Foot – Notes PSG City – Paris hypothèque ses chances de finale (1-2)

Notes PSG City – Si près et si loin de la finale. Ce soir, on a vu deux PSG. Le premier incroyable en première mi-temps. Le capitaine Marquinhos, sur une merveille de corner de Angel Di Maria, trouve les filets (15e) pour l’ouverture du score parisienne, récompensant une grosse phase de domination du PSG. Les joueurs de Pochettino qui ont fait une première demi-heure exceptionnelle, techniquement et en terme de maîtrise collective. Mais un peu stérile, hormis cette magnifique tête de Paredes, sur un nouveau corner, de Neymar cette fois-ci. Foden fait même passer un énorme frisson à la défense parisienne, sur une petite erreur de relance (41e).

Et la deuxième facette ou le PSG a été remis face à ses doutes. La deuxième mi-temps a été davantage maitrisée par les Anglais, qui ont monté le curseur d’un cran en terme d’intensité, contrastant avec la première mi-temps, s’offrant quelques très belles situations. Face à des Parisiens qui ont davantage reculé. Et comme un symbole, c’est Kévin De Bruyne qui délivre les siens, sur un centre tir flottant, qui passe devant une forêt de jambe et qui trombe Navas (1-1, 64e). Six minutes plus tard, sur un coup franc sublime, Ryad Mahrez crucifie Navas (1-2, 71e). Et la catastrophe continue pour le PSG avec le rouge pour Gueye, pour un tacle très dangereux (77e). City aurait pu aggraver le score, mais prend une belle option sur la finale. Notes PSG City.

Notes PSG City – MARQUINHOS ENCORE DÉCISIF

Navas (5/10) : En 1ère période, le gardien du PSG n’a pas été beaucoup mis à contribution par les Citizens… Mais plus par les Parisiens ! Il touche beaucoup de ballons dans ce match, ce qui est inquiétant pour le club de la capitale ! Point positif : le Costaricain est dominateur dans les airs. Belle parade (41e) après une frappe de Foden dangereuse ! Mauvaise lecture de la trajectoire sur le but de De Bruyne : Navas anticipe une possible tête d’un joueur de City mais finalement le ballon n’est pas dévié et il se fait surprendre ! Ensuite, le but sur coup-franc de Mahrez est très dur à arrêter… Il est quand même solide en fin de match pour empêcher le score de s’aggraver pour son équipe (87e).

Florenzi (5,5/10) : L’italien monte souvent en attaque pour créer des occasions. Florenzi est concentré défensivement (22e). Attention à Cancelo, qui a mis à mal le latéral italien à quelques reprises en tout début de 2nde période. Plutôt un bon match de Florenzi, même s’il n’y a pas de quoi s’extasier plus que cela.

Marquinhos (7/10) : Le défenseur parisien dicte sa loi dans sa surface. Très bonne intervention du Brésilien face à De Bruyne (3e). Marquinhos est toujours là dans les gros rendez-vous, quand le PSG a besoin de lui ! Une tête magnifique pour ouvrir le score (15e) ! Un vrai capitaine ! Impérial dans le jeu aérien, également pour défendre son but. Il n’hésite pas à défendre très haut pour récupérer le ballon dans la surface adverse. Rien ne passe (54e, 64e, 90e) ! Très bon match de Marquinhos !

Notes PSG City – Mais pas Kimpembe

Kimpembe (5/10) : Le Français vient beaucoup aider Bakker sur le côté gauche. Le défenseur parisien donne de l’air à son équipe (19e) quand les ballons chauds arrivent. Pas plus de boulot que ça en 1ère période car les Citizens n’ont eu que très peu d’occasions… Il est l’un des joueurs responsables (Paredes un peu moins) sur le coup-franc de Mahrez car le ballon passe entre les 2 parisiens… Le mur était de mauvaise facture malheureusement…

Bakker (5/10) : Bonne récupération (11e). Le défenseur fait une 1ère MT plutôt solide avec de bonnes interventions défensives (37e, 46e). Quelques petites erreurs mais le défenseur se veut rassurant. Il a été mis en difficulté par Mahrez en 2nde période à quelques reprises, mais on pouvait s’attendre à pire, donc un match plutôt surprenant dans le bon sens du terme !

Milieu solide en 1ère MT, un peu fatigué en 2ème

Gueye (5/10) : Très gros pressing du milieu de terrain parisien dans ce match ! Le Sénégalais est encore impérial ce soir dans la récupération (8e). Gueye se donne sur tous les ballons (24e, 43e, 57e). Le milieu parisien a mangé celui des Citizens en 1ère MT et Gueye n’en est évidemment pas pour rien ! Quand en 2nde période, le pressing était moins présent, Gueye ne s’est jamais arrêté une seconde ! Il court absolument partout, il a 3 poumons ! Cependant, Gueye perd de la lucidité au cours du match et fait la faute qui cause le but de Mahrez, ce qui est très dommageable. Il fait une énorme faute (76e) qui lui a valu un carton rouge ! Avec un tacle glissé au-dessus de la cheville de Gundogan et peut lui faire très mal ! Il laisse son équipe à 10 et ce geste gâche tout alors qu’il faisait un bon match.

Paredes (6,5/10) : Double tacle glissé magnifique (9e) pour arracher le ballon aux Citizens. C’est à l’image du joueur qu’il est : guerrier sur le terrain, avec de la grinta ! Très intéressant dans le jeu long, ses passes en profondeur sont chirurgicales (13e). Il joue très bas, sûrement pour accompagner et consolider cette défense face aux attaquants mancuniens. Paredes est costaud ! Il passe à quelques cm de marquer un nouveau but sur corner (27e). Il est toujours bien placé et récupère beaucoup de ballons (29e). Paredes sauve son équipe (31e) où il dégage le ballon en catastrophe devant la ligne de Navas après une perte de balle honteuse. Il défend avec de l’intensité (65e, 81e). Remplacé par Herrera (83e)

Verratti (5,5/10) : Grosse vista du parisien pour distiller les ballons à ses coéquipiers, qui combinent beaucoup avec lui, notamment dans les petits espaces. Passe lumineuse pour Mbappé (33e). Il est chirurgical dans les passes sous pression, même en face d’1 ou 2 défenseurs. Bon défensivement (42e), ses tacles glissés font toujours aussi mal pour mettre la pression en face. Verratti court partout sur le terrain en 1ère période et est très agressif. En 2nde période, on sent un Verratti un peu fatigué, moins présent dans le pressing, moins de courses à haute intensité. 2nde MT compliqué pour le parisien où il est physiquement certainement moins bien.

Notes PSG City – Très bon Angel !

Di Maria (7/10) : Un corner magnifiquement tiré, bien enroulée du pied gauche pour offrir la passe décisive à Marquinhos (15e). Quelques ballons perdus (11e, 16e, 5 e) mais ce n’est pas grave car l’Argentin crée beaucoup d’actions pour le PSG. Un geste technique délicieux (33e) où il passe entre 2 joueurs de City, suivi d’une passe intéressante pour Neymar qui aurait pu mener à une action dangereuse. Beaucoup d’engagement sur le terrain, il court beaucoup ! Un gros pressing sur son côté droit (52e). Une belle attitude, une bonne prestation : comme toujours dans ce genre de match importants ! De belles combinaisons avec Florenzi (50e, 56e). Di Maria est un génie : à la 58ème minute, récupération sur Cancelo devant sa surface, avant de remonter le terrain et de faire une grande passe en profondeur pour Mbappé qui aurait pu être très dangereuse. Remplacé par Danilo (80e)

Mbappé (3,5/10) : Mauvais contrôle du Français après une passe magnifique de Verratti (33e), qui aurait pu être décisive. Mbappé force souvent, il veut provoquer seul, souvent sur le côté gauche, mais il y a beaucoup de déchets (45e) ! 1ère MT moyenne du parisien. Très beau travail de Mbappé sur le côté droit (55e) où il se projette, temporise, crochète et centre pour Verratti, qui passe à quelques cm de mettre le ballon au fond des filets. Mauvaise 2nde période où il n’a que très peu d’occasions. Décevant après ses prestations tonitruantes contre le Bayern et Barcelone.

Neymar (5/10) : La première occasion du match est pour lui. Neymar réalise un vrai bon pressing (sauf dans le dernier quart d’heure), il oppresse le porteur du ballon et l’oblige à jouer rapidement. Le Brésilien trouve des passes dans des trous de souris, il est techniquement très bon en 1ère période où Neymar est très en vue : à droite, à gauche, il passe par toutes les zones de l’attaque. Il provoque beaucoup de fautes ! En 2nde période, c’est beaucoup moins cela… Ses coups de pied arrêtés sont bons. Mais il ne crée pas suffisamment d’occasions, notamment après la pause. Il manque ce petit quelque chose pour permettre au Brésilien de faire un gros match.

Retrouvez notre article sur l’avant-match ici :

Nicolas Parant