Cyclisme – Biniam Girmay écrit une nouvelle fois l’hisoire !

Biniam Girmay remporte la 10e étape du Giro 2022. Et devient le premier Erythréen à remporter une victoire en Grand Tour.
10e étape Giro 2022

Biniam Girmay remporte la 10e étape du Giro 2022. Et devient le premier Erythréen à remporter une victoire en Grand Tour.

Crédit : DR

Il continue d’écrire l’histoire. Moins de deux mois après son succès Van der Poel, premier succès d’un Erythréen sur une course World Tour. Biniam Girmay remporte la 10e étape du Giro 2022 et offre une nouvelle victoire historique à son peuple. Le coureur d’Intermarché-Wanty conclut un travail d’équipe absolument parfait dans un profil piégeux !

Le fait de cette 10e étape du Giro 2022 – Une étape calme

Le profil des 90 derniers kilomètres pouvait prêter à une bagarre avec des attaques de loin pour la gagne. Mais ce ne fut pas le cas dans cette 10e étape du Giro. Le rythme a été relativement soutenu sur la première heure, le temps que l’échappée se dégage dont le vétéran italien Alessandro De Marchi, qui sera le dernier à résister, repris à 20 kilomètres de l’arrivée. Le peloton a été contrôlé par les Alpecin-Fenix de Mathieu Van der Poel et les Intermarché-Wanty de Biniam Girmay. Les deux grands favoris du jour. Mais qui n’ont pas imprimé un rythme soutenu. En contrôlant l’écart pour que la fugue du jour reste à distance respectable (écart maximum à 5’30).

Les deux seuls sprinters à être passés à la trappe sont, sans surprise, Mark Cavendish et Caleb Ewan. Pour l’Australien, cela commence à être inquiétant, car il a été lâché de loin, sans accélération du peloton. Le spectre d’un abandon précoce plane sur le leader de la Lotto-Soudal. Le sprinter n’a toujours pas scoré sur ce Giro 2022. Mark Cavendish a gagné lui, mais montre une nouvelle fois des signes de fatigue. En revanche, Arnaud Demare et les autres sprinters se sont parfaitement accrochés. Avant la dernière difficulté du jour

Un final totalement décousu

Si les 9/10e de l’étape ont été très calme, la fin d’étape est totalement folle. Avec des attaques dans tous les sens. Tobias Foss a tenté sa chance dans la dernière difficulté du jour. Le Norvégien de la Jumbo-Visma a réussit à creuser un écart. Dans un peloton contrôlé toujours par l’équipe Alpecin-Fénix. Alessandro Covi a tenté sa chance alors qu’Arnaud Demare cède sous le rythme étouffant d’un peloton lancé aux trousses des attaquants. Cette difficulté a fait des dégats, puisqu’ils ne sont plus qu’une trentaine à basculer en haut. Avec Lorenzo Fortunato lâché. Le 18e du général a souffert alors que les Intermarché sont encore 4 à avoir basculé.

Dans la descente, Simon Yates et Vincenzo Nibali ont tenté leur chance. Yates parvient à faire la différence avec Davide Formolo, Mathieu Van der Poel et Fabio Felline. Van der Poel qui contre tout le monde, alors que Formolo est victime d’un ennui mécanique. Biniam Girmay tente sa chance en contre mais est contré par Richard Carapaz. Mais personne ne parvient à faire le break dans un final en faux plat descendant ! Ce sera donc un sprint en petit peloton, malgré la tentative de Hugh Carthy.

Biniam Girmay a lancé son sprint de loin et a su résister à un Mathieu Van der Poel sans doute émoussé par ses efforts parasites.

Total
10
Shares
Related Posts