Foot – Nice s’impose 2-1 – Les tops et flops de Nice Brest

Nice Brest tops flops – Ultra dominateurs, les Niçois s’impose 2-1 contre Brest. Les tops et les flops de ce match à sens unique malgré le score étriqué.

Les Tops

Nice Brest tops flops – La défense de Nice

Finalement, ce ne sera pas un clean sheat pour les Niçois. Mais les Niçoisn ont tout de même, sauf dans les 5 dernières minutes, offert une partition défensive de très bonne facture.Ce qui était devenu la norme en début de saison, n’était plus si évident, avec deux match à concéder des buts, les Niçois ont à Saint-Etienne remis les pendules à l’heure (victoire 3-0). Ils ont confirmés en éteignant les Brestois tout au long de la rencontre. Todibo (buteur ce soir) et Danté ont connu une soirée assez tranquille. En contrôlant bien ce qu’a pu proposer les Brestois, un peu timorés. Mais, mine de rien, en 8 matchs, Nice a encaissé que 4 buts et en est déjà a 5 clean sheats. C’est très costaud ! Le but encaissé dans le temps ad

Le jeu niçois

Résumer Nice à sa défense, ce serait faire insulte à cette équipe qui a été agréable à regarder. Des occasion procurées et dans beaucoup de situations. Le jeu court à fonctionné, le jeu au large à fonctionné, tout comme les coups de pied arrêtés ! Le danger était partout. On a vu Nice tenir le ballon. Les latéraux amènent une véritable plus-value, à l’image d’un Melvin Bard qui trouve ses marques petit à petit et qui a marqué son premier but en Ligue 1. Nice est une équipe bien équilibrée avec des joueurs qui dépassent leurs fonctions, pressent haut et récupère également des ballons très hauts. Non, quand on allume la télé pour voir Nice, on ne regarde pas une purge.

Flops

Le manque de réalisme de Nice

La barre de Stengs et le gros loupé de Gouiri (53), les nombreuses occasions de Nice en première mi-temps. Oui Nice a eu des occasions, mais si Todibo a bien inscrit un but avant la mi-temps, il s’en est fallu de très peu pour que Brest tienne tête à Nice. Car Nice à gâché des munitions, qui auraient pu être plus problématiques dans un match compliqué. Face à une équipe qui va proposer davantage aux hommes de Christophe Galthié, il ne faudra pas en louper autant, sous peine d’être puni. Si finalement Bard offre de l’air aux siens, cela aurait pu plus mal tourner. Un coup de dé, un penalty et ce sont de nombreux efforts qui peuvent s’envoler. On pense notamment aux attaquants qui ont beaucoup “croqué”. Encore ce raté de Stengs (75), Dolberg (82), Stengs (90+4)

Quand on voit Nice encaisser ce but dans le temps additionnel, on se dit que même face à cette pâle équipe Brestoise, cela aurait pu coûter plus cher.

Nice Brest tops flops – Brest trop pâle

Oui Nice a bien défendu, mais il faut dire que Brest n’a pas proposé grand chose sur le plan offensif ce soir. Trop inoffensifs, trop timorés, ils n’ont jamais été en mesure de poser un commencement de problèmes à Nice, déjà tellement solide en temps normal. Ils n’ont pas tiré une seule fois durant la première mi-temps, c’est famélique. Brest est 19e avec seulement 4 points. Encaisse trop de buts et n’en marque pas. Car, en plus de ne pas réussir à se créer d’occasions, derrière c’était les portes ouvertes. C’est un petit miracle qu’il n’y ait pas 4 ou 5-0 tant Nice s’est procuré de grosses occasions. Si la punition n’est pas aussi sévère que ce que le match nous laissait penser, Brest pourra “‘remercier” la maladresse niçoise.

Ils pourront nourrir des regrets. Car en s’activant un peu, ils ont réussi à réduire le score. Mais bien trop tard dans le match.

Etienne GOURSAUD