Les athlètes sont souvent imperméables à toute communication avant que la compétition ne soit terminée. La rubrique « Dans la peau » permet à un sportif de partager avec vous ces moments secrets et déterminants qui forgent la réussite de leurs projets.

Alors que Dani Alves brille avec le Paris Saint-Germain depuis le début de saison, découvrez son histoire personnelle parue chez nos confrères américains de The Player’s Tribune. L’un des nouveaux chouchous du Parc s’ouvre en profondeur sur son amour pour le jeu, ses expériences au Brésil, à Séville, à Barcelone, à Turin mais également sur son père, véritable leitmotiv de sa carrière. Voici un extrait, l’article dans son intégralité est à retrouver sur le média américain.

DANI ALVES : LE JOUEUR DU PSG REVIENT SUR SON PARCOURS

Je vais commencer par un secret. En fait, vous pourrez apprendre quelques révélations dans cette histoire, car je pense que je suis mal compris par beaucoup de gens. Mais commençons par le premier.

Il y a six mois, lorsque Barcelone a fait son retour incroyable contre le Paris Saint-Germain en Ligue des Champions, je surveillais chaque instant sur mon canapé. Vous pourriez penser en lisant les journaux que j’espérais que mon ancien club perdrait.

Mais quand mon frère Neymar a marqué ce magnifique coup-franc, je me suis levé de mon divan et je criais à la télévision.

“Vamoooooooos!”

Et quand Sergi Roberto a réalisé miracle à la 95e minute?

Comme tous les autres fans du Barça dans le monde, je devenais absolument fou. Parce que la vérité est que Barcelone est toujours dans mon sang.

Est-ce que je n’ai pas été respecté par le conseil d’administration avant de quitter le club en 2016 ? Absolument. C’est tout simplement ce que je ressens, et vous ne pourrez jamais me dire autre chose. Mais vous ne pouvez pas jouer pour un club pendant huit ans, réaliser tout ce que nous avons fait, et ne pas avoir ce club dans votre cœur pour toujours. Les gestionnaires, les joueurs et les membres du conseil vont et viennent. Mais le Barça ne disparaîtra jamais.

Avant d’aller à la Juventus, j’ai fait une dernière promesse au conseil d’administration de Barcelone. Je leur ai dit: “Je vais vous manquer.”

Je ne voulais pas dire ça en tant que joueur. Le Barça a beaucoup de joueurs incroyables. Ce que je voulais dire, c’est que mon état d’esprit leur manquerait. Ils allaient regretter l’attention et le comportement que j’avais dans le vestiaire. Ils allaient regretter toute l’énergie que je répandais chaque fois que je portais le maillot.

Quand j’ai dû jouer contre le Barça en ¼ de finale (juste après leur comeback contre le PSG), c’était un sentiment très étrange. Surtout lors du match retour au Camp Nou, j’avais l’impression d’être à la maison de nouveau. Juste avant le début du match, je suis allé voir le banc du Barça pour dire bonjour à mes vieux amis, et ils disaient : “Dani, viens t’asseoir avec nous ! Nous t’avons gardé ton siège ! “

Je serrais la main de tout le monde, tournant le dos à l’arbitre. Tout à coup, j’ai entendu un sifflet. Je me suis retourné et l’arbitre avait déjà commencé le match. Je suis retourné sur le terrain, et je pouvais entendre mon ancien directeur, Luis Enrique, exploser de rire.

C’est drôle, n’est-ce pas ? Mais ce match n’était pas une blague, surtout pas pour moi. Les gens me voient et ils disent : “Dani blague toujours. Il est toujours souriant. Il n’est pas sérieux. “

Écoutez, je vais vous dire un autre secret. Avant de jouer contre les meilleurs attaquants dans le monde – Messi, Neymar, Cristiano – j’étudie leurs forces et leurs faiblesses comme une obsession, puis je prévois comment je vais attaquer. Mon but est de montrer au monde que Dani Alves est au même niveau. Peut-être qu’ils vont me passer une ou deux fois. Bien sûr, O.K. Mais je les attaquerai aussi. Je ne veux pas être invisible. Je veux être sur le devant de la scène. Même à 34 ans, après 34 trophées, je ressens toujours que je dois le prouver à chaque fois.

Mais c’est une réflexion encore plus profonde.

Juste avant chaque match, j’ai la même routine. Je me tiens devant un miroir pendant cinq minutes et je m’isole complètement. Ensuite, un film commence à se dérouler dans mon esprit. C’est le film de ma vie….

 

DANI

La suite vous la connaissez. Dani Alves a rejoint le PSG cet été avec son compatriote Neymar JR pour donner une nouvelle dimension au club parisien. Sans oublier, une nouvelle participation de prévue à la prochaine Coupe du Monde en Russie cet été, ou il tentera de remporter le dernier trophée qu’il lui manque.

Découvrez l’article dans sa version originale en anglais sur The Player’s Tribune.

THE PLAYER'S TRIBUNE