Foot – Les 3 clés du RC Strasbourg, candidat à l’Europe cette saison

Le RC Strasbourg est actuellement 4ème du championnat. Alors, quels sont les secrets de cette équipe, qui s’est métamorphosée, cette saison ?
RC Strasbourg, candidat à l'Europe
RC Strasbourg, candidat à l’Europe

Le RC Strasbourg réalise une saison exceptionnelle, en championnat. Les Alsaciens sont actuellement 4e de Ligue 1. Une saison 2021/22 qui tranche nettement avec la précédente (15e)… Alors, quels sont les secrets de cette équipe du RCS ? Découvrez-les ici :

1 – Un entraîneur de génie

On peut facilement dire que le succès du RC Strasbourg est, en très grande partie, le succès de Julien Stéphan. Le tacticien de 41 ans a révolutionné son équipe, en lui apportant un véritable équilibre, et en lui inculquant un style de jeu offensif qui lui est propre.

Stéphan est le genre d’entraîneur qui sait ce qu’il veut et qui sait où il va. Il fait avec un groupe de 18-19 joueurs. Son système : le 3-5-2, qu’il a pérennisé tout au long de la saison. Un dispositif qui n’en est en rien défensif, puisque l’attaque est bien la clé du RCS, qui termine souvent ses rencontres avec plus d’une quinzaine de tirs.

Le passage (réussi) au Stade Rennais de Stéphan, durant lequel il avait emmené son équipe en Ligue des Champions et au succès en Coupe de France, avait démontré toutes ses compétences… Mais en réalisant une nouvelle saison XXL avec une autre équipe, l’entraîneur français prouve qu’il fait partie des tous meilleurs entraîneurs de Ligue 1.

Stéphan a assuré parfaitement « l’après Thierry Laurey », qui avait passé 5 années sur le banc strasbourgeois (2016-21). Et avec lui, les supporters peuvent être sereins pendant encore quelque temps.

2 – Une attaque de feu

Ludovic Ajorque, Kévin Gameiro et Habib Diallo : les 3 buteurs du Racing font partie des artisans majeurs de la saison strasbourgeoise. En tout, ils totalisent 29 réalisations en championnat. Sans oublier Adrien Thomasson, le milieu au profil offensif, avec ses 7 buts et ses 3 assists.

Le RC Strasbourg, c’est simplement la 3ème meilleure attaque du championnat (avec 51 buts en 30 matchs joués), derrière le PSG et le Stade Rennais. Et cette équipe ne sait pas que marquer face aux « petits » du championnat, Strasbourg part à l’abordage face aux grosses écuries du championnat : à l’image de ses 2 buts marqués face au PSG (4-2) et les 3 face à Nice (0-3).

3 – Un mercato 100% réussi pour le RC Strasbourg

Si Julien Stéphan peut travailler comme il faut, c’est aussi parce qu’il a eu les joueurs qui lui fallait, cet été. Un mercato intelligent, pour une équipe qui possède un budget d’environ 45M d’euros, soit le 14e plus gros budget du championnat.

Tout d’abord, des défenseurs : Frédéric Guilbert (prêt), Gerzino Nyamsi (1,5 M), Lucas Perrin (prêt) et Maxime le Marchand (libre). Les 3 premiers sont titulaires indiscutables dans la « défense à 5 » de Stéphan, qui a ainsi revu totalement la ligne défensive du RSC.

Puis ensuite, c’est offensivement que Strasbourg a fait un coup d’éclat. Celui de recruter libre Kévin Gameiro, l’enfant du club, passé ensuite par le PSG ou encore l’Atlético Madrid. Un attaquant de grande classe, qui assure à son équipe une bonne dizaine de buts par saison. Malgré son âge (34 ans), le Racing a eu le nez fin en le faisant signer, car il est ultra-complémentaire avec Ajorque. Quand ce dernier apporte de la taille et de la présence dans la surface, Gameiro va plutôt prendre la profondeur et s’appuyer sur son coéquipier.

Pour résumer : un bon mercato, un bon entraîneur et des attaquants de grande qualité… C’est le secret du RC Strasbourg, candidat à l’Europe, et plus précisément, peut-être même candidat à la Ligue des Champions. Les Alsaciens ne sont qu’à 2 points de la 3ème place.

Nicolas PARANT

Total
1
Shares
Related Posts
Vincent Parisi
Read More

VINCENT PARISI : MES COUPS DE CŒUR, 2ÈME JOURNÉE RUSSIE 2018

Pendant cette édition 2018 de la Coupe du Monde en Russie, Sans Filtre fait intervenir des acteurs du sport pour vous donner leurs coups de cœurs à chaque journée de la compétition. Après avoir donné son avis sur la première journée de groupe, le spécialiste des sports de combat et animateur chez BeIN Sports nous parle de la seconde semaine du Mondial.