Foot – L’OM accroché par le LOSC (1-1) – Notes OM Lille

Notes des OM Lille – Malgré une nette domination et une heure en supériorité numérique, l’OM a été accroché par Lille (1-1).
Notes OM Lille
Notes OM Lille

Notes des OM Lille – Malgré une nette domination et une heure en supériorité numérique, l’OM a été accroché par Lille (1-1).

Crédit : DR

Notes OM Lille – Lopez a sauvé l’OM en première période

Lopez (7/10) : Le gardien Marseillais a été décisif à plusieurs reprises dans ce premier acte. Auteur d’une grosse parade sur la frappe déviée de Yilmaz (15), il est encore impérial sur une tête du Turc (21), tout comme sur la frappe lointaine de Bamba (43). Malheureusement, il a du s’incliner sur la tête de Botman (43). Il n’a rien eu à faire en seconde période. Mais sans lui, l’OM aurait pu être mené 3 ou 4-0. Et n’aurait pas pu revenir au score.

Lirola (4/10) : Un match plutôt décevant du latéral marseillais, qui montait en puissance ces dernières semaines. Il y a toujours cette projection vers l’avant, mais il a moins pesé sur l’animation offensive de son équipe.

Saliba (6/10) : Une grosse première mi-temps du Marseillais, tant dans des interventions décisives, comme celle sur Sanches (40), que par sa capacité à relancer proprement et à toucher ses milieux de terrains et ses attaquants. Il a connu une seconde période bien plus tranquille, les Lillois ne ressortant que très rarement !

Caleta-Car (5/10) : On ne peut pas dire que le Croate ait respiré la sérénité. A l’image de sa relance incertaine qui amène une grosse occasion de Yilmaz. Il a également manqué de spontanéité dans son intervention sur Onana, qui offre une grosse occasion à Bamba (43). Il a connu une deuxième mi-temps plus tranquille. Mais n’a pas donné de gages solides ce soir. Remplacé par Valentin Rongier (68). Qui s’est offert une belle occasion (72) et qui a fait une entrée intéressante !

Un Under aux deux visages

Peres (4,5/10) : Défensivement, il continue de poser des questions. Il a été négligeant au marquage et en laissant trop de liberté à Yilmaz sur sa frappe ! Il prend bien son couloir, comme à son habitude. C’est l’éternel problème du défenseur marseillais, élément précieux pour apporter le danger, mais aux lacunes défensives qui posent encore et toujours un problème.

Kamara (4,5/10) : Il a été dévoré par le milieu lillois en première mi-temps, en souffrance sur la doublette Onana, Sanches, qui ont mis beaucoup d’impact. Quelques relances incertaines pour l’international espoir, qui n’a pas su trouver d’oxygène. Il a été davantage dans la maîtrise, profitant de l’exclusion de Benjamin André. Il a touché beaucoup de ballon, quasiment en premier meneur de jeu.

Under (6,5/10) : Un match à deux visages. Le Turc n’a pas forcément été aussi percutant qu’à son habitude en première mi-temps ! Ses centres ont également été moins précis ! Passé à gauche en deuxième mi-temps, il a cependant un peu plus pesé, à l’image de sa frappe (52). Il s’est montré beaucoup plus menaçant, tout en pêchant grandement dans le dernier geste ! Du moins jusqu’à son magnifique but, d’une sublime frappe enroulée !

Guendouzi (6/10) : Sa capacité à provoquer des fautes est presque indécente et est une arme précieuse pour son équipe. C’est lui qui provoque l’exclusion de Benjamin André. Pourquoi ? Car il a été percutant comme à son habitude, jouant assez haut. Mais on peut lui reprocher d’être parfois en intermittence, et d’avoir perdu quelques ballons. Sa deuxième mi-temps est cependant un peu plus quelconque, malgré la domination de son équipe ! Même si il est tout proche de la passe décisive (1-1).

Notes OM Lille – Milik transparent

Payet (5/10) : Il a été très dangereux sur deux coups franc, dont le premier bien claqué par Grbic (28). Toujours sa volonté de changer le jeu, quand cela s’impose, mais beaucoup d’imprécisions dans le dernier geste ce soir ! Malgré la domination de l’OM, le meneur de jeu n’a pas été aussi décisif qu’à son habitude !

Gerson (4/10) : A l’image de ses deux têtes en seconde mi-temps (53 et 59), le milieu de terrain est mou. Pendant toute la première mi-temps, il a semblé perdu sur le terrain. Ne touchant que peu de ballons et ne pesant absolument pas dans l’animation offensive de son équipe. Cela a été mieux en seconde période, même si on ne peut pas dire que ce soit brillant. Et pourtant, tout proche de donner l’avantage aux siens (60)

Milik (4/10) : C’est un peu une énigme depuis son retour de blessure. Lui qui était souvent un des détonateurs l’an passé semble errer comme une âme en peine cette année. Il a été vraiment transparent en première mi-temps, touchant peu de ballons et en ne pesant pas dans la défense adverse ! Il manque de réussite sur son énorme occasion seul à 6 m (74). Comme son prédécesseur Dario Benedetto, il aura connu une lune de miel à l’OM, avant la descente aux enfers. Remplacé par Harit (84).

Total
29
Shares
Related Posts
Duckens Nazon
Read More

DUCKENS NAZON : HAITI, CHEVILLÉ AU CORPS

A 23 ans, Duckens Nazon a déjà quelques belles expériences footballistique en France comme à l'étranger (Inde, Angleterre). C'est aussi grâce au football qu'il a pu découvrir encore plus le pays de ses parents en portant la tunique de la sélection d'Haïti. L'attaquant de Coventry nous raconte son parcours, la richesse de sa double nationalité et ses meilleurs moments avec les grenadiers.