Athlé – Faut-il revoir le classement des médailles ?

La France a terminé à la 22e place au classement des médailles. Faut-il remettre en cause le classement des médailles ?
classement des médailles

La France a terminé à la 22e place au classement des médailles. Faut-il remettre en cause le classement des médailles ?

Crédit : DR

Une inquiétante 22e place au classement des médailles

Oui ! Le bilan de l’équipe de France n’est pas bon. Neuf médailles, aucun titre. Ceci dit, cela reste au-dessus de la moyenne des Bleus depuis la création des championnats d’Europe (8,4). Mais on est loin du festival de Zurich, 25 médailles, dont 9 titres. Il y a clairement eu un changement de génération, avec des cadres vieillissants pour partis à la retraite. On pense à Christophe Lemaitre, non qualifié, Renaud Lavillenie, 7e de la finale de la perche, Jimmy Vicaut, qui peine à retrouver son meilleur niveau. Mahiedine Mekhissi-Benabbad, qui a apporté tant de bonheur sur le 1500 m et le 3000 m steeple. Parmi les médaillés de Zurich, ou encore Yohann Diniz et son fabuleux record du monde du quasi défunt 50 kilomètres marche. Parmi les 25 médailles de Zurich, ils étaient six à concourir à Munich (Mélina Robert-Michon, Agnes Raharolahy, Kévin Mayer, Benjamin Compaoré, Renaud Lavillenie, Yoann Kowal). Aucun n’a ramené une médaille 8 ans après.

Pendant que les années rattrapaient les cadres, la jeune génération a encore du mal à s’affirmer au plus haut niveau européen. On l’a vu ! La France a pu compter sur certains cadres comme Renelle Lamote pour aller glaner des médailles. Mais aucun titre, ce qui rejette la France à la 22e place du classement des médailles. Derrière la Lituanie, derrière l’Albanie ou la Roumanie. Au fin fond de la classe quand on s’arrête à ce classement. Certes inquiétant, mais qui mérite d’être remis en cause.

Faut-il remettre en cause ce classement ?

Oui la France est 22e au classement des médailles. Mais c’est un classement qui priorise la médaille d’or. Ainsi, un pays avec 1 médaille d’or et aucune autre médaille, sera devant un pays avec 30 médailles mais aucun titre. C’est pour cela que des pays comme la Roumanie, l’Albanie ou la Lituanie, qui ont remporté une seule médaille, mais en or, se retrouve devant la France, avec ses 9 médailles mais aucun titre. La France, termine d’ailleurs à la 6e place au nombre de médailles, derrière la Grande Bretagne (20), l’Allemagne (16, mais qui remporte ce classement avec 7 titres), la Pologne (14 mais que 6e au classement des médailles), l’Italie (11, mais que 7e au classement des médailles et l’Espagne (10, mais 3e au classement des médailles).

La médaille d’or est clairement très valorisé dans ce classement. Sans doute même trop ! Peut-on imaginer un autre classement, avec une pondération selon les médailles. 4 points pour l’or, 2 pour l’argent et 1 pour le bronze. Pour garder une plus grande valeur au titre, tout en négligeant pas les autres médailles. En nombre de points, cela donne la Grande-Bretagne 44 points, L’Allemagne 42 points, La Pologne 29 points, L’Espagne 25 points, L’Italie 22 points, Grèce 18 points, Pays Bas 18 points, Norvège 16 points et la France 13 points. La France 10e avec ce classement, qui semble davantage refléter la valeur de notre athlétisme. Loin des sommets (31 points de retard sur l’Allemagne) mais loin d’être dans les tréfonds que nous montre le classement des médailles.

PaysClassement médaillesClassement avec la nouvelle pondération
Allemagne1er2e (42 points)
Grande-Bretagne2e1er (44 points)
Espagne3e4e (25 points)
Grèce4e6e ex-aequo (18 points)
Pays-Bas5e6e ex-aequo (18 points)
Pologne 6e3e (29 points)
Italie7e5e (22 points)
Norvège8e8e (16 points)
Ukraine9e9e (14 points)
Finlande10e12e (11 points)
Croatie11e13e (10 points)
Suisse12e11e (12 points)
Serbie13e14e ex aequo (9 points)
Suède14e16e (8 points)
Israel15e14e ex-aequo (9 points)
Turquie16e17e (7 points)
Belgique17e ex-aequo18e ex-aequo (6 points)
Portugal17e ex-aequo18e ex-aequo (6 points)
Albanie19e ex-aequo21e ex-aequo (4 points)
Lituanie19 ex-aequo21e ex-aequo (4 points)
Roumanie 19e ex-aequo21e ex-aequo (4 points)
France22e10e (13 points)
Hongrie23e20e (5 points)
République-Tchèque24e21 ex-aequo (4 points)
Irlande25e ex-aequo25e ex-aequo (3 points)
Slovénie25e ex-aequo25e ex-aequo (3 points)
Monténégro27e27e ex-aequo (2 points)
Danemark28e ex-aequo28e ex-aequo (1 point)
Estonie28e ex-aequo28e ex-aequo (1 point)

La placing-table : Une alternative déjà existante au classement des médailles

La placing-table, classement peu connu du grand public, mais prisé des spécialistes, est un classement qui prend en compte tous les finalistes (Top 8) de chaque course/concours. 8 points pour le vainqueur, 7 points pour le second… jusqu’à 1 point pour le 8e. Un classement qui est très parlant pour savoir la santé de l’athlétisme dans un Pays. Et la France remonte encore de quelques crans. A la 6e place. Avec la jeune garde (Shana Grebo, Jules Pommery, Clémence Beretta, les relais etc) qui sont allés en finale et qui ont gonflé ce classement. Alors oui, la France était représentée en nombre dans ces championnats d’Europe (99 athlètes). Mais cela peut aussi être prometteur pour la suite. Même si cela ne doit pas occulter le manque de médailles et surtout de titres.

Malheureusement, le classement à la placing-table n’est que très peu connu du grand public et très peu mis en avant médiatiquement. Il permettrait d’atténuer un peu la catastrophe, sans pour autant totalement négliger ce manque de médaille ou de titre. C’est vrai qu’une place de finaliste n’a que peu de valeur médiatiquement. Néanmoins, sportivement, cela revêt une belle importance.

Total
34
Shares
Related Posts