Hand – Les Bleues assurent l’essentiel en Croatie (21-19)

En difficulté dans le jeu, les Français ramènent néanmoins un succès précieux de Croatie (21-19). Les tops et flops de la partie.
Croatie France hand

En difficulté dans le jeu, les Français ramènent néanmoins un succès précieux de Croatie (21-19). Les tops et flops de la partie.

Crédit : ICON SPORT/FFHB

CROATIE FRANCE HAND – LES TOPS

La victoire

“L’important c’est les trois points”. Adage utilisé en football mais vraiment illustrée ce soir. La victoire est belle peu importe la manière. Car il ne fallait pas oublier que c’est un match officiel, qui compte pour la qualification pour l’Euro 2022. Il ne faut pas trainer en route et grâce à cette victoire, les Bleues s’ouvrent encore plus les portes de la compétition.

Gagner quand on n’est pas au top est aussi la marque des très bonnes équipes. La France est une grande équipe, cela n’est désormais plus à prouver. Et ce soir, les Bleues ont encore su une nouvelles fois gagner malgré la difficulté. Malgré des manquements criants dans son jeu (lire plus bas). Malgré le fait de jouer face à une foule hostile. Un succès important comptablement mais aussi pour se rassurer.

Une défense solide

Point positif encore une fois point fort de cette équipe de France, la défense a (r)assurée. Et est le point clé de la victoire de Bleues qui ont peiné dans les autres secteurs. Moins de 10 buts encaissés en première mi-temps, chose qu’on a vu assez régulièrement dans le dernier mondial, les Bleues ont mis les Croates sous l’éteignoir. Avec des tirs très difficiles à prendre pour les coéquipières d’Ivana Kapitanovic. Qui ont parfois été obligés de tirer dans des situations trop délicates après d’interminables possessions. Les gardiennes Bleues (Laura Glauser et Cléopatre Darleux) n’ont pas eu a fournir tant d’efforts que cela. Toutes deux assez largement sous les 30 % d’arrêts. Mais avec un tel mur devant, ce n’est pas si grave. Les Croates ont tenté moins de 40 tirs !

CROATIE FRANCE HAND – LES FLOPS

Une première mi-temps brouillonne.

Le 12-8 à la mi-temps pour les Bleues est un peu flatteur sur le scénario de ce premier acte. Globalement très brouillon de la part des joueuses d’Olivier Krumbholz qui ont gaspillé beaucoup de ballons. Beaucoup de pertes de balle, des tirs ratés. On s’en doutait, trois mois après la campagne du mondial qui s’est terminé en finale, la machine française manquait clairement d’huile dans les rouages. Notamment sur le jeu derrière avec très peu d’inspiration et peu de tirs proposées par les arrières. Collectivement, les Bleues ont balbutié leur handball et se sont avant-tout reposées sur une défense très solide pour ne pas laisser les Croates devant. A noter que la machine s’est débloquée avant la mi-temps, ce qui a permis l’écart de +4, qui n’était pas évident.

Une animation offensive délicate

Plus de dix ballons perdus dans la rencontre, un chiffre trop haut pour une équipe de ce standing. Les Bleues ont grillées des cartouches et n’ont jamais pu totalement enterrer les Croates, malgré un +5 en début de second acte. Symbole aussi de cette animation offensive qui a été délicate. Un vrai manque de liant, des combinaisons parfois plus que hasardeuses. Les Bleues souvent sauvées par des rushs individuels. Symbole de la défaillance, les Bleues ont tiré moins de 40 fois au but ! Assez famélique

Total
21
Shares
Related Posts