Cyclisme – Quand Alberto Contador écrasait l’Etna

Alberto Contador a dicté sa loi sur l’Etna, lors du Giro 2011. Avant de perdre le Giro sur tapis vert. Retour sur cet épisode !
Contador Etna

Alberto Contador a dicté sa loi sur l’Etna, lors du Giro 2011. Avant de perdre le Giro sur tapis vert. Retour sur cet épisode !

Crédit : DR

Infatigable attaquant. Quand Alberto Contador décide de passer à la vitesse supérieure, l’Espagnol n’hésite pas. Et sur les pentes de l’Etna, ses adversaires vont en faire les frais. Sur le Giro 2011, c’est là que le coureur de la Saxo-Bank va écraser ses adversaires et s’emparer du maillot rose.

Un début de Giro délicat

Pourtant, l’Espagnol n’est pas dans la meilleure phase de sa carrière. Certes, il remporte le Tour de France 2010, son troisième. Mais Alberto Contador n’a pas survolé le Tour, comme il l’avait fait en 2009. Son dauphin Andy Schleck lui a même été supérieur. Son début d’année 2011 est toutefois très bon, avec une victoire sur le Tour de Murcie et le Tour de Catalogne. Mais son début de Giro n’est pas si impressionnant que cela. Avec une 8e place sur le chrono initial.

Mais surtout, sur la première arrivée au sommet vers Montevergine, le coureur de la Saxo-Bank n’a pas montré son aisance habituelle en montagne. Certes, il ne concède pas de temps, mais il est dominé au sprint par d’autres favoris comme Michele Scarponi ou Vincenzo Nibali. Après un tour de France 2010 délicat en montagne, les interrogations sont fortes autour de l’Espagnol, qui vise un second succès sur le Giro, mais surtout un doublé Giro-Tour en 2011 !

Les autres favoris perdent du temps face à Contador dans l’Etna

Mais, dès la veille de l’Etna, l’Espagnol montre qu’il faudra compter sur lui. Dans l’étape entrer Sapri et Tropea, dans une ultime cote d’un parcours pourtant plat, il attaque. Et viendra mourir dans les roues d’Oscar Gatto, vainqueur en échappée. Et résiste surtout pour 5 secondes, face à la meute des sprinters. Cinq secondes anecdotiques au vu d’une épreuve de trois semaines, mais des gros points marqués sur le plan psychologique. Peut-être déjà un peu de résignation pour les autres favoris. Alors, quand arrive l’Etna le lendemain, il y a déjà sans doute un peu de crainte chez les adversaires d’Alberto Contador.

L’Espagnon, lui, a décidé de remporter le Giro ici ! Son attaque, à 7 kilomètres de l’arrivée fait mal à tout le monde. Michele Scarponi tente de s’accrocher. Alors que le groupe Nibali est déjà relégué à plus de 30 secondes en 1 kilomètres. A 6 kilomètres de l’arrivée, Contador place un seconde démarrage et laisse sur place Michele Scarponi. L’Italien, futur vainqueur du Giro sur tapis vert, sera celui qui paiera l’addition, puisqu’il craque assez soudainement à 3 kilomètres de l’arrivée, alors qu’il était en compagnie de Vincenzo Nibali. Alberto Contador s’envole mais le Vénézuélien José Rujano s’accroche. Le petit grimpeur d’Androni réalise un sacré numéro dans la roue de l’Espagnol, mais doit s’avouer vaincu à 1,7 kilomètres de l’arrivée.

Alberto Contador remporte un succès de prestige et s’empare du rose !

D’autres victoires mais toutes annulées pour dopage

Alberto Contador remportera une seconde victoire d’étape avec le chronoescalada vers Nevegal, lors de la 16e étape. Il se contentera de gérer une 3e semaine dantesque. Igor Anton s’impose sur le Monte Zoncolan et Mikel Nieve sur la terrible étape vers Val di Fassa. Les deux étapes ayant été avant ce chrono en montée. Il se préserve en vue du Tour de France où il sera dominer par Cadel Evans et les frères Schleck. Et sera finalement déclassé de tous ses résultats, du Tour 2010 au Tour 2011, pour un contrôle positif au clenbutérol, lors de la Grande Boucle 2010 ! Tous ses résultats annulés, dont son succès sur le Giro 2011 !

Total
7
Shares
Related Posts