sans filtre sur l'un des aspects primordiaux de sa discipline : le mental